Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 09:07
E. Macron démissionne, c'est dommage !

Sincèrement, j’aime bien Emmanuel Macron, et la nouvelle de sa démission pour « se consacrer entièrement à son mouvement politique » mardi après-midi me peine un peu, je l’avoue, car je préférais Emmanuel dans le Gouvernement que le voir dehors. Certes, je n’ignore rien des jeux tactiques et stratégiques, mais ce n’est pas ce qui, ce mercredi, m’importe le plus.

 

Ce qui m’importe, c’est le bilan de ce Ministre de l’Economie que je trouve avoir été un bon Ministre de l’Economie. Déjà les travaux de la « Commission pour la libération de la croissance française » présidée par Jacques Attali, et dont il fut l’un des rapporteurs en 2010, font date, même si bien sûr je suis loin de partager toutes les préconisations formulées alors par Attali : mais le brassage d’idées, ça fait du bien ! Secrétaire Général adjoint de l’Elysée, il aura conduit auprès du Président de la République, le difficile redressement des comptes de la France depuis 2012, sachant résister aux sirènes incantatoires et irresponsables de la gauche de la gauche et de la gauche du PS : il aura été précieux dans l’affirmation des dogmes sans lesquels il n’est pas de rétablissement durable possible !

 

Comme Ministre, chacun retiendra la loi du 6 août 2015 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économique dans la défense de laquelle il aura su faire montre de disponibilité et d’écoute, d’un engagement personnel hors normes pour un ministre (toujours présent en commission spéciale et dans l’hémicycle) ; répondant à toutes les questions, argumentant, et s’il a fallu un 49/3 pour faire adopter ce texte, j’avoue qu’il m’aura bluffé ! J’ai rarement vu un ministre aussi présent et disponible : chapeau l’artiste !

 

Dans ce texte, figurent notamment la libéralisation du transport pour autocar, l’extension du travail dominical, la réforme de la carte des notaires, celle du permis de conduire.

 

Il aura aussi préparé le Projet de Loi sur les nouvelles opportunités économiques, finalement largement intégré à la loi dite Sapin 2, et a alimenté les Projets de loi « pour une République numérique » et « Travail ». Il aura également porté 12 Projets de Loi ratifiant des ordonnances ! En deux ans à peine le bilan n’est pas mal du tout ! Et s’agissant des difficultés d’entreprises, qui sont aussi l’apanage du Ministère de l’Industrie, il se sera activement mobilisé sur bon nombre d’entre elles, ne cessant d’encourager l’innovation et les investissements d’avenir, comme il l’a fait ici, à Roubaix, chez OVH.

 

Au jeu du « bilan contre bilan », il n’y a pas photo entre Macron et son prédécesseur !

 

Mais au-delà, ce qui m’importe avec cet homme, c’est ce qu’il aura insufflé, au Gouvernement, à gauche et en France, l’idée qu’il faut savoir se poser des questions, se remettre en question ; que rien n’est impossible, si on accepte de ne pas considérer comme infranchissables des barrières que le temps a davantage vermoulu qu’on ne le croit ; que l’économie a des règles et que vouloir s’en émanciper est dangereux, illusoire et manipulateur ; et qu’enfin, à l’époque de la mondialisation des flux et des technologies puissantes de circulation de l’information, le fordisme et « le capital » ont vécu, et que si on veut préserver un modèle social protecteur des plus faibles, il faut savoir apprivoiser l’économie et non plus chercher à la dompter à coup de règles et de lois qui seront aussi sclérosantes qu’inutiles et vite contournées ! Que, bref, il faut convaincre, et pas seulement contraindre, il faut de la confiance avec les investisseurs, les épargnants, les chefs d’entreprise, il faut responsabiliser le dialogue social et les partenaires sociaux.

 

Par-delà  la personne d’Emmanuel, ce souffle économique est lancé, il ne doit pas retomber. Faut-il une candidature présidentielle spécifique pour le porter ? Ce n’est pas certain ! Moi, ma confiance reste à François Hollande et à Manuel Valls pour faire réussir la France ! Mais je sais en revanche ce qu’à gauche, il faut éviter : le plus dangereux ce serait le retour aux vieilles lunes : Mélenchon en est la caricature, Montebourg et Hamon aussi les incarnent à leur façon. Face à Le Pen et Sarkozy, ils n’auraient aucune chance, ils feraient perdre la gauche, et perdre la France.

 

Voilà pourquoi, si, à l’annonce de la démission d’E. Macron, M. Aubry a dit « enfin », moi je dis : dommage !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires