Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 08:11
Réformateurs (2) : éviter la dislocation de l'Europe.

La première table ronde de l'Université d'été du Pôle des Réformateurs réunissait l'ancien ministre Hubert Védrine et l'eurodéputé britannique du Labour, Richard Corbett, et avait pour thème "comment éviter la dislocation de l'Europe" ? Quelques semaines après le référendum britannique sur le Brexit, ce sujet est d'actualité.

 

Hubert Védrine aura mis en avant trois arguments majeurs :

- l'Europe n'est pas prête pour un traité plus fédéraliste. En l'état actuel de l'Europe, il n'y a pas de choix démocratique vers le fédéralisme. "Si un projet de traité devait être plus fédéraliste, l'Allemagne l'empêchera". "Si dans l'état de l'Europe, on n'arrive pas à calmer les peuples furieux, il n'y aura pas de chemin fédéral".

 

- "l'Europe ne peut pas être une France en plus grand. Cela ne sera jamais le cas !" Il faut savoir quels sont les intérêts vitaux que l'on veut défendre. "L'Europe est victime de trop de promesses : les Français aiment demander une Europe sociale, mais ce n'est pas la conception des autres pays".

 

- évoquant la question du "périmètre", il rappelle qu'il y a 15, 20 ans tous les pays d'Europe voulaient élargir très largement ; sur "l'intégration", s'agissant du "noyau dur" le problème, c'est qu'aucun pays ne veut être dans "l'écorce molle" ! "Les peuples ne demandent pas plus d'intégration, il n'y a pas consensus !  Même dans la zone euro, les allemands ne sont pas demandeurs". Il y a déjà plusieurs vitesses en Europe : zone euro, Schengen, coopérations renforcées qui existent (mais qui n'ont été mises en œuvre que pour les brevets).

 

Un débat s'étant engagé, mon collègue Gilles Savary souligne que "les Français ont le sentiment que l'élargissement a déstabilisé l'Europe. Mais n'oublions pas que les crises "les plus chaudes" ne sont pas venues des pays de l'Est, mais ont eu lieu dans les anciens Etats-membres". Et Hubert Védrine d'ajouter "la force de l'Allemagne, ce n'est pas Merkel, c'est Schroder" et les réformes qu'il a faites.

 

En écho au Brexit, Richard Corbett pour sa part a évoqué la campagne mensongère, et les suites du référendum : "beaucoup de gens pensent que ce n'est pas une question réglée". "Le moment-clé c'est quand le gouvernement va décider ce qu'il veut à la place de l'Union" : la Grande-Bretagne veut-elle rester dans le marché intérieur (il faut alors accepter les réglements européens et la libre circulation des personnes !), ou sortir complétement (mais alors il y aura un tarif douanier avec nos principaux partenaires commerciaux !) ? Et là, les anglais ne sont pas d'accord entre eux, même au sein du gouvernement. M. Corbett nous a aussi éclairés sur la situation du parti travailliste et de ses leaders.

Partager cet article

Repost 0

commentaires