Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 06:18

Proprete-blog-1.jpgS’il y a quelqu’un qui a poussé le premier vrai coup de gueule sur le sujet, c’est bien moi !

 

Il y a deux ans, je faisais titrer le journal municipal : Y en a marre ! en évoquant des montagnes de détritus que l’on pouvait trouver au coin de certaines rues avant le passage des encombrants… et malheureusement pas seulement juste avant.

 

Depuis, j’ai voulu à la fois renforcer les équipes de nettoyage mais aussi créer un volet répression afin que les fauteurs soient punis : ainsi est née une équipe spéciale au sein des policiers municipaux.

 

Et les sanctions tombent : depuis le début de l’année, 21 procédures (plus de 40 en 2009) ont été engagées et les amendes sont tombées, toutes majorées de 100 euros car la Ville se porte systématiquement partie civile pour cause d’atteinte à son image : leur montant est compris entre 80 et… 255 euros, la moyenne se situant autour de 150 euros.

  Proprete-blog-2.jpg

S’agissant du nettoyage, 54 agents, équipés de 4 voitures, 8 camionnettes, 1 camion poids lourd et 1 balayeuse remplissent deux bennes par jour et travaillent 7 jours sur 7 ! Je ne supporte pas de lire, comme cela a pu être le cas dernièrement, qu’ils ne sont pas à la hauteur de leur mission de service public !

 

En la matière, les efforts de la Ville sont constants et portent leurs fruits, même si le combat recommence chaque jour et que, notamment avant les dates de passage des encombrants, des dépôts sauvages se créent ici ou là. Néanmoins, il y a des limites à l’exercice et je veux aussi le rappeler : ramasser les déchets n’est pas une compétence municipale ! Je préfèrerais que mes gars tondent les pelouses ou plantent des fleurs que de parer au manque de citoyenneté de certains de nos concitoyens – pas toujours wattrelosiens d’ailleurs, loin s’en faut, la proximité avec la Belgique compliquant encore un peu plus la situation. D’une certaine façon, pour une collectivité, s’engager à ramasser les déchets, c’est donner une prime à l’incivilité !

 

Il faut que chacun comprenne que la propreté de la ville de tous commence par la propreté du trottoir de chacun !

 

Pour autant, si la Ville n’assurait pas ce service de nettoyage, elle ressemblerait à un véritable cloaque. Ayons l’honnêteté de regarder autour de nous, dans d’autres villes, et observons objectivement les faits : notre ville n’a pas à rougir, surtout vu sa surface et ses capacités financières (on n’est pas à Neuilly ici !) du résultat qu’elle obtient en matière de propreté urbaine. Le rapport d’activités 2009 du service de la propreté et de la proximité avec la population est à ce titre éloquent (il a d’ailleurs été transmis à tous les élus du conseil municipal sans exception…) :

 

-          1 673 tonnes de déchets et d’encombrants collectés par la Ville ;

-          2 100 m2 de surfaces traitées par les interventions anti-tags ;

-          5 250 interventions destinées à nettoyer la chaussée et à enlever les dépots d’ordures sauvages ;

-          315 tonnes de boues ramassées avec la balayeuse.

 

En résumé, la Ville informe, la Ville nettoie, la Ville sanctionne, elle lutte tous les jours et pied à pied (même si, en faisant preuve d’esprit négatif, on peut toujours trouver des contre-exemples localisés !) mais ne peut tout faire à elle seule et doit pouvoir s’appuyer sur de meilleurs réflexes citoyens !

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jean-François SOYEZ 09/08/2010 20:17



Cet article montre les efforts fournis par la ville et ses
agents. Mais est-ce vraiment à la ville de nettoyer et payer pour les saloperies (appelons un chat un chat) de citoyens incivils? Non et nos agents ne doivent restés les dépanneurs de
l'incivilité, les esclaves de gens peu scrupuleuses. Que pleuvent les contrôles et les amendes lourdes.


Si certains ont décidé de mettre à l'index (sous un mauvais
angle) les agents municipaux je veux, moi, saluer leur travail, leur courage aussi car il faut voir le travail qu'ils accomplissent journellement.



Dans mon quartier, le Crétinier, j'ai vu la différence de propreté depuis qu'un homme, cantonnier, parcourt le quartier chaque matin pour y ramasser papiers gras, seringue, mouchoirs,
préservatifs et autres mégots de shit et autres cochonneries! Cet homme discret, prénommé Raymond, mériterait bien des félicitations des riverains et des élus et la transformation de son
contrat de travail  (actuellement précaire) en CDI...


Tout n'est pas parfait dans notre ville, loin s'en faut, mais il
y a de l'amélioration. La remise en place de poubelles dans les rues de l'agglomération participe aussi à l'amélioration de l'état de propreté de nos rues. Faisons en sorte que cela
continue.