Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
  • Conseil municipal (1) : Hommage à Simone Veil
    Ce vendredi 30 juin, à l’Hôtel de Ville se sont tenus deux Conseils municipaux, le premier étant destiné à la désignation des délégués supplémentaires en vue de l’élection des sénateurs le 24 septembre prochain. J’ai en revanche ouvert le second Conseil,...
  • Ecole sur 4 jours : Wattrelos y est favorable, dès septembre 2017 !
    Le nouveau Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer l’a affirmé : un décret sera publié très prochainement afin de permettre aux communes de se prononcer sur l’organisation de la semaine d’école sur leur territoire. A Wattrelos, la réponse...
  • Elections : C. Osson en tête, à Wattrelos et à Roubaix !
    Longue journée que ce dimanche électoral. Longue parce que, ça y est, ce 1er tour amorce concrètement le processus de ma succession comme Député de la 8e circonscription : dans dix jours, après cette vie intense le jour, la nuit, ces week-ends inexistants,...
  • Un député c'est un acteur local !
    Je suis toujours surpris de voir que certains considèrent que la fonction d’un député n’est que de faire des lois : c’est loin d’être uniquement le cas ! Le député a aussi un rôle local, c’est un acteur de territoire important. C’est même à mes yeux sa...
  • Législative : amis et camarades, soyons tous responsables !
    Je n’ignore pas, bien sûr, les aigreurs et les amertumes qui suivent les décisions qui tranchent un processus de désignation d’un candidat aux élections. Faire un choix, c’est nécessairement faire des mécontents, dont certains peuvent avoir, légitimement...
  • Je choisis Wattrelos !
    En 2012, on s’en souvient peut-être, c’est le 10 mai que j’avais annoncé ma candidature aux élections législatives. La loi sur le cumul des mandats interdit à partir de 2017 le cumul d’un mandat parlementaire, député ou sénateur, et d’un exécutif municipal,...
  • Victoire 39-45 : soyons donc européens, en frères !
    Au lendemain du 2ème tour d’une élection présidentielle où l’extrême-droite aura été présente, la commémoration de la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945 ne peut que se tenir avec gravité, en sus de la solennité et du respect de la cérémonie. Au cimetière...
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 18:50

A-Berlin-pour-l-Europe.jpgIl y a 50 ans, le 22 janvier 1963, le Général de Gaulle et le chancelier Adenauer signaient un traité de coopération destiné à sceller la réconciliation entre la France et la République fédérale d’Allemagne. Il a véritablement posé les bases de la dynamique de relations entre les deux pays si longtemps belligérants et devenus la locomotive de l’Europe.

 

A-Berlin-pour-l-Europe_4.jpgCette symbolique vaut bien une manifestation officielle significative, surtout lorsque l’Europe et l’euro subissent une crise dure. Voilà pourquoi, alors que le 40e anniversaire avait été célébré à Versailles en 2003, c’est cette fois à Berlin que se tient le rendez-vous. En présence du Président de la République française François Hollande et de la chancelière allemande Angela Merkel, ont rendez-vous pour une séance conjointe, historique, au Bundestag, les députés français et allemands.

A-Berlin-pour-l-Europe_3.jpg

 

La séance est coprésidée par Claude Bartolone et Norbert Lammert (cf. photo lors du déjeuner) présidents de l’Assemblée nationale et du Bundestag.

 


A-Berlin-pour-l-Europe_2.jpgA l’arrivée au Reichstag, dont la devise inscrite à son fronton (cf. photo) fait face au bâtiment de la chancellerie, reconnaissons que l’émotion est réelle. Elle l’est encore plus lorsque, députés français et allemands, nous nous installons tous côte à côte dans l’hémicycle. Je suis à gauche, bien sûr, avec nos amis du SPD.

 

L’aigle allemand est devant nous au-dessus de la tribune où ont pris place les deux présidents de nos deux assemblées. Nous rejoignent rapidement et solennellement les deux Présidents de la République, le premier ministre français et la chancelière allemande, et le président du Sénat français.

 

Le président du Bundestag, Norbert Lammert rappelle dès le début de son intervention que si Berlin est la capitale de l’Allemagne réunifiée, la réunification n’aurait jamais été possible « sans la réconciliation entre nos deux pays ». Et avec humour, mais non sans vérité, sur la relation franco-allemande, il dit : « Il y a eu des phases de passion et des phases de raison ; aujourd’hui, nous sommes dans une phase de raison passionnée, plutôt que dans une phase d’amour romantique fort ». Et de lancer un appel aux jeunes d’Europe car « c’est de vous que dépendra l’avenir de ce grand héritage ! »

 

La jeunesse aura été omniprésente dans toutes les interventions qui suivront ensuite, de François Hollande bien sûr (cf. article ci-après), d’Angela Merkel, et des représentants de chaque groupe politique des deux assemblées. 

 

De jeunes musiciens nous rejoignent ensuite pour interpréter La Marseillaise et l’hymne national allemand, dont les voix des parlementaires qui, ensemble, les entonnent, nous laisseront à tous un souvenir puissant ! 

 

Ensuite, à l’initiative de Joachim Gauck, Président de la République d’Allemagne, nous assistons tous ensemble à un concert au Philharmonique de Berlin, en présence là encore, bien sûr, des deux présidents. L’ouverture d’Egmont (Beethoven), et La symphonie n° 3 avec orgue (Camille Saint-Saëns) auront, par leur magnifique interprétation, levé l’enthousiasme de la salle, juste avant que le superbe hymne européen, devant un public debout, ne clôture dans l’émotion cette audition.

         A-Berlin-pour-l-Europe_5.jpgA-Berlin-pour-l-Europe_7.jpg

 

Et l'émotion est d'autant plus prononcée lorsque sont projetés sur les tee-shirts blancs de nombreux jeunes présents dans les tribunes les drapeaux de nos deux pays. Effet visuel garanti : superbe !     

A-Berlin-pour-l-Europe_6.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires