Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
11 novembre 2018 7 11 /11 /novembre /2018 10:21
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !

C’est au cimetière du Crétinier que commence ce dimanche 11 novembre cette matinée du souvenir de l’armistice de 1918 ; comme à l’accoutumée, avec élus et sociétés patriotiques j’ai fleuri le monument aux morts, et visité les tombes des soldats et résistants français, et des soldats anglais.

Mais c’est au cimetière du Centre que Wattrelos s’est surtout mobilisée pour se souvenir, et la manifestation, à laquelle ont participé plus de 200 enfants, leurs parents, et des wattrelosiens venus en témoignage de respect et de gratitude pour nos disparus, fut forte par le monde présent, belle par le silence qui y régna, intense par l’émotion qui s’en dégagea, et respectueuse de la mémoire de ceux de nos anciens qui sont morts pour nous.

Dès l’entrée du cimetière ce sont les enfants du Conseil municipal des enfants qui ont été placés en tête du cortège, suivis par de nombreuses classes des écoles publiques et privées de la ville, les 160 premiers enfants ayant chacun à la main un drapeau et un bouquet (bleu, blanc, rouge) qu’ils déposeront ultérieurement sur une tombe des soldats morts pendant la 1ère guerre mondiale.

Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !

Derrière se trouvent les porte-drapeaux, suivis d’anciens militaires en tenue, et le Conseil municipal et représentants des sociétés patriotiques. Tout au long du cortège se sont massés les parents qui, au fur et à mesure nous emboiterons le pas.

A l’arrivée devant le monument aux morts, les enfants du Conseil municipal des enfants s’y regroupent, tandis que chacun des autres enfants s’installe devant une tombe militaire, dans un magnifique silence qui les honore.

Pour ma part, après la sonnerie du « garde-à-vous », je dévoile avec Didier Degandt, la plaque commémorative que la municipalité a décidé d’installer en l’honneur des 17 soldats wattrelosiens morts en Indochine au début des années 50 : Wattrelos ne leur avait pas encore rendu hommage, et le fait symboliquement en ce jour du Centenaire de l’armistice de la 1ère Guerre Mondiale.

Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !

Ensuite, au nom de la Ville de Wattrelos je dépose une gerbe au pied du monument, suivi par Ferdinand Claeis, Président de la Fraternelle des Combattants, par la Députée Catherine Osson, et par le Conseil Municipal des Enfants. Un silence d’un admirable respect s’installe ensuite pour la sonnerie aux morts.

Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !

Rappelant dans mon discours que nous sommes ce dimanche 11 novembre à 11 heures à l’heure même où, il y a 100 ans, le Maréchal Foch annonça le cessez-le-feu, j’ai souligné ensuite que, devant toutes ces tombes, nous avions, ensemble, un triple rendez-vous.

D’abord un rendez-vous avec l’Histoire, « la terrible histoire de ce charnier que fut la 1ère Guerre Mondiale ». J’en ai ainsi rappelé les étapes progressives, les offensives, les souffrances, les armes chimiques, la guerre des tranchées, jusqu’à l’offensive de « la campagne de France libératrice » lancée en juillet 1918. Une 1ère Guerre Mondiale qui fut, « l’histoire nous l’enseigne, une régression d’humanité ».

Le second rendez-vous, nous l’avons «en tant que wattrelosiens avec nos grands-parents, nos arrière grands-parents, pour nous souvenir avec affection et respect des souffrances qu’ils ont enduré ». « De 1914 à 1918, 778 soldats wattrelosiens ont perdu la vie », mais la population civile aussi eut des morts ; elle souffrit beaucoup, et la ville fut pillée par l’occupant. Ainsi, comme le dit Florimond Lecomte, 1er Adjoint, le 1er novembre 1918 : « Glorifions nos intrépides soldats et comprenons toute la grandeur du sacrifice de nos enfants ».

Enfin, notre troisième rendez-vous, c’est « celui qu’en tant qu’Européens, que Français, nous devons avoir avec les leçons de l’Histoire ». Les guerres tuent, elles « arrachent des vies » ; « les années de guerre ont un prix, celui du sang » : 18,6 millions de morts pendant la 1ère guerre mondiale, et 21,2 millions de blessés. Aussi « la leçon fondamentale de l’histoire du XXème siècle » est que « dans l’histoire  de l’humanité, la paix est un bien rare ». Aussi « 100 ans plus tard, nous avons collectivement un devoir de responsabilité : celui d’assurer la paix ! ».

Or, nul n’oublie que le détonateur de la 1ère Guerre Mondiale, ce fut « la montée des nationalismes », ceux-là même qui aujourd’hui resurgissent, en Europe même, à nos portes ! « Cela peut faire peur ».

Voilà pourquoi, « Nationalismes, égoïsmes, populismes, mais aussi communautarismes, replis sur soi, haines, racismes, terrorismes sont de nos jours le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines, et comme « le chant des partisans », n’est-il pas temps de crier « Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme ! »

Voilà pourquoi, il y a urgence à croire à l’Europe et à la défendre : « pour la paix ! »

 

Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !

Après mon allocution, tous les enfants réunis chantèrent la Marseillaise, largement reprise par les élus et le public, interprétée par l’Union Musicale, avant que celle-ci ne joue l’Hymne Européen. Puis passage devant les tombes, dépôt de gerbes au monument aux morts de la guerre de 1870, salut aux porte-drapeaux...

Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !

Wattrelos a su rendre un bel hommage, digne et respectueux à ses aînés ; un énorme merci aux enfants présents. Dans ce passage de génération, puisse notre ville garder la conscience des ravages et des souffrances de la guerre, et que chacun ici présent ce dimanche matin, soit un ardent ambassadeur et défenseur de la paix et de l’Europe.

Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !

Partager cet article

Repost0

commentaires