Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Ecole sur 4 jours : Wattrelos y est favorable, dès septembre 2017 !
    Le nouveau Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer l’a affirmé : un décret sera publié très prochainement afin de permettre aux communes de se prononcer sur l’organisation de la semaine d’école sur leur territoire. A Wattrelos, la réponse...
  • Elections : C. Osson en tête, à Wattrelos et à Roubaix !
    Longue journée que ce dimanche électoral. Longue parce que, ça y est, ce 1er tour amorce concrètement le processus de ma succession comme Député de la 8e circonscription : dans dix jours, après cette vie intense le jour, la nuit, ces week-ends inexistants,...
  • Un député c'est un acteur local !
    Je suis toujours surpris de voir que certains considèrent que la fonction d’un député n’est que de faire des lois : c’est loin d’être uniquement le cas ! Le député a aussi un rôle local, c’est un acteur de territoire important. C’est même à mes yeux sa...
  • Législative : amis et camarades, soyons tous responsables !
    Je n’ignore pas, bien sûr, les aigreurs et les amertumes qui suivent les décisions qui tranchent un processus de désignation d’un candidat aux élections. Faire un choix, c’est nécessairement faire des mécontents, dont certains peuvent avoir, légitimement...
  • Je choisis Wattrelos !
    En 2012, on s’en souvient peut-être, c’est le 10 mai que j’avais annoncé ma candidature aux élections législatives. La loi sur le cumul des mandats interdit à partir de 2017 le cumul d’un mandat parlementaire, député ou sénateur, et d’un exécutif municipal,...
  • Victoire 39-45 : soyons donc européens, en frères !
    Au lendemain du 2ème tour d’une élection présidentielle où l’extrême-droite aura été présente, la commémoration de la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945 ne peut que se tenir avec gravité, en sus de la solennité et du respect de la cérémonie. Au cimetière...
  • Présidentielle (3) : faire réussir le Président pour faire réussir la France !
    J’entends déjà ce dimanche soir des états d’âme, des atermoiements. Pour certains à gauche, des menaces même : Emmanuel Macron est à peine élu que certains lancent la charge pour le combattre ! Savent-ils ce qu’est la démocratie ? L’élection – surtout...
  • Présidentielle (2) : ouf, Le Pen battue, mais le vote FN est trop lourd !
    Oui, ce dimanche soir, c’est à la salle Salengro, et dès les premiers sondages connus, une satisfaction en même temps qu’un soulagement : Marine Le Pen est battue. Elle ne dépasse pas les 40 % redoutés au niveau national : elle se tient à un peu plus...
  • Présidentielle (1) : Emmanuel Macron, élu, une énergie convaincante et enthousiasmante !
    C’est fait ! Ce dimanche soir à la salle Salengro, cela faisait plusieurs heures qu’avec les informations via les réseaux sociaux des votes aux Etats-Unis, dans les Dom-Tom, ou des résultats des sondages « sortie des urnes », la peur d’un scrutin serré...
  • Les factures délirantes de Le Pen seront pour les Français !
    Beaucoup, je l’espère, qui auront regardé le débat du 2ème tour, auront compris que Marine Le Pen ment aux Français, que son programme n’est qu’approximatif, non finançable et dangereux par ses insuffisances. Qui n’a pas compris que sur une promesse telle...
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 15:57

Les lois de finances rectificatives sont à la loi de finances initiale portant budget de l’Etat, ce que les décisions modificatives (DM) sont au budget primitif (BP) des communes : elles inscrivent dans les comptes les modifications des crédits budgétaires rendus nécessaires. Que le gouvernement ne fasse sa 1ère LFR 2013 qu’à mi-novembre atteste du sérieux budgétaire : j’ai connu un temps pas si lointain où, sous la présidence Sarkozy, à cette période de l’année, nous en étions déjà à la troisième ou quatrième LFR !

 

Mosco---Cazeneuve.jpgEn commission des finances, en début d’après-midi, nous recevons les ministres des finances et du budget, Pierre Moscovici et Bernard Cazeneuve, pour nous présenter les grandes lignes de ce projet de loi qui sera examiné à la fin de ce mois.

 

Sur le plan macroéconomique, la LFR confirme le contexte de reprise de la croissance et les priorités présentées lors de la LFI 2014, à savoir une croissance de + 0,1 % et un déficit de 4,1 % du PIB. Il n’y a dans le texte aucune imposition nouvelle.

 

Côté ouvertures de crédits (corrections de dépenses), elles s’élèvent à + 3,2 Mds € dont 580 M€ pour les opérations extérieures de la défense ; 230 M€ pour la politique de l’emploi ; 100 M€ pour l’hébergement d’urgence ; 320 M€ pour les investissements d’avenir ; 268 M€ pour les aides personnelles au logement.

 

Parmi les 33 articles du PLFR 2013, la mesure la plus marquante est la réforme de l’assurance-vie pour qu’elle finance davantage l’économie, notamment  les PME et l’investissement en général, à travers la mise en place :

 

Ø  du produit euro croissance qui donnera à un assuré une garantie sur le capital investi pendant au moins 8 ans. Les placements devront être multisupports entre fonds en euros et en unités de comptes (actions). Le gouvernement espère attirer vers ce nouveau contrat 50 Mds € en 5 ans.

Ø  du produit vie génération destiné à orienter l’épargne vers le placement vers les actions de PME, le logement intermédiaire et social ou les entreprises de l’économie sociale et solidaire. Le régime fiscal des contrats les plus gros (1 million d’euros) est par ailleurs alourdi.

 

Le reste du collectif budgétaire est très technique : amortissement (exceptionnel) pour favoriser les investissements des PME innovantes ; mesures de soutien à l’exportation (hausse du plafond des garanties à la construction navale ; réassurance par la Coface des sociétés d’assurance-crédit à l’export, et augmentation des bénéficiaires des garanties export) ; simplification et dématérialisation de procédures fiscales ; mesures sectorielles (bois, presse, restauration, jeux vidéo).

 

L’enjeu de la mobilisation de l’assurance-vie est important car, rappelons-le, l’encours est de 1 445 Mds € ; en déplacer quelques milliards vers les PME peut avoir un impact considérable sur leur équilibre financier, donc les stimuler à engager des projets d’investissement et ainsi ajouter un peu plus d’énergie dans le moteur de la croissance qui en a bien besoin.


Partager cet article

Repost 0

commentaires