Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est député de la 8e circonscription du Nord et maire de Wattrelos
  • Contact

Recherche

Articles Récents

16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 16:04

Je n’ignore pas, bien sûr, les aigreurs et les amertumes qui suivent les décisions qui tranchent un processus de désignation d’un candidat aux élections. Faire un choix, c’est nécessairement faire des mécontents, dont certains peuvent avoir, légitimement ou non, la prétention de penser être meilleur(e) candidat(e), que celui ou celle qui a été choisi(e).

La décision de l’investiture République en Marche sur la 8ème circonscription, bien sûr, n’y échappe pas. Au vu de ce que je lis, en responsabilité, trois observations me viennent à l’esprit :

 

1) Ce qui est important, c’est de donner une Majorité  au Président Macron : c’est cela qui se joue lors des élections législatives de juin, rien d’autre. S’il n’y a pas de majorité claire, ou pire, une situation de blocage, c’est la France qui en souffrira, car les réformes seront bloquées. Or, la France a besoin d’avancer : c’est pour cela que nous avons été nombreux à nous mobiliser dans cette élection présidentielle.

Au soir du 1er tour, j’ai très vite compris que, sur la 8ème circonscription, il fallait chercher à fédérer un ticket PS/EM, face aux risques Mélenchon et Le Pen. Deux approches, dès lors, existaient : titulaire PS/suppléant EM, ou l’inverse. Soyons clairs, les deux scénarii ont été transmis à la Commission, et j’ai informé le « national » de mon parti que je cherchais une solution.

L’arbitrage a été rendu par la Commission d’investiture EM, qui a porté son choix sur Catherine Osson en titulaire ; il n’y a plus lieu de le remettre en cause, sauf à affaiblir la candidate choisie, et donc par conséquence le Président Macron lui-même !

Cette circonscription ne peut, ne doit pas être perdue. Elle peut être dans la Majorité Présidentielle. Cela dépend de l’esprit de responsabilité de chacun.

Car, quant on sort des postures, des caricatures ou des rancœurs personnelles, on s’aperçoit rapidement que Catherine Osson, seule élue au suffrage universel actuellement sur les deux villes de Roubaix et Wattrelos (car Conseillère Départementale), seule élue à avoir récemment fait campagne sur son nom, socialiste et « macrono-compatible », est capable donc de s’inscrire positivement dans le rassemblement central que veut conduire le Président ; elle s’intègre clairement aux critères de compétence et territoriaux souhaités par E. Macron.

 

2) La candidature de Catherine correspond parfaitement à ce qu’on dit, depuis des années au PS à longueur de motions, comme plus récemment à En Marche, à savoir :

- le rajeunissement : il est évident. La candidate a 16 ans de moins que le Député sortant ;

- la féminisation : là aussi c’est évident ! On dit vouloir des femmes en politique, mais dès qu’une femme est choisie pour candidate, on dit qu’il y a un problème !

- le renouvellement : Conseillère Départementale depuis mars 2015, Catherine est d’évidence aussi un visage neuf en politique.

De surcroît, diplômée en géographie, soucieuse des questions d’éducation, d’action sociale et familiale, elle ne manque ni de compétences ni de talents, et a donc la capacité à la fonction.

 

3) Enfin, quand arrêtera-t-on de la résumer à mon « ex-compagne » ? Qui, la connaissant, peut croire un seul instant que ce soit son seul talent ?

Ce n’est quand même pas une marque d’indignité nationale d’avoir partagé ma vie plus de quatre ans ! Au contraire même, elle connaît les contraintes de la fonction, les abandons de vie personnelle et de loisirs que cela représente, les courtes nuits et les week-ends inexistants autrement que dans les manifestations officielles !

Va-t-on lui rappeler cela sans cesse, alors que cela fait plus d’un an que nous ne vivons plus ensemble, que j’ai ma vie et qu’elle a la sienne ? Et quand bien même, fût-elle politique, une femme a le droit à une vie privée préservée !

A aucun moment, je n’ai soutenu – et je n’étais pas seul dans la décision de la soutenir – sa candidature en vertu de notre ancien lien privé, mais je le fais pour une seule raison : elle est la meilleure sur cette fonction et à ce moment politique.

La meilleure pour exercer demain la fonction, pour aller vers les gens et les servir ensuite de tout son cœur, pour rassembler autant que ce sera possible celles et ceux qui veulent que la France réussisse.

Catherine est une femme politique pleine et entière. Elle sait faire, et elle saura faire. Si elle n’a pas à rougir d’avoir appris à mes côtés, c’est d’abord dans sa fonction d’élue qu’elle a appris la vie publique. Elle est une excellente Adjointe au Maire.

 

Aussi, je le dis à mes amis et camarades du Parti Socialiste et d’En Marche, il ne faut pas se tromper d’adversaire : à s’éparpiller les femmes et les hommes de progrès risquent de laisser élire un Député FN, voire Insoumis ! Lequel serait un Député opposant au Président Macron. Quel serait l’intérêt pour Roubaix et Wattrelos d’avoir un Député opposant ? Aucun ! Nous nous sommes tous mobilisés pour qu’Emmanuel Macron gagne l’élection présidentielle ; maintenant, il faut savoir faire preuve de responsabilité, dépasser les amertumes et les lignes de parti et se rassembler pour l’essentiel : la réussite de la France, et celle des Roubaisiens et des Wattrelosiens qui en ont bien besoin.

Partager cet article

Repost 0

commentaires