Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 14:58

Cet après-midi, nous avons à voter sur la modification du règlement de l'Assemblée nationale.

 

Il s'agit en fait d'actualiser les règles de fonctionnement de l'Assemblée suite à la révision constitutionnelle de l'été 2008 et à ses premières lois d'application.

 

Bien que retenu au Portugal quelques jours, j'ai tenu à suivre avec attention la fin de l'examen de ce texte. En effet, il s'agit de modifier nos règles communes, celles qui organisent la vie de l'Assemblée pour les années à venir, et surtout celles qui doivent garantir la transparence et le bon fonctionnement de notre démocratie.

 

Compte tenu de ce double objectif, il est d'usage de faire en sorte que la modification de cette règle commune se fasse de manière consensuelle. C'est un usage, une exigence démocratique mais rien ne l'oblige...

 

Malheureusement, tout au long des mois de travail conclus par le vote de cet après-midi, la Majorité, par la voix et l'attitude du président du groupe UMP Jean-François Copé, s'est faite très arrogante, cherchant systématiquement quelle nouvelle contrainte insérer dans le règlement pour limiter le débat parlementaire et pour enfermer l'expression de la démocratie.

 

Pourtant, il y a un an, tous les députés partageaient la même idée d’une nécessaire revalorisation efficiente du parlement, à la fois dans ses missions législatives, dans sa fonction de contrôle de l’exécutif et dans sa vocation de représenter nos concitoyens.

 

Avec mes collègues socialistes, il me semblait que cela passait donc par une nouvelle pratique du pouvoir laissant plus de place à la délibération collective afin de redonner force et vigueur à l’espérance démocratique.

 

Mais c'était sans compter avec le refus systématique de la majorité de retenir quelques unes de nos propositions. Désormais, ce sera le temps de parole « programmé » – comprendre « bridé » – qui ne donnera plus le temps nécessaire au débat pour les députés ; ce sera un examen des lois désormais surtout en commission, tenu désormais loin du regard bien légitime de nos concitoyens ; ce seront des procédures accélérées plus fréquentes et des délais d'examen des futures lois plus réduits, ce qui limite considérablement la capacité d’agir des députés, particulièrement ceux de l'opposition.

 

Ainsi donc, le nouveau règlement de l'Assemblée, au lieu d'être la charte acceptée par tous, au lieu d'être la règle commune garantissant la démocratie, est un règlement de la Majorité, fait par elle-même et pour elle-même ! Il dénature la vocation de l'Assemblée nationale à être un lieu de débat et d’expression. Il ajoute l’autoritarisme à un parlementarisme déjà bien encadré depuis 1958. Nous sommes bien loin de la revalorisation du Parlement et du rééquilibrage démocratique annoncé par le président Sarkozy lors de la révision constitutionnelle !

 

Et à cela s'ajoute un déséquilibre profond entre les deux chambres parlementaires, les sénateurs travaillant dans le consensus à la modification de leur règlement. Comment comprendre alors que le règlement de la chambre élue au suffrage universel direct soit au service d'une majorité et nie les principes démocratiques élémentaires ?

 

C'est pour ces raisons qu'avec mes collègues socialistes, j’ai voté contre la modification du règlement.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires