Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est député de la 8e circonscription du Nord et maire de Wattrelos
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • A Arras, E. Macron : réduire les fractures, pour une France de l'unité !
    Dès le début du meeting d'Arras, Jean-Paul Delevoye, citant le Général de Gaulle, situe l'enjeu de l'élection présidentielle : "Les nations ne meurent pas, mais elles peuvent se suicider" ! Et il appuie : "Vous êtes à un moment de l'histoire où le monde...
  • Wattrelos, une tentation des extrêmes plus forte qu'en France ?
    A dire vrai, si ce vote des extrêmes est plus prononcé à Wattrelos qu'en moyenne nationale, il est cependant moins fort que dans le sud du Département du Nord ou dans le Pas-de-Calais. Parmi les candidats à l'élection présidentielle, les programmes de...
  • Une « girouette », et puis quoi encore ?
    Décidément, dans cette campagne présidentielle hors normes, les haines recuites et personnelles semblent prendre le dessus sur la raison et la qualité du débat démocratique. Et certains, à gauche, semblent mettre plus de prix (et de temps et d’énergie...
  • 15 jubilaires pour 805 années de mariage : "All you need is love"
    Après, samedi, les visites à domicile des couples de jubilaires qui ne peuvent se déplacer à l’Hôtel de ville, comme chaque année le lundi de Pâques a lieu la réception en mairie des ménages jubilaires. Ils sont 15 cette année, pour 10 couples qui ont...
  • Réception, intronisation : vive le Carnaval 2017 !
    C’est une tradition toujours sympathique que la réception dans les salons de l’Hôtel de Ville qui « lance » officiellement les festivités de notre week-end carnavalesque. Les représentants d’Eschweiler sont présents, sous la houlette de Norbert Weiland...
  • Ami de la Bourle, Daniel Germonprez à l'étaque au paradis des bourleux !
    Il était le président de la Fédération des sociétés de bourle depuis de nombreuses années : Daniel Germonprez est décédé hier soir des suites d’une longue maladie. J’étais passé le voir à l’hôpital de Wattrelos hier pour lui témoigner mon amitié et lui...
  • Wattrelos et Köthen à l'Assemblée Nationale
    Lundi 27 mars, à mon invitation, sous un magnifique soleil de printemps, 17 élèves de 4ème, 3ème, 2nde et 1ère de la Cité scolaire Emile Zola de Wattrelos et 17 élèves allemands du Ludwigsgymnasium de Köthen, notre ville jumelée d’Allemagne orientale,...
  • Présidentielle (2) : Socialiste, dès le 1er tour je vote et j'appelle à voter pour Emmanuel MACRON
    Dans ma vie politique, j’ai toujours dit ce que je pense. Je dis ce que je crois juste : - juste pour mes concitoyens : ici, les Wattrelosiens, comme les Français, ont beaucoup à perdre d’une victoire de Le Pen, mais aussi d’une victoire de Fillon ! -...
  • Présidentielle (1) : Battre Le Pen, il ne faut penser qu'à ça !
    Dans un mois aura lieu le 1er tour de l’élection présidentielle. Après le renoncement de François Hollande, Président sortant, cette élection 2017 ne ressemble à aucune autre. Après deux ans de pressions terroristes, des « affaires » judiciaires de certains...
  • Patrick Kanner à Saint-Rémi pour parler de sport
    L’Académie des Sports, du lycée Saint-Rémi de Roubaix, accueillait ce mardi matin Patrick Kanner, Ministre de la Ville, des Sports, de la Jeunesse et de la Vie Associative. J’ai accompagné le Ministre, et nous fûmes rejoints par le maire de Roubaix. Dans...
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 17:43

 

Juste après la fin de mes études à Sciences Po, c’était l’été 1981, et passant des concours administratifs dont j’attendais les résultats, j’ai souhaité collaborer au travail d’un parlementaire socialiste. C’est ainsi que j’ai été présenté à Jacques Moreau, député européen français, qui venait de remplacer Jacques Delors (récemment nommé Ministre de l’Economie et des Finances du Gouvernement de Pierre Mauroy), comme Président de la Commission Economique et Monétaire du Parlement Européen. J’étais militant de la section socialiste de Wattrelos, et le courant étant très bien passé entre nous, je suis devenu l’un des collaborateurs (bénévoles) de Jacques.

 

Je le suis resté plusieurs années, même après mon entrée à la Banque de France. J’ai continué à lui rédiger des projets de questions à l’exécutif européen, de discours, des réponses à des courriers, des notes de réflexion sur la politique économique et sociale de la France.

 

Je garde beaucoup de nostalgie de cette période où la gauche venait d’arriver au pouvoir, pleine de rêves et d’illusions, et où les députés européens français devaient affronter régulièrement interrogations et sarcasmes de nos collègues, allemands - rudes- surtout, sur les politiques menées (nationalisations, industrielles, de relance et de dévaluation) : Jacques était en première ligne, et des argumentaires et des réponses, j’en ai rédigés ! Jacques Delors mettra fin à cette période avec le tournant de la rigueur début 1983.

 

Mais je garde surtout beaucoup d’affection, de reconnaissance et de respect pour Jacques Moreau. Il m’aura donné mes premières chances, fait écrire mes premiers travaux parlementaires, mes premières lettres ; il m’aura permis de connaître la grande machine européenne de l’intérieur, sa technocratie, mais aussi sa fraternité entre des peuples qui ne parlent pas la même langue mais partagent le même idéal européen, pour la paix et le vivre ensemble après des siècles de guerres.

 

Jacques Moreau était un réformiste. Il avait été secrétaire national de la CFDT de 1974 à 1979, après avoir été secrétaire général de la fédération CFDT des industries chimiques de 1970 à 1974. Il a siégé au Parlement Européen jusqu’en 1984, avant d’être le Secrétaire général du Comité  Economique et Social Européen de 1987 à 1992. Comme le dit son faire-part de décès, il fut « un grand syndicaliste et un militant inlassable de la construction européenne ». Il fonda en 1985, et en fut le vice-président, Europe et Société RDS (réalités du dialogue social).

 

L’histoire retiendra qu’il fut parmi ceux qui engagèrent la CFDT en 1978, par un « recentrage », sur la voie du réformisme ; son rapport sur « l’action revendicative » reste dans l’histoire de la CFDT et du syndicalisme. Il y remettait en cause l’unité d’action privilégiée avec la CGT, plaidait l’autonomie syndicale par rapport aux partis politiques et la relance des négociations avec le patronat. Je lui dois beaucoup de mes réflexions, sur le rôle du dialogue social dans les entreprises, la nécessité de savoir allier efficacité économique et progrès social. Socialiste de cœur et de raison, puissamment social-démocrate, toujours réformateur et surtout passionnément européen, tel fut cet homme qui m’a donné, à moi, le jeune homme de 22 ans à l’époque, l’envie d’être le serviteur fidèle de toutes ces causes ! Jamais je ne m’en suis éloigné…

 

Merci Jacques de ce chemin parcouru ensemble, et de notre amitié depuis si longtemps maintenant. Repose en paix auprès de ceux qui ont, à gauche, su, comme Pierre Mendès-France et Pierre Mauroy, être promoteurs de l’idéal européen.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Dominique Baert
commenter cet article

commentaires