Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est député de la 8e circonscription du Nord et maire de Wattrelos
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • A Arras, E. Macron : réduire les fractures, pour une France de l'unité !
    Dès le début du meeting d'Arras, Jean-Paul Delevoye, citant le Général de Gaulle, situe l'enjeu de l'élection présidentielle : "Les nations ne meurent pas, mais elles peuvent se suicider" ! Et il appuie : "Vous êtes à un moment de l'histoire où le monde...
  • Wattrelos, une tentation des extrêmes plus forte qu'en France ?
    A dire vrai, si ce vote des extrêmes est plus prononcé à Wattrelos qu'en moyenne nationale, il est cependant moins fort que dans le sud du Département du Nord ou dans le Pas-de-Calais. Parmi les candidats à l'élection présidentielle, les programmes de...
  • Une « girouette », et puis quoi encore ?
    Décidément, dans cette campagne présidentielle hors normes, les haines recuites et personnelles semblent prendre le dessus sur la raison et la qualité du débat démocratique. Et certains, à gauche, semblent mettre plus de prix (et de temps et d’énergie...
  • 15 jubilaires pour 805 années de mariage : "All you need is love"
    Après, samedi, les visites à domicile des couples de jubilaires qui ne peuvent se déplacer à l’Hôtel de ville, comme chaque année le lundi de Pâques a lieu la réception en mairie des ménages jubilaires. Ils sont 15 cette année, pour 10 couples qui ont...
  • Réception, intronisation : vive le Carnaval 2017 !
    C’est une tradition toujours sympathique que la réception dans les salons de l’Hôtel de Ville qui « lance » officiellement les festivités de notre week-end carnavalesque. Les représentants d’Eschweiler sont présents, sous la houlette de Norbert Weiland...
  • Ami de la Bourle, Daniel Germonprez à l'étaque au paradis des bourleux !
    Il était le président de la Fédération des sociétés de bourle depuis de nombreuses années : Daniel Germonprez est décédé hier soir des suites d’une longue maladie. J’étais passé le voir à l’hôpital de Wattrelos hier pour lui témoigner mon amitié et lui...
  • Wattrelos et Köthen à l'Assemblée Nationale
    Lundi 27 mars, à mon invitation, sous un magnifique soleil de printemps, 17 élèves de 4ème, 3ème, 2nde et 1ère de la Cité scolaire Emile Zola de Wattrelos et 17 élèves allemands du Ludwigsgymnasium de Köthen, notre ville jumelée d’Allemagne orientale,...
  • Présidentielle (2) : Socialiste, dès le 1er tour je vote et j'appelle à voter pour Emmanuel MACRON
    Dans ma vie politique, j’ai toujours dit ce que je pense. Je dis ce que je crois juste : - juste pour mes concitoyens : ici, les Wattrelosiens, comme les Français, ont beaucoup à perdre d’une victoire de Le Pen, mais aussi d’une victoire de Fillon ! -...
  • Présidentielle (1) : Battre Le Pen, il ne faut penser qu'à ça !
    Dans un mois aura lieu le 1er tour de l’élection présidentielle. Après le renoncement de François Hollande, Président sortant, cette élection 2017 ne ressemble à aucune autre. Après deux ans de pressions terroristes, des « affaires » judiciaires de certains...
  • Patrick Kanner à Saint-Rémi pour parler de sport
    L’Académie des Sports, du lycée Saint-Rémi de Roubaix, accueillait ce mardi matin Patrick Kanner, Ministre de la Ville, des Sports, de la Jeunesse et de la Vie Associative. J’ai accompagné le Ministre, et nous fûmes rejoints par le maire de Roubaix. Dans...
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 14:40

Mosco à BFM 2 Mosco à BFM 3


Si ce midi j'étais à la salle Amédée-Prouvost pour participer à la remise des trophées 2014 des Amis de la Bourle, juste avant leur traditionnel banquet de Noël, en cette fin d'après-midi, changement de décor et de sujet : je rejoins Pierre Moscovici, commissaire européen chargé de l'économie et de la fiscalité, pour participer à l'émission d'Apolline de Malherbe (cf. photo ci-dessus) sur BFM.

 

Deux heures d'émission politique, entre réactions à l'actualité européenne et française, et débat, pendant la deuxième heure, avec Eric Woerth, député UMP, ancien ministre du budget de Sarkozy, et récemment désigné chargé de l'économie dans le nouvel organigramme de l'UMP.

 

Mosco à BFM 1 okS’agissant de la situation française, Pierre Moscovici ne croit pas à la déflation et souligne les efforts réalisés entre l'assainissement des finances publiques et l'amélioration de la croissance. Mais c'est au niveau européen que la croissance doit être stimulée : d'où l'importance du plan Juncker : 315 Mds € d'investissements sur trois ans ! Sur la base de 21 Mds € de dotations publiques et 70 Mds € d'emprunts, c'est par un effet de levier de trois ans donc que peuvent être financés des investissements tournés vers la recherche et la croissance.

 

« Il faut une Europe forte pour une France forte, et une France forte pour une Europe forte » a rappelé le commissaire européen. C'est pour la force de l'Europe, d'ailleurs, qu'il a défendu avec fougue sa visite à Athènes pour aider à consolider cette économie : « Je travaille pour l'Europe, je travaille pour la Grèce, dans une phase où nous pouvons arriver à de vrais progrès".

 

De fait, Pierre Moscovici aura beaucoup insisté sur l'impérieuse nécessité de réorienter l'Europe et de faire redémarrer la croissance, car les opinions publiques l'attendent : « Il est minuit moins cinq à l'horloge européenne : nous devons présenter des résultats ! ».

 

Défendant son bilan de ministre face à Eric Woerth et dénonçant les contradictions du député UMP (qui est, dans l'histoire budgétaire de notre pays, soit dit en passant, le ministre du budget qui, après Sarkozy sous Chirac, aura augmenté la dette de l'Etat le plus fortement !), il aura aussi vivement dénoncé le french bashing, ou plus exactement le government bashing, etappelé l'opposition à faire preuve de responsabilité : une fois les élections passées, pourquoi ne pas savoir identifier les réformes qui sont indispensables pour l'avenir du pays et les soutenir, plutôt que de les rejeter systématiquement, comme s'apprête à le faire l'UMP pour la loi Macron ? Une posture que Pierre Moscovici estime irresponsable au moment même où la France « a besoin de réformes manifestes et majeures car c'est un pays qui a décroché en compétitivité ».

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires