Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Ecole sur 4 jours : Wattrelos y est favorable, dès septembre 2017 !
    Le nouveau Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer l’a affirmé : un décret sera publié très prochainement afin de permettre aux communes de se prononcer sur l’organisation de la semaine d’école sur leur territoire. A Wattrelos, la réponse...
  • Elections : C. Osson en tête, à Wattrelos et à Roubaix !
    Longue journée que ce dimanche électoral. Longue parce que, ça y est, ce 1er tour amorce concrètement le processus de ma succession comme Député de la 8e circonscription : dans dix jours, après cette vie intense le jour, la nuit, ces week-ends inexistants,...
  • Un député c'est un acteur local !
    Je suis toujours surpris de voir que certains considèrent que la fonction d’un député n’est que de faire des lois : c’est loin d’être uniquement le cas ! Le député a aussi un rôle local, c’est un acteur de territoire important. C’est même à mes yeux sa...
  • Législative : amis et camarades, soyons tous responsables !
    Je n’ignore pas, bien sûr, les aigreurs et les amertumes qui suivent les décisions qui tranchent un processus de désignation d’un candidat aux élections. Faire un choix, c’est nécessairement faire des mécontents, dont certains peuvent avoir, légitimement...
  • Je choisis Wattrelos !
    En 2012, on s’en souvient peut-être, c’est le 10 mai que j’avais annoncé ma candidature aux élections législatives. La loi sur le cumul des mandats interdit à partir de 2017 le cumul d’un mandat parlementaire, député ou sénateur, et d’un exécutif municipal,...
  • Victoire 39-45 : soyons donc européens, en frères !
    Au lendemain du 2ème tour d’une élection présidentielle où l’extrême-droite aura été présente, la commémoration de la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945 ne peut que se tenir avec gravité, en sus de la solennité et du respect de la cérémonie. Au cimetière...
  • Présidentielle (3) : faire réussir le Président pour faire réussir la France !
    J’entends déjà ce dimanche soir des états d’âme, des atermoiements. Pour certains à gauche, des menaces même : Emmanuel Macron est à peine élu que certains lancent la charge pour le combattre ! Savent-ils ce qu’est la démocratie ? L’élection – surtout...
  • Présidentielle (2) : ouf, Le Pen battue, mais le vote FN est trop lourd !
    Oui, ce dimanche soir, c’est à la salle Salengro, et dès les premiers sondages connus, une satisfaction en même temps qu’un soulagement : Marine Le Pen est battue. Elle ne dépasse pas les 40 % redoutés au niveau national : elle se tient à un peu plus...
  • Présidentielle (1) : Emmanuel Macron, élu, une énergie convaincante et enthousiasmante !
    C’est fait ! Ce dimanche soir à la salle Salengro, cela faisait plusieurs heures qu’avec les informations via les réseaux sociaux des votes aux Etats-Unis, dans les Dom-Tom, ou des résultats des sondages « sortie des urnes », la peur d’un scrutin serré...
  • Les factures délirantes de Le Pen seront pour les Français !
    Beaucoup, je l’espère, qui auront regardé le débat du 2ème tour, auront compris que Marine Le Pen ment aux Français, que son programme n’est qu’approximatif, non finançable et dangereux par ses insuffisances. Qui n’a pas compris que sur une promesse telle...
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 09:07
E. Macron démissionne, c'est dommage !

Sincèrement, j’aime bien Emmanuel Macron, et la nouvelle de sa démission pour « se consacrer entièrement à son mouvement politique » mardi après-midi me peine un peu, je l’avoue, car je préférais Emmanuel dans le Gouvernement que le voir dehors. Certes, je n’ignore rien des jeux tactiques et stratégiques, mais ce n’est pas ce qui, ce mercredi, m’importe le plus.

 

Ce qui m’importe, c’est le bilan de ce Ministre de l’Economie que je trouve avoir été un bon Ministre de l’Economie. Déjà les travaux de la « Commission pour la libération de la croissance française » présidée par Jacques Attali, et dont il fut l’un des rapporteurs en 2010, font date, même si bien sûr je suis loin de partager toutes les préconisations formulées alors par Attali : mais le brassage d’idées, ça fait du bien ! Secrétaire Général adjoint de l’Elysée, il aura conduit auprès du Président de la République, le difficile redressement des comptes de la France depuis 2012, sachant résister aux sirènes incantatoires et irresponsables de la gauche de la gauche et de la gauche du PS : il aura été précieux dans l’affirmation des dogmes sans lesquels il n’est pas de rétablissement durable possible !

 

Comme Ministre, chacun retiendra la loi du 6 août 2015 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économique dans la défense de laquelle il aura su faire montre de disponibilité et d’écoute, d’un engagement personnel hors normes pour un ministre (toujours présent en commission spéciale et dans l’hémicycle) ; répondant à toutes les questions, argumentant, et s’il a fallu un 49/3 pour faire adopter ce texte, j’avoue qu’il m’aura bluffé ! J’ai rarement vu un ministre aussi présent et disponible : chapeau l’artiste !

 

Dans ce texte, figurent notamment la libéralisation du transport pour autocar, l’extension du travail dominical, la réforme de la carte des notaires, celle du permis de conduire.

 

Il aura aussi préparé le Projet de Loi sur les nouvelles opportunités économiques, finalement largement intégré à la loi dite Sapin 2, et a alimenté les Projets de loi « pour une République numérique » et « Travail ». Il aura également porté 12 Projets de Loi ratifiant des ordonnances ! En deux ans à peine le bilan n’est pas mal du tout ! Et s’agissant des difficultés d’entreprises, qui sont aussi l’apanage du Ministère de l’Industrie, il se sera activement mobilisé sur bon nombre d’entre elles, ne cessant d’encourager l’innovation et les investissements d’avenir, comme il l’a fait ici, à Roubaix, chez OVH.

 

Au jeu du « bilan contre bilan », il n’y a pas photo entre Macron et son prédécesseur !

 

Mais au-delà, ce qui m’importe avec cet homme, c’est ce qu’il aura insufflé, au Gouvernement, à gauche et en France, l’idée qu’il faut savoir se poser des questions, se remettre en question ; que rien n’est impossible, si on accepte de ne pas considérer comme infranchissables des barrières que le temps a davantage vermoulu qu’on ne le croit ; que l’économie a des règles et que vouloir s’en émanciper est dangereux, illusoire et manipulateur ; et qu’enfin, à l’époque de la mondialisation des flux et des technologies puissantes de circulation de l’information, le fordisme et « le capital » ont vécu, et que si on veut préserver un modèle social protecteur des plus faibles, il faut savoir apprivoiser l’économie et non plus chercher à la dompter à coup de règles et de lois qui seront aussi sclérosantes qu’inutiles et vite contournées ! Que, bref, il faut convaincre, et pas seulement contraindre, il faut de la confiance avec les investisseurs, les épargnants, les chefs d’entreprise, il faut responsabiliser le dialogue social et les partenaires sociaux.

 

Par-delà  la personne d’Emmanuel, ce souffle économique est lancé, il ne doit pas retomber. Faut-il une candidature présidentielle spécifique pour le porter ? Ce n’est pas certain ! Moi, ma confiance reste à François Hollande et à Manuel Valls pour faire réussir la France ! Mais je sais en revanche ce qu’à gauche, il faut éviter : le plus dangereux ce serait le retour aux vieilles lunes : Mélenchon en est la caricature, Montebourg et Hamon aussi les incarnent à leur façon. Face à Le Pen et Sarkozy, ils n’auraient aucune chance, ils feraient perdre la gauche, et perdre la France.

 

Voilà pourquoi, si, à l’annonce de la démission d’E. Macron, M. Aubry a dit « enfin », moi je dis : dommage !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires