Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
17 janvier 2019 4 17 /01 /janvier /2019 15:42
Economie et emploi, un alignement de planètes favorable pour Wattrelos !

Lors de la traditionnelle cérémonie des vœux aux monde économique de Wattrelos ce jeudi 17 janvier, après avoir examiné la conjoncture économique internationale et locale, j’ai eu  l’occasion de faire le point sur la situation de l’économie wattrelosienne qui, sans être évidemment euphorisante, est nettement orientée favorablement.

 

1. Si l’environnement économique d’ensemble reste porteur, le contexte international est plus incertain

La tendance de fond de l’environnement économique est bonne. La croissance du PIB mondial reste dynamique, meilleure que dans les années 90 (+ 3,7 % avec 2,7 % pour les économies avancées, et + 4,7 % pour les économies émergentes). Au cœur des doutes sur cette croissance, figurent évidemment les tensions commerciales EU/Chine qui ralentissent l’activité (2,9 % en 2018 aux Etats Unis, mais 2,5 % en 2019 ; 6,6 % en 2018 en Chine, mais 6,2 % en 2019). Parmi les économies émergentes, il n’y a plus que l’Inde qui s’accélère un peu (7,8 % au lieu de 7,4 %), tandis que la Russie et le Brésil sont très en –deçà.

L’Europe, elle, comme le titrent les journaux connait « un coup de  mou » prolongé, fruit de tensions liées aux situations italienne et britannique, mais aussi à la sérieuse décélération de la croissance allemande en 2018 : après 2,2 % en 2016 et 2017, c’est 1,5 % en 2018. La locomotive de l’Europe manque de carburant, engoncée dans ses excédents, budgétaire et commercial. De fait, la production industrielle a rudement chuté en fin d’année en France, en Espagne, en Italie et en Allemagne. Au 3ème trimestre 2018, les PIB ont même baissé en Italie et en Allemagne !

Ainsi, après + 2,4 % en 2018, la croissance de la zone euro pourrait n’être que de + 2 % en 2019.

Bien sûr, ce n’est pas un mauvais chiffre, d’autant que dans le même temps le chômage continue de baisser en zone euro, et que l’inflation, un temps en dérapage, retourne progressivement vers la cible en deçà des 2 %. Mais c’est un passage à vide, doublement préoccupant :

 

1) D’abord parce qu’il impacte l’économie française

Après 6 ans de croissance faible (0,8 % en moyenne), l’économie française a affiché une embellie conjoncturelle en 2017 avec + 2,3 %, la plus forte augmentation du PIB depuis 10 ans.

Le second semestre 2018 aura vu en revanche un net ralentissement de cette dynamique, et le résultat final sera + 1,5 /1,6 %, sur fond d’incidences des mouvements sociaux de fin d’année.

Ceux-ci tendent à diluer la lisibilité des mesures favorables au pouvoir d’achat de la fin d’année (diminution des cotisations sociales, diminution de la taxe d’habitation), sur fond de fondamentaux qui restent pour l’heure bien orientés (consommation, et surtout investissements des entreprises).

Ensuite parce qu’il s’opère sur fond d’incertitudes majeures de l’environnement international et de  menaces financières :

1°/ Les incertitudes de l’environnement international : Mesures protectionnistes ; tensions géopolitiques internationales (Corée, Chine, ex-territoires soviétiques,...) ; Brexit ;  discussion difficile sur le projet de Budget en Italie ;  montée des populismes dans nombre de pays d’Europe qui obscurcissent ce que pourraient être les résultats des élections européennes de mai prochain, et donc la gouvernance et le projet de l’Europe après ces élections.

2°/ S’ajoutent à cela des menaces financières, ou plus exactement des menaces d’instabilité financière de fond avec :

Ø la croissance (à des niveaux jamais atteints) des « déficits jumeaux » aux Etats-Unis (déficit public, celui de la balance courante), qui ne cesse de s’accélérer :

            à le 1er est à 4,6 % du PIB en 2018 (C/ 2,5 % en 2015)

            à le 2nd est à 3,4 % du PIB en 2018, (c/2,4 % en 2015)

Ø un point moins visible, mais réel, le développement des dettes publiques et privées dans les pays émergents : en 10 ans, elles sont passées de 32 % du PIB mondial à 74 % !

 

2) Nonobstant ces incertitudes, l’économie française devrait rester assise sur ses bons fondamentaux :

Ø les échanges extérieurs français devraient rester soutenus par la demande mondiale (après une contribution des exportations nette positive au PIB en 2018, de + 0,5 point, celle-ci serait plus neutre en 2019).

Ø les créations nettes d’emplois très soutenues en 2017 (+ 330 000) et importantes en 2018  (+ 235 000), devraient se stabiliser à 150/200 000 en 2019/2020, continuant à faire baisser le taux de chômage.

Ø si l’investissement  des ménages tend à fléchir (malgré les taux bas), celui des entreprises progresse plus rapidement que le PIB

Ø la consommation des ménages, de + 1,0 % en 2018, s’accélérerait à + 1,4 % en 2019, grâce à la bonne tenue des revenus du marché du travail et aux baisses de prélèvements (sous réserve bien sûr de l’issue sociale des mouvements en cours)

Ø enfin, les prévisionnistes tablent sur le fait que, en dépit du contexte, la croissance du PIB en France resterait robuste à + 1,5 % en 2018 et 2019, et + 1,6 % en 2020, supérieure donc à la croissance potentielle chère aux économistes, ce qui permettra de poursuivre la baisse du taux de chômage.

 

2. Wattrelos, quelles données économiques ? Y-a-t-il un alignement de planètes favorable ?

1°/ Oui pour la situation de l’emploi, dont l’orientation est plutôt bonne.

S’observe ainsi à Wattrelos une baisse du chômage (-2,8 %) plus prononcée que sur le territoire roubaisien (-2,0 %), bien plus que sur le territoire tourquennois (- 0,1 %) et sur la MEL (- 0,02 %), d’une année sur l’autre. Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A diminue ainsi de 89 en un an, de fin septembre 2017 à fin septembre 2018 où il est à 3 108.

La baisse est plus prononcée encore pour les jeunes de moins de 25 ans (-3,1 %) avec une diminution de 25, soit 778 à fin septembre 2018.

En revanche, et c’est un point préoccupant, les demandeurs d’emploi de + 1 an à 2 690, représentent 55,1 % du total et augmentent fortement (+ 8,8 %) ; et les demandeurs d’emploi de + 2 ans représentent 32,1 %, et croissent de + 5,7 %.

Autre point préoccupant, 16,2 % des demandeurs (791) sont sans diplôme.

2°/ Oui pour la situation du tissu économique, dont la vitalité est toujours intéressante.

Il y aura eu en 2018 plus d’immatriculations d’entreprises (128 c/121 en 2017), mais plus de radiations (76 c/52 en 2017), soit cependant une création nette de 52 (c/69). Ces chiffres marquent une dynamique réelle car en 2011 il n’y avait que 65 immatriculations (2 fois moins qu’en 2018 !) et 76 radiations (autant qu’en 2018 !), sauf qu’alors il y avait donc destruction nette !

En fait Wattrelos connait un excédent de créations depuis 2012, et le rythme s’est accéléré depuis 2016.

3°/ Oui pour la situation de la ville.

Si la ville a connu d’importantes baisses de recettes, elle a su maintenir sa stratégie politique : pas de hausse de la fiscalité locale depuis 10 ans ; baisse régulière de l’endettement depuis 2011. Cette stratégie est vertueuse : ainsi, en 2018, les dépenses de personnel ont su diminuer d’1,1 M€, le résultat est positif, supérieur à 2 M€, et cumulé, il serait à fin 2018 supérieur à 5 M€.

Economie et emploi, un alignement de planètes favorable pour Wattrelos !

3. 2019 sera pour Wattrelos l’accélération des mutations notamment économiques.

 

1°/ Les parcs d’activités qui ont été la réponse de Wattrelos à l’effondrement de son industrie textile, continuent de se remplir.

Ainsi, à l’Avelin, en avril 2019 il y aura l’arrivée sur la dernière parcelle disponible, de Procaz et de HDC sur un bâtiment de plus de 3000 m².

Sur la zone du Beck se sont récemment implantées Elit Ambulances, Everest Evenementiel, et OH Nature, tandis que se développe ATA.

A la Martinoire, Thiriez Literie va construire un nouveau bâtiment de 9000 m². Sur la zone commerciale des Couteaux, la Boulangerie Louise s’est installée en avril 2018, et deux nouvelles activités (un steack-house, La Braise, et Soleil & Co) s’implanteront au printemps 2019.

Et sur l’Eco-Parc du Sartel, comme l’explique ce jeudi le représentant de Store Retail, un nouveau bâtiment de 1 900 m² va sortir de terre, comportant 7 lots disponibles (et donc 7 enseignes possibles).

Economie et emploi, un alignement de planètes favorable pour Wattrelos !

2°/ 2019 sera pour Wattrelos l’année des « grands chantiers », en 3 domaines :

Ø les infrastructures routières : la liaison Tourcoing/Beaulieu, qui assure la liaison entre la VRU et l’Antenne Sud, va se poursuivre ; au second semestre les travaux du chaînon manquant vont s’engager, et on y roulera avant l’été 2020 ;

Ø l’économie : la plateforme logistique NEW sur l’ancien site de La Redoute va se construire en 2 bâtiments en 2019 et 2020, avec un potentiel de création de 400 emplois ; les premières entreprises s’installeront sur la Lainière ;

Economie et emploi, un alignement de planètes favorable pour Wattrelos !

Ø les logements, qui sont à la fois lieux de résidence de potentiels clients et salariés des entreprises wattrelosiennes. Le programme de ZAC de l’Hippodrome, au Centre-Ville, avec ses 1 000 logements et ses espaces publics, est non seulement la promesse de recettes supplémentaires pour le budget communal, mais surtout un réaménagement profond du Centre-ville de Wattrelos, qui modifiera son attractivité.

Economie et emploi, un alignement de planètes favorable pour Wattrelos !

Partager cet article

Repost0

commentaires