Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Lire, avec Luc Veroone, l'histoire de la Vieille place et de Pierre Catteau
    Arrivé à 18 mois à Wattrelos en 1955, (lorsque ses parents, roncquois d’origine, reprennent la pâtisserie Wagon au 75 rue Pierre Catteau), Luc Veroone a repris l’affaire familiale bien connue de la rue Pierre Catteau en 1985, et c’est l’histoire d’une...
  • Logement, SIA rue Jules-Guesde, ça se termine !
    Que de changements en un an ! L’été dernier, je visitais le chantier que la société SIA Habitat avait lancé au 136 rue Jules Guesde, sur le site de l’ancienne usine Dubar-Warneton. Il ne s’agissait à l’époque que de mouvements de terre, laissant toutefois...
  • Le foyer médicalisé accueillera ses pensionnaires en janvier 2018, enfin !
    Parmi les dossiers que j’ai voulu impulser quand je suis devenu maire en 2000, celui-là me tient particulièrement à cœur, et même s’il fut particulièrement long et complexe à faire aboutir, je ne boude pas ma satisfaction que l’ouverture de ce nouvel...
  • Le quartier du Touquet aura sa salle de sports à la rentrée !
    Elle sera prête à accueillir les sportifs fin septembre : la salle de sport du Touquet Saint-Gérard, rue de Boulogne, est en voie d’achèvement, et sa conception, boisée et colorée, est novatrice et agréable à l’œil. Sa construction a débuté au mois de...
  • Tourcoing-Beaulieu, ça y est, on ouvre !
    C’est le grand chantier de voirie 2016-2017 : la liaison Tourcoing-Beaulieu, dite Habitat-Travail, s’achève officiellement ce matin dans sa partie située la plus à l’est, c’est-à-dire à Beaulieu. J’ai le plaisir de procéder symboliquement, en compagnie...
  • Centres aérés 2017 : même pas peur !
    Les centres aérés, cela ne se raconte pas, cela se visite ! C’est ce que, comme chaque année, je fais ce matin en compagnie de mes collègues élus, notamment mon Adjointe en charge des activités périscolaires, Sylvie Zaïdi, qui fête ce jour son anniversaire...
  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
  • Conseil municipal (1) : Hommage à Simone Veil
    Ce vendredi 30 juin, à l’Hôtel de Ville se sont tenus deux Conseils municipaux, le premier étant destiné à la désignation des délégués supplémentaires en vue de l’élection des sénateurs le 24 septembre prochain. J’ai en revanche ouvert le second Conseil,...
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 11:42

Janvier 2017 marque une avancée très importante dans le dossier des pensions alimentaires impayées qui rendent la vie quotidienne très difficile pour nombre de parents séparés, dont une très grande majorité de femmes qui élèvent seules leurs enfants.

 

Depuis le 1er janvier 2017, l’Agence de recouvrement des impayés de pensions alimentaires (ARIPA) est en service. Placée auprès de la Caisse Nationale d’Allocations Familiales, cette agence s’appuiera sur les 22 Caisses d’Allocations Familiales et 300 agents spécialisés dans le recouvrement des impayés de  pensions alimentaires.

 

Dès le premier mois impayé, l’ARIPA, sur présentation du jugement fixant la pension alimentaire ou l’accord amiable homologué, versera directement au parent isolé le montant de la pension alimentaire non versé par l’ex-conjoint. L’Agence, elle, se chargera de recouvrer les sommes non versées, jusqu’à 24 mois d’impayés, auprès de l’ensemble des parents débiteurs, y compris par des saisies de salaires ou sur les comptes en banque.

 

Cette avancée est essentielle : en France, une famille sur cinq est monoparentale, à 85% composée de femmes assumant seules la charge de l’éducation des enfants. Dans 30 à 40% des cas, malheureusement, les pensions alimentaires à la charge de l’ex-conjoint sont totalement ou partiellement impayées.

 

Dès 2015, le gouvernement de Manuel Valls avait créé une Garantie contre les impayés de pensions alimentaires (GIPA) permettant aux Caisses d’allocations familiales de verser le complément d’allocation de soutien familial ( ASF) en cas de défaillance du débiteur, les CAF se chargeant de récupérer les montants dûs par les mauvais payeurs. Depuis fin 2014, grâce à cette garantie,  le taux de recouvrement des pensions alimentaires est passé de 43% à 59%.

 

Avec la création de l’ARIPA, c’est une nouvelle étape vers la fin des pensions alimentaires non payées qui est franchie. L’ensemble des services proposés par l’agence est accessible depuis le nouveau site internet www.pension-alimentaire.caf.fr ou à partir d’un numéro national unique (0821 22 22 22).

 

Cette avancée sociale est importante. Elle vient protéger les familles séparées, et surtout les femmes contre cette véritable « violence économique » que constitue le non-paiement par l’ex-conjoint de la pension alimentaire ! Permettre aux parents séparés de mieux faire respecter leurs droits, les accompagner sans passer par des procédures judiciaires longues et coûteuses, c’est autant de risques de précarité financière et de risques de conflits qui seront évités pour toutes ces mères et leurs enfants. Une mesure sociale juste…

Partager cet article

Repost 0
Publié par Dominique Baert
commenter cet article

commentaires