Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
  • Conseil municipal (1) : Hommage à Simone Veil
    Ce vendredi 30 juin, à l’Hôtel de Ville se sont tenus deux Conseils municipaux, le premier étant destiné à la désignation des délégués supplémentaires en vue de l’élection des sénateurs le 24 septembre prochain. J’ai en revanche ouvert le second Conseil,...
  • Ecole sur 4 jours : Wattrelos y est favorable, dès septembre 2017 !
    Le nouveau Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer l’a affirmé : un décret sera publié très prochainement afin de permettre aux communes de se prononcer sur l’organisation de la semaine d’école sur leur territoire. A Wattrelos, la réponse...
  • Elections : C. Osson en tête, à Wattrelos et à Roubaix !
    Longue journée que ce dimanche électoral. Longue parce que, ça y est, ce 1er tour amorce concrètement le processus de ma succession comme Député de la 8e circonscription : dans dix jours, après cette vie intense le jour, la nuit, ces week-ends inexistants,...
  • Un député c'est un acteur local !
    Je suis toujours surpris de voir que certains considèrent que la fonction d’un député n’est que de faire des lois : c’est loin d’être uniquement le cas ! Le député a aussi un rôle local, c’est un acteur de territoire important. C’est même à mes yeux sa...
  • Législative : amis et camarades, soyons tous responsables !
    Je n’ignore pas, bien sûr, les aigreurs et les amertumes qui suivent les décisions qui tranchent un processus de désignation d’un candidat aux élections. Faire un choix, c’est nécessairement faire des mécontents, dont certains peuvent avoir, légitimement...
  • Je choisis Wattrelos !
    En 2012, on s’en souvient peut-être, c’est le 10 mai que j’avais annoncé ma candidature aux élections législatives. La loi sur le cumul des mandats interdit à partir de 2017 le cumul d’un mandat parlementaire, député ou sénateur, et d’un exécutif municipal,...
  • Victoire 39-45 : soyons donc européens, en frères !
    Au lendemain du 2ème tour d’une élection présidentielle où l’extrême-droite aura été présente, la commémoration de la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945 ne peut que se tenir avec gravité, en sus de la solennité et du respect de la cérémonie. Au cimetière...
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 11:20

Conf.-presse-FH-16-mai-2013_2.jpgComme la plupart de mes collègues députés socialistes, j’ai rejoint cet après-midi la Maison de l’Amérique latine à Paris pour assister à la conférence de presse que donnait François Hollande en même temps à l’Elysée. Confiance et offensive sont les deux mots qui, me semble-t-il, résument le mieux son intervention.

 

Confiance dans les résultats, qui viendront, de ce qui a été entrepris depuis un an. D’abord, point d’orgue de la parole présidentielle, par ce qui a été fait au service de la réorientation européenne, car « les lignes ont bougé depuis un an », comme l’attestent la stabilité retrouvée de la zone euro et les taux d’intérêt bas. Pour autant, la récession qui menace en Europe justifie la réorientation européenne voulue par la France.

 

Mais confiance aussi dans les conséquences des réformes pour assainir les comptes publics et relancer la compétitivité de la France  (sérieux budgétaire, réformes fiscales, pacte de compétitivité, BPI et « maîtrise de la finance », sécurisation de l’emploi).

 

En revanche, « l’offensive, c’est de préparer la France de demain, de lui faire prendre de l’avance ». Le Président en dessine les grandes lignes.

 

Conf. presse FH 16 mai 2013 okD’abord par six propositions pour relancer l’initiative en Europe, avec l’instauration et la réunion mensuelle d’un gouvernement économique de la zone euro, le lancement d’un plan pour l’insertion des jeunes, ou d’un plan d’investissement européen. « C’est une affaire d’urgence européenne », mais surtout la première offensive à mener, décisive pour la reprise de la croissance économique, en Europe et donc en France !

 

« L’offensive, en France, c’est de mobiliser toutes les forces pour l’emploi ». Avec les emplois d’avenir (10 000 !), élargir aussi au secteur privé (tourisme et services à la personne) ; les contrats de génération (75 000), élargis à la création d’entreprise. « La courbe du chômage peut s’inverser d’ici la fin de l’année ».

 


Offensif, il faut l’être aussi en relançant les investissements productifs via d’abord un plan d’investissement autour de « quatre grandes filières : le numérique, la transition énergétique, la santé et les grandes infrastructures du transport ». Mais aussi en mobilisant l’épargne vers l’investissement productif (assurance-vie, PEA pour les PME, imposition des plus-values mobilières).

 

Enfin « être à l’offensive, c’est mieux former les jeunes » : hausse du nombre d’enseignants, formation des maîtres rétablie, objectif de 50 % d’une classe d’âge au niveau d’un diplôme du supérieur… et avec des examens en français !

 

L’offensive, « pour remettre en mouvement notre pays », pour « progresser, créer, aller de l’avant, aller plus vite, être plus libre ». Notamment avec trois chantiers : un choc de simplification, une réforme de la formation professionnelle et une réforme des retraites.

 

Et de conclure : « Oui, la France a les moyens de se hisser au meilleur niveau pour garder son modèle social, a toutes les raisons de faire confiance à sa jeunesse et peut continuer à porter la promesse de l’égalité » ! Tel sera « l’an II de ce quinquennat » !

 

Fidèle d’évidence aux engagements pris, et combatif ! Je le soutiens de tout cœur…



Partager cet article

Repost 0

commentaires