Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 08:54
Présidentielle (1) : Battre Le Pen, il ne faut penser qu'à ça !

Dans un mois aura lieu le 1er tour de l’élection présidentielle. Après le renoncement de François Hollande, Président sortant, cette élection 2017 ne ressemble à aucune autre. Après deux ans de pressions terroristes, des « affaires » judiciaires de certains candidats qui bousculent les esprits, et sèment le dégoût chez nombre de nos concitoyens, et qui font que, dans cette campagne présidentielle, où on ne parle pas des grands problèmes des Français ni des enjeux d’avenir, le pire devient possible.

 

La situation est grave ! Elle est fragile sur le plan économique : avec une dette de
2 200 Mds €, un déficit de l’Etat qui est encore de 70 Mds € et des intérêts sur la dette payés chaque année de 43 Mds €, on ne peut pas faire n’importe quoi ! La situation est grave aussi et surtout sur le plan politique :
donnée présente au 2nd tour, Marine Le Pen peut gagner l’élection présidentielle !

 

Nous ne sommes plus en 2002. En 2017, ce qui est en effet préoccupant, c’est que si Mme Le Pen est au 2nd tour, le réflexe républicain peut ne pas fonctionner comme avant. Si on a un duel Fillon/Le Pen, avec ses « affaires » et son éthique défaillante, il n’est pas certain que Fillon l’emporte. Et, même si je ne crois absolument pas à sa présence au 2nd tour, si c’est un duel Hamon/Le Pen, la stratégie très à gauche d’Hamon fragilise sa capacité à attirer les électeurs de Droite et du Centre, et donc à l’emporter dans un 2nd tour avec Le Pen.

 

Oui, le pire est possible : Mme Le Pen peut arithmétiquement gagner en mai ! Il faut en avoir conscience, et savoir dire la vérité. Et face à cette réalité, il faut savoir prendre ses responsabilités.

 

Aujourd’hui, ma conviction est que la seule question qu’un socialiste doive se poser, c’est : qui incarne le vote utile à gauche ? Le « vote utile », c’est de choisir : qui peut être parmi les 2 premiers au 1er tour ? Qui, donc, peut être capable d’être au 2nd tour ? Qui peut avoir assez de dynamique au 1er tour, pour être capable de rassembler les électeurs afin de gagner au 2nd tour ? Or, c’est dès le 1er tour que se crée le mouvement qui permet de l’emporter au 2nd !

 

Ma conviction est que la priorité absolue dans cette élection présidentielle est qu’il faut empêcher que Le Pen soit Présidente de la République.

 

Tous les socialistes doivent se mobiliser pour cela ! Pourquoi ? Parce que nous, socialistes, femmes et hommes de progrès, nous savons ce qu’une élection de Marine Le Pen représenterait pour la société française et dans nos villes (chaos, tensions sociales, risques d’affrontements) ; les libertés individuelles et associatives ; les relations internationales (tensions avec les pays du Sud, alignement politique sur la Russie de Poutine).

 

Mais Le Pen Présidente, ce serait aussi l’assurance d’un chaos économique, avec une chute de l’activité économique, des fermetures d’entreprise, du chômage accru, et un appauvrissement de la population. Je l’ai déjà explicité dans un autre article.

 

 

Le programme économique de Le Pen, cela veut dire : + de déficits et + de dette ; une dévaluation de la monnaie ; une perte de valeur des revenus et de l’argent des épargnants ; une hausse des taux d’intérêt qui cassera la croissance en France et détruira des emplois ; une crise financière comme en Grèce, car les banques pourraient ne plus prêter à la France. Or, la France emprunte, même pour payer ses fonctionnaires.

 

 

Battre Le Pen, éviter le pire à la France, il ne faut penser qu’à ça !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article

commentaires