Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
  • Conseil municipal (1) : Hommage à Simone Veil
    Ce vendredi 30 juin, à l’Hôtel de Ville se sont tenus deux Conseils municipaux, le premier étant destiné à la désignation des délégués supplémentaires en vue de l’élection des sénateurs le 24 septembre prochain. J’ai en revanche ouvert le second Conseil,...
  • Ecole sur 4 jours : Wattrelos y est favorable, dès septembre 2017 !
    Le nouveau Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer l’a affirmé : un décret sera publié très prochainement afin de permettre aux communes de se prononcer sur l’organisation de la semaine d’école sur leur territoire. A Wattrelos, la réponse...
  • Elections : C. Osson en tête, à Wattrelos et à Roubaix !
    Longue journée que ce dimanche électoral. Longue parce que, ça y est, ce 1er tour amorce concrètement le processus de ma succession comme Député de la 8e circonscription : dans dix jours, après cette vie intense le jour, la nuit, ces week-ends inexistants,...
  • Un député c'est un acteur local !
    Je suis toujours surpris de voir que certains considèrent que la fonction d’un député n’est que de faire des lois : c’est loin d’être uniquement le cas ! Le député a aussi un rôle local, c’est un acteur de territoire important. C’est même à mes yeux sa...
  • Législative : amis et camarades, soyons tous responsables !
    Je n’ignore pas, bien sûr, les aigreurs et les amertumes qui suivent les décisions qui tranchent un processus de désignation d’un candidat aux élections. Faire un choix, c’est nécessairement faire des mécontents, dont certains peuvent avoir, légitimement...
  • Je choisis Wattrelos !
    En 2012, on s’en souvient peut-être, c’est le 10 mai que j’avais annoncé ma candidature aux élections législatives. La loi sur le cumul des mandats interdit à partir de 2017 le cumul d’un mandat parlementaire, député ou sénateur, et d’un exécutif municipal,...
  • Victoire 39-45 : soyons donc européens, en frères !
    Au lendemain du 2ème tour d’une élection présidentielle où l’extrême-droite aura été présente, la commémoration de la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945 ne peut que se tenir avec gravité, en sus de la solennité et du respect de la cérémonie. Au cimetière...
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 10:50
Un banquet républicain dans l'émotion (2)
Un banquet républicain dans l'émotion (2)

Comme chaque année, après les cérémonies commémoratives se tient le repas des sociétés patriotiques, cette année au Centre socio-éducatif. 250 convives auront écouté, avec attention, le discours du Président Ferdinand Claeis, qui revient sur les combats et morts de 1916.

 

Pour ma part, dans mon intervention où je souligne la nécessité de commémorer, je veux rappeler que la guerre n’est pas lointaine, ni ancienne, elle est là, dans divers conflits sur la planète, et ici aussi, près de nous. Avec émotion, j’évoque les attentats «sauvages et barbares », armés par des idéologies haineuses et fanatiques, de Charlie, du Bataclan et du Grand Stade, de l’aéroport de Bruxelles, de Nice, et de Saint-Etienne de Rouvray, et la présence ce midi de deux de mes adjoints, présents à l’époque sur les lieux de deux de ces évènements dramatiques, ajoute à l’émotion. Combattre cet ennemi-là sera long, mais il faut être fort et déterminé. Pour ma part, jamais je n’oublierai l’effroi des informations lors de chacun de ces attentats, la très longue et douloureuse nuit du 13 novembre, comme je n’oublierai jamais ce moment où deux jours après, la République était debout, unie, tous députés et sénateurs ensemble au Congrès à Versailles, autour du Président de la République, vibrant de la Marseillaise entonnée avec force et vigueur.

 

Aussi, comme nous avons rendu hommage à cette jeunesse foudroyée par la guerre de 14-18, je rends hommage à toutes les victimes, jeunes ou moins jeunes, assassinées dans l’innocence de leurs loisirs et de leur vie. Un hommage aussi marqué pour les forces de l’ordre, policiers et gendarmes, qui font un travail considérable pour notre sécurité collective. Un hommage fort également à nos militaires, qu’ils soient sur les théâtres d’opération à combattre l’Etat Islamique, ou en opération « Sentinelle » à sécuriser les lieux publics !

 

Comme j’en appelle aussi à la vigilance, car il ne faut pas oublier l’histoire et ses terribles leçons. Un de mes jeunes collègues députés vient de recevoir une lettre où un de ses concitoyens lui envoie une photo d’Adolf Hitler en tenue militaire, avec une légende qui précise : « C’est un homme comme lui qu’il nous faut !!! » Ce triste sire aurait-il oublié que le nationalisme et les discours d’exclusion du chancelier allemand devinrent vite extermination, camps de concentration, guerre et malheurs pour le monde entier ? Ces propos, cette idée-même est inadmissible, inexcusable, et doit être vigoureusement combattue et condamnée.

 

Et s’il en est qui se demandent s’il faut encore et toujours commémorer, je réponds oui, oui encore et toujours, car nul ne doit oublier ! Il faut rappeler inlassablement ces moments terribles, pour éviter que les jeunes générations n’oublient, et que ne renaissent, alors même que rôde « la bête immonde », les mêmes errements de l’humanité.

Un banquet républicain dans l'émotion (2)
Un banquet républicain dans l'émotion (2)
Un banquet républicain dans l'émotion (2)
Un banquet républicain dans l'émotion (2)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article

commentaires