Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 15:57

Les lois de finances rectificatives sont à la loi de finances initiale portant budget de l’Etat, ce que les décisions modificatives (DM) sont au budget primitif (BP) des communes : elles inscrivent dans les comptes les modifications des crédits budgétaires rendus nécessaires. Que le gouvernement ne fasse sa 1ère LFR 2013 qu’à mi-novembre atteste du sérieux budgétaire : j’ai connu un temps pas si lointain où, sous la présidence Sarkozy, à cette période de l’année, nous en étions déjà à la troisième ou quatrième LFR !

 

Mosco---Cazeneuve.jpgEn commission des finances, en début d’après-midi, nous recevons les ministres des finances et du budget, Pierre Moscovici et Bernard Cazeneuve, pour nous présenter les grandes lignes de ce projet de loi qui sera examiné à la fin de ce mois.

 

Sur le plan macroéconomique, la LFR confirme le contexte de reprise de la croissance et les priorités présentées lors de la LFI 2014, à savoir une croissance de + 0,1 % et un déficit de 4,1 % du PIB. Il n’y a dans le texte aucune imposition nouvelle.

 

Côté ouvertures de crédits (corrections de dépenses), elles s’élèvent à + 3,2 Mds € dont 580 M€ pour les opérations extérieures de la défense ; 230 M€ pour la politique de l’emploi ; 100 M€ pour l’hébergement d’urgence ; 320 M€ pour les investissements d’avenir ; 268 M€ pour les aides personnelles au logement.

 

Parmi les 33 articles du PLFR 2013, la mesure la plus marquante est la réforme de l’assurance-vie pour qu’elle finance davantage l’économie, notamment  les PME et l’investissement en général, à travers la mise en place :

 

Ø  du produit euro croissance qui donnera à un assuré une garantie sur le capital investi pendant au moins 8 ans. Les placements devront être multisupports entre fonds en euros et en unités de comptes (actions). Le gouvernement espère attirer vers ce nouveau contrat 50 Mds € en 5 ans.

Ø  du produit vie génération destiné à orienter l’épargne vers le placement vers les actions de PME, le logement intermédiaire et social ou les entreprises de l’économie sociale et solidaire. Le régime fiscal des contrats les plus gros (1 million d’euros) est par ailleurs alourdi.

 

Le reste du collectif budgétaire est très technique : amortissement (exceptionnel) pour favoriser les investissements des PME innovantes ; mesures de soutien à l’exportation (hausse du plafond des garanties à la construction navale ; réassurance par la Coface des sociétés d’assurance-crédit à l’export, et augmentation des bénéficiaires des garanties export) ; simplification et dématérialisation de procédures fiscales ; mesures sectorielles (bois, presse, restauration, jeux vidéo).

 

L’enjeu de la mobilisation de l’assurance-vie est important car, rappelons-le, l’encours est de 1 445 Mds € ; en déplacer quelques milliards vers les PME peut avoir un impact considérable sur leur équilibre financier, donc les stimuler à engager des projets d’investissement et ainsi ajouter un peu plus d’énergie dans le moteur de la croissance qui en a bien besoin.


Partager cet article

Repost0

commentaires