Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 10:52
15 jubilaires pour 805 années de mariage : "All you need is love"

Après, samedi, les visites à domicile des couples de jubilaires qui ne peuvent se déplacer à l’Hôtel de ville, comme chaque année le lundi de Pâques a lieu la réception en mairie des ménages jubilaires. Ils sont 15 cette année, pour 10 couples qui ont 50 ans d’amour (noces d’or), 4 qui ont 60 ans de mariage (diamant), et un couple, Jean et Arlette Castelain, qui ont… 65 ans de vie commune ! Au total, ils représentent 805 années d’amour.

 

C’est l’amour bien sûr qui est l’invité de cette cérémonie, où, avec le Conseil municipal, je reçois « des artistes, des peintres de la vie et de l’amour ».

 

Je les accueille d’abord à la descente de leur voiture, sur le perron de l’Hôtel de ville, et je remets un bouquet de fleurs à la « jeune mariée ».

15 jubilaires pour 805 années de mariage : "All you need is love"
15 jubilaires pour 805 années de mariage : "All you need is love"
15 jubilaires pour 805 années de mariage : "All you need is love"
15 jubilaires pour 805 années de mariage : "All you need is love"
15 jubilaires pour 805 années de mariage : "All you need is love"

Ceints de leur écharpe, mes adjoints font aux époux jubilaires une haie d’honneur jusqu’à l’escalier qui va les mener à la salle des mariages. La jeune Chloé, de l’association NordSud aura ému l’assistance en interprétant successivement « les vieux mariés » de Michel Sardou, puis « l’Hymne à l’Amour » d’Edith Piaf qu’elle chanta avec beaucoup d’émotion.

15 jubilaires pour 805 années de mariage : "All you need is love"

Dans mon discours, j’ai ensuite rendu un hommage respectueux, affectueux, amical et chaleureux à ces couples qui ont « semé la passion, cultivé la terre de la vie conjugale, moissonné de petits et grands bonheurs, et récolté l’amour qui dure, résiste à toutes les épreuves du temps et de la vie ».

 

15 jubilaires pour 805 années de mariage : "All you need is love"
15 jubilaires pour 805 années de mariage : "All you need is love"

Oui, on peut les admirer car leur vie n’aura pas toujours été facile.

 

Pour Arlette et Jean Castelain, nous avons réévoqué l’année 1952, dans ses actualités internationales (déjà la Corée était à l’ordre du jour), nationales et locales, avant de remettre en mémoire, comme j’aime le faire, les chansons de l’année. 1952, je l’ai ainsi dessinée à travers le « manège à moi » d’Edith Piaf, la « route fleurie » de Georges Guétary, la « p’tite folie » de Line Renaud, ou le « p’tit coquelicot » de Mouloudji.

 

Pour les 4 couples de 1957, impossible de ne pas évoquer le drame de la guerre d’Algérie, le décès du maire Albert D’Hondt, ou la visite de la reine d’Angleterre. Mais côté chansons, par- delà la déferlante anglo-saxonne, l’ambiance est « plus mutine, plus coquine », à l’image de « Julie la Rousse », d’ « Adèle » de Pierre Perret, et surtout du « Jardin extraordinaire » de Charles Trenet. Et si Charles Aznavour plaide pour « boire jusqu’à l’ivresse sa jeunesse », Gilbert Bécaud adresse une supplique « Que puis-je faire / Pour te satisfaire / Je ne suis qu’un homme / L’esclave docile / Je t’appartiens »…

 

En 1967, le monde connaît des secousses, des espoirs aussi, et en France, la société bouge. A Wattrelos, Jean Delvainquière est élu Député, à la Fête de la Jeunesse se produisent Jacques Dutronc et Line & Willy. Et au cinéma, grâce au Livre de la Jungle et son ours épicurien, Baloo, on se convainc qu’ « il en faut peu pour être heureux ». Avec Nino Ferrer et son Téléfon, Pierre Perret et son Tonton Cristobal, et les Charlots et Paulette, la vie de 1967 paraît décalée, un peu déjantée.

 

Mais pour nos jeunes époux, elle sait être aussi tendre et romantique. Bien sûr l’amour est peut être « hésitant, malheureux ou parfois blessé » avec Sheila, Eric Charden ou Pascal Danel. Mais avec Brigitte Bardot et son Harley, France Gall et son bébé-requin et le matin de Claude François, chacun des époux aura su conclure, comme Clo-Clo : « Je lui tends la main / Je lui offre ma vie »…

 

Après avoir conclu avec Guy de Maupassant, j’ai laissé à Jalal Al-Din  Rumi le mot de la fin : « Ceux qui s’aiment d’amour ne se rencontrent pas. Chacun porte l’autre en lui depuis toujours ».


Après avoir remis à chaque ménage une copie de son acte de mariage, une médaille souvenir et une bouteille de champagne, je leur ai souhaité à tous de poursuivre longtemps encore leur vie ensemble.

15 jubilaires pour 805 années de mariage : "All you need is love"
15 jubilaires pour 805 années de mariage : "All you need is love"

Car, comme l’écrivit Oscar Wilde : « La certitude d’aimer et d’être aimé confère à l’existence une chaleur et une richesse que rien d’autre ne peut lui donner »…

 

Pour lire mon discours, cliquez ci-dessous.

Partager cet article

Repost0

commentaires