Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
  • Conseil municipal (1) : Hommage à Simone Veil
    Ce vendredi 30 juin, à l’Hôtel de Ville se sont tenus deux Conseils municipaux, le premier étant destiné à la désignation des délégués supplémentaires en vue de l’élection des sénateurs le 24 septembre prochain. J’ai en revanche ouvert le second Conseil,...
  • Ecole sur 4 jours : Wattrelos y est favorable, dès septembre 2017 !
    Le nouveau Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer l’a affirmé : un décret sera publié très prochainement afin de permettre aux communes de se prononcer sur l’organisation de la semaine d’école sur leur territoire. A Wattrelos, la réponse...
  • Elections : C. Osson en tête, à Wattrelos et à Roubaix !
    Longue journée que ce dimanche électoral. Longue parce que, ça y est, ce 1er tour amorce concrètement le processus de ma succession comme Député de la 8e circonscription : dans dix jours, après cette vie intense le jour, la nuit, ces week-ends inexistants,...
  • Un député c'est un acteur local !
    Je suis toujours surpris de voir que certains considèrent que la fonction d’un député n’est que de faire des lois : c’est loin d’être uniquement le cas ! Le député a aussi un rôle local, c’est un acteur de territoire important. C’est même à mes yeux sa...
  • Législative : amis et camarades, soyons tous responsables !
    Je n’ignore pas, bien sûr, les aigreurs et les amertumes qui suivent les décisions qui tranchent un processus de désignation d’un candidat aux élections. Faire un choix, c’est nécessairement faire des mécontents, dont certains peuvent avoir, légitimement...
  • Je choisis Wattrelos !
    En 2012, on s’en souvient peut-être, c’est le 10 mai que j’avais annoncé ma candidature aux élections législatives. La loi sur le cumul des mandats interdit à partir de 2017 le cumul d’un mandat parlementaire, député ou sénateur, et d’un exécutif municipal,...
  • Victoire 39-45 : soyons donc européens, en frères !
    Au lendemain du 2ème tour d’une élection présidentielle où l’extrême-droite aura été présente, la commémoration de la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945 ne peut que se tenir avec gravité, en sus de la solennité et du respect de la cérémonie. Au cimetière...
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 19:19

db3.JPEGAgréable surprise de voir, au lycée Lavoisier de Roubaix, une quarantaine d’élèves, arborant tous cravate rose et chemise blanche! A la demande du professeur coordinateur Daniel Jankowiak, j’interviens dans leur établissement pour leur présenter mes missions de député. Les élèves de seconde pro restauration me posent en toute simplicité leurs questions. Ça commence fort : la première concerne mon appartenance politique ! Après les secousses de l’an passé, j’aborde aujourd’hui cette question avec décontraction. Mes convictions socialistes sont intactes, je siège à l’Assemblée nationale dans le groupe socialiste. Je suis invité aux réunions nationales du PS mais pas (encore) aux instances dans le Nord. Bah, ça finira par leur passer...

 

db1.jpgMon envie de faire bouger les choses est née lors de la campagne présidentielle de 1974, suite au décès de Georges Pompidou. Je suis séduit par le candidat François Mitterrand qui « parle à mon cœur », je découvre à cette époque - j'ai 14 ans - ce que sont les réalités sociales, et les difficultés du chômage et du mal logement. A 15 ans, je commence à militer au PS auquel je suis, depuis, resté loyal. Je me réjouis régulièrement de lui apporter mes bras, ma présence, ma voix, mes compétences…

 

" Pourquoi avoir choisi d’être député ? " m’interroge un élève. L'objectif n’est pas d’être élu mais d'être utile. On ne choisit pas d'être député. Il faut d'abord gagner la confiance des militants, puis des électeurs. Il faut aussi avoir envie de ne pas être spectateur mais d'être acteur; c'est ce qui me fait bouger, moi : faire bouger, changer, renforcer pour mieux protéger, aider mes concitoyens, ma ville. Et quand on me demande si je suis fier, comment ne pas le dire? Oui, le petit garçon de Wattrelos, né ici, aux parents modestes, ne peut qu'être profondément fier d'avoir la responsabilité de ce qu'il a de plus cher au monde : sa ville ! C'est une responsabilité, c'est un honneur, c'est un bonheur. Et oui, je suis fier d'avoir su, à plusieurs reprises, obtenir la confiance des Wattrelosiens et Roubaisiens !

 

A la question de savoir quels sont les « avantages » d'être député, ma réponse fuse : avoir des moyens d'agir, être mieux connu et reconnu des autorités d'État pour obtenir plus et mieux pour sa ville et sa circonscription ! Et il n'y a pas photo : dans un pays aussi jacobin que la France, où toutes les grandes décisions - éducation, sécurité, santé – se prennent à Paris ou dans les administrations d'État, être député change radicalement la donne ! Un rendez-vous chez le ministre ou avec le préfet est impensable, ou prend un temps fou pour le maire d'une ville moyenne ; s'il est député, ça va beaucoup, beaucoup plus vite! Alors oui, je le dis aux élèves, moi je suis pour le cumul ! Et à donf...

 

On évoque ensuite le rythme des séances, la journée-type. On parle aussi des séances de nuit jusqu'au petit matin, la vie privée qui passe après les obligations publiques, les menaces aussi, parfois physiques.

 

db2.jpgJe propose même à une jeune fille de venir au tableau me représenter l'hémicycle, l'occasion de parler de la Gauche, de la Droite, du président de l'Assemblée (d'évidence François Hollande est plus connu que Claude Bartolone…), du fauteuil de Joseph Bonaparte, de la tribune, des caméras...

 

Évidemment, ça n'a pas manqué : après député, qu'est-ce-que je voudrais faire ? D'abord faire mon job, et il y a du boulot. On parle de me confier une mission parlementaire auprès du Premier ministre ; tant mieux si ça se fait. Être ministre ? La question ne se pose pas, ma dissidence m'en a sans doute éloigné mais je ne la regrette pas, vraiment pas : elle était la seule solution possible. Cela dit après avoir été député, je sais ce que je veux continuer de faire : maire de ma ville. S'il me fallait choisir (mais la question ne se pose et ne se posera pas !) pour le fils de Wattrelos que je suis, il n'y a aucun doute!

 

Enfin, je les encourage à travailler, à réussir leur parcours. Parce que la restauration, c'est important, c'est du bien-être offert. Mais aussi parce que je veux du plus profond de moi que nos jeunes réussissent ! Ce sont eux notre avenir.

Ces jeunes là, viendront visiter l'Assemblée le 12 avril. J'espère que je pourrai les y accueillir...


Partager cet article

Repost 0

commentaires