Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est député de la 8e circonscription du Nord et maire de Wattrelos
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • A Arras, E. Macron : réduire les fractures, pour une France de l'unité !
    Dès le début du meeting d'Arras, Jean-Paul Delevoye, citant le Général de Gaulle, situe l'enjeu de l'élection présidentielle : "Les nations ne meurent pas, mais elles peuvent se suicider" ! Et il appuie : "Vous êtes à un moment de l'histoire où le monde...
  • Wattrelos, une tentation des extrêmes plus forte qu'en France ?
    A dire vrai, si ce vote des extrêmes est plus prononcé à Wattrelos qu'en moyenne nationale, il est cependant moins fort que dans le sud du Département du Nord ou dans le Pas-de-Calais. Parmi les candidats à l'élection présidentielle, les programmes de...
  • Une « girouette », et puis quoi encore ?
    Décidément, dans cette campagne présidentielle hors normes, les haines recuites et personnelles semblent prendre le dessus sur la raison et la qualité du débat démocratique. Et certains, à gauche, semblent mettre plus de prix (et de temps et d’énergie...
  • 15 jubilaires pour 805 années de mariage : "All you need is love"
    Après, samedi, les visites à domicile des couples de jubilaires qui ne peuvent se déplacer à l’Hôtel de ville, comme chaque année le lundi de Pâques a lieu la réception en mairie des ménages jubilaires. Ils sont 15 cette année, pour 10 couples qui ont...
  • Réception, intronisation : vive le Carnaval 2017 !
    C’est une tradition toujours sympathique que la réception dans les salons de l’Hôtel de Ville qui « lance » officiellement les festivités de notre week-end carnavalesque. Les représentants d’Eschweiler sont présents, sous la houlette de Norbert Weiland...
  • Ami de la Bourle, Daniel Germonprez à l'étaque au paradis des bourleux !
    Il était le président de la Fédération des sociétés de bourle depuis de nombreuses années : Daniel Germonprez est décédé hier soir des suites d’une longue maladie. J’étais passé le voir à l’hôpital de Wattrelos hier pour lui témoigner mon amitié et lui...
  • Wattrelos et Köthen à l'Assemblée Nationale
    Lundi 27 mars, à mon invitation, sous un magnifique soleil de printemps, 17 élèves de 4ème, 3ème, 2nde et 1ère de la Cité scolaire Emile Zola de Wattrelos et 17 élèves allemands du Ludwigsgymnasium de Köthen, notre ville jumelée d’Allemagne orientale,...
  • Présidentielle (2) : Socialiste, dès le 1er tour je vote et j'appelle à voter pour Emmanuel MACRON
    Dans ma vie politique, j’ai toujours dit ce que je pense. Je dis ce que je crois juste : - juste pour mes concitoyens : ici, les Wattrelosiens, comme les Français, ont beaucoup à perdre d’une victoire de Le Pen, mais aussi d’une victoire de Fillon ! -...
  • Présidentielle (1) : Battre Le Pen, il ne faut penser qu'à ça !
    Dans un mois aura lieu le 1er tour de l’élection présidentielle. Après le renoncement de François Hollande, Président sortant, cette élection 2017 ne ressemble à aucune autre. Après deux ans de pressions terroristes, des « affaires » judiciaires de certains...
  • Patrick Kanner à Saint-Rémi pour parler de sport
    L’Académie des Sports, du lycée Saint-Rémi de Roubaix, accueillait ce mardi matin Patrick Kanner, Ministre de la Ville, des Sports, de la Jeunesse et de la Vie Associative. J’ai accompagné le Ministre, et nous fûmes rejoints par le maire de Roubaix. Dans...
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 10:20

Le dernier Conseil municipal date du 5 juillet. Le Conseil de ce lundi 7 novembre soir est donc le premier après la disparition de mon prédécesseur, Alain Faugaret, le 9 juillet dernier. En début de séance, je lui ai donc rendu un hommage républicain solennel.

 

"Le 9 juillet dernier, âgé de 78 ans, Alain Faugaret, mon prédécesseur, est décédé, après avoir lutté plusieurs mois contre une cruelle maladie. Succédant à Jean Delvainquière, il fut maire de Wattrelos pendant près de 30 ans, de 1971 au 9 mai 2000, exerçant ainsi le mandat de maire le plus long de toute l'histoire de Wattrelos. Il fut aussi au long de sa carrière, Président de la Commission Départementale du Nord, Conseiller Général, Vice-Président du Conseil Général, Vice-Président de la Communauté Urbaine de Lille, Député, et 1er Secrétaire de la section socialiste de Wattrelos. Si sa carrière professionnelle s'initia comme instituteur (à Roubaix d'abord, puis à Wattrelos), c'est, chacun le sait, à la chose publique, au service des autres, qu'il voua sa vie.

 

Homme cultivé, érudit, avide de lectures et d'histoire, passionné par les mouvements en profondeur de l'histoire des peuples et des pays, surtout d'Europe de l'Est dont sa science était inépuisable, enfant de l'école de la République, son leitmotiv, le fil rouge de sa vie personnelle comme de son projet politique, c'était l'éducation. L'accès au savoir, à la connaissance, comme facteur d'émancipation, de réussite sociale et citoyenne des enfants d'ouvriers pour lesquels, avec ses équipes successives, il voulait le meilleur possible : les meilleures écoles, les meilleures conditions d'apprentissage, les meilleurs ouvertures au sport, à la culture, au monde.

 

Ainsi fit-il de la construction et de la rénovation des écoles la clé de voûte des investissements municipaux de ses mandats successifs : Camus, Brossolette, Voltaire, Curie, Kergomard, Anatole France, Brel, Buisson, Jaurès, Condorcet, Jean-Macé auront été autant de grands chantiers sous son autorité.

 

Mais, pour lui, l'éducation ne s'arrêtait pas aux portes de l'école.

 

L'éducation à la citoyenneté, au collectif, il la porta à travers la mise en place de nombreuses activités périscolaires, dont la Fête des écoles, glorieux souvenir, ou les Centres aérés, devenus depuis Centres de Loisirs sans hébergement, sont autant de traces.

 

Ce fut aussi l'éducation au sport : il multipliera les installations sportives, encouragera l'enfant à la pratique sportive, mettra en place les écoles municipales de sports, les éducateurs sportifs, l'Office municipal des sports.

 

Ce fut également l'éducation à la culture : l'école de musique, les mutations successives de la Bibliothèque passée d'un étage de la mairie à la Grande Médiathèque et à ses annexes d'aujourd'hui, le Musée des Arts et Traditions Populaires auquel il était si attaché, la Boîte à Musiques, l'Enfance de l'Art.

 

Enfin, l'éducation, c'était aussi, et surtout pour lui, l'ouverture au monde, aux autres cultures, aux autres pays. Internationaliste convaincu, européen enthousiaste, attaché à la fraternité des peuples, lui qui a connu par sa famille et ses proches les blessures de la guerre, effrayé par les souffrances des populations civiles lors des conflits notamment ici à Wattrelos, il croyait à l'idéal européen comme à l'espérance d'une paix durable. C'est pour cela qu'il pratique un jumelage franco-allemand intense avec Eschweiler, avant de jumeler Wattrelos, dès la chute du mur de Berlin, avec des communes d'Europe de l'Est.

 

Fils d'ouvrier devenu hussard de la République, il voulait que la puissance publique sache donner le plus qu'elle pouvait à ceux qui ont le moins. Il y était attentif dans les politiques publiques. Il l'était aussi dans l'environnement quotidien. Visionnaire, il était surtout très attaché à l'identité de Wattrelos.

 

Quitte à supporter ainsi les conséquences récessives d'une économie trop exclusivement dépendante de l'industrie textile et d'une insuffisance de logements pour les besoins même de la population wattrelosienne, il veilla scrupuleusement à préserver notre caractéristique de ville à la campagne à laquelle, nous Wattrelosiens, sommes si attachés.

 

C'est ainsi qu'à peine devenu maire, il fit stopper l'extension de la ZUP de Beaulieu, lancée par son prédécesseur ; de même, chacun retiendra que, là où des promoteurs voulaient à la fin des années 60 installer une vaste zone commerciale, il installa et développa un vaste parc de 43 hectares dorénavant véritable poumon vert de notre cité ouvrière.

 

J'ai conscience qu'en retraçant ces 30 ans de mandat, dans cette intervention, je ne peux tout dire, tout citer : je pourrais ainsi parler de Berlouffes, du Carnaval, des kermesses, des assemblées générales, de bien des équipements encore de notre ville pour l'enfance ou la jeunesse.

 

Ces quelques rappels du passé suffisent à souligner comme une évidence que c'est un grand maire, un grand homme qui nous a quittés, qui a cessé de vivre sur cette ville qu'il aima tant et à qui il donna tant de lui-même.

 

Beaucoup ici l'ont évidemment connu. Certains ont siégé ou milité avec lui. Vous savez tous aussi, les liens personnels, fraternels, politiques, quasi-filiaux qui nous ont, lui et moi, si longtemps unis, et qui font qu'aujourd'hui, à nouveau, je redis combien je suis fier d'être le successeur d'Alain Faugaret, car par-delà nos différences de génération, lui et moi partageons la même passion, le même amour pour Wattrelos.

 

Voilà pourquoi, face à ce "personnage", socialiste, humaniste, internationaliste, dorénavant entré dans l'histoire de notre ville, en reconnaissance du travail accompli, et en respect pour sa mémoire, avant de commencer les travaux de notre Conseil municipal qu'il a si souvent présidés, dans cette salle où il a si souvent siégé, je vous invite, Chers Collègues, dans notre diversité et par-delà nos différences politiques, à respecter une minute de silence."

Partager cet article

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article

commentaires

Roussel Bernard 09/11/2016 21:54

Excellent article, je suis très ému car il a compté beaucoup pour moi et il reste très vivant dans ma mémoire. Merci Dominique pour ce très bel hommage. BR