Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 10:16
Le 49/3, c'est le bon choix, pour une bonne loi !

Après la lecture au Sénat qui a servi à la Droite à faire « son » texte de loi (que les critiques de gauche du Gouvernement feraient bien de lire pour avoir une idée plus claire de ce qui attend la France s’ils continuent à savonner la planche de l’action gouvernementale !) qu’elle envisage de mettre en œuvre si elle gagne les élections 2017, le Projet de Loi Travail porté par Myriam El Khomri (photo) revient à l’Assemblée Nationale en deuxième lecture.

 

Et certains socialistes, députés pourtant élus pour soutenir François Hollande et l’action gouvernementale, recommencent leur cirque ! Amendements en rafale (près de 500 !) sur le texte gouvernemental, « amendement » de dernière minute et pressions téléphoniques du week-end (dans le dos du Rapporteur et de la Présidente de la Commission !), menaces de censurer le Gouvernement,… et surtout volonté, derrière tout cela, de dénaturer le texte gouvernemental, pourtant « dealé » avec les syndicats réformistes (notamment la CFDT !) et validé par la très grande majorité du groupe socialiste, et au final – pourquoi ne pas le dire clairement ? – d’affaiblir le Premier Ministre Manuel Valls et, derrière lui le Président !

 

Ces « frondeurs », que j’ai toujours appelé pour ma part « saboteurs » sont les premiers responsables de la difficulté de la lisibilité de l’action gouvernementale dans l’opinion publique. Ils n’ont pas arrêté depuis le début de la législature (et cela s’est amplifié avec l’arrivée de Manuel Valls à Matignon) de pilonner l’action gouvernementale, ce n’est jamais bien, ne va jamais assez loin, ce n’est pas conforme à ceci, à cela !!! Mais franchement, ce sont qui ces prétendus « gardiens du temple », et de quel temple d’ailleurs ? Ils roulent pour qui ? Croient-ils qu’il y a un avenir à gauche sans Hollande, ou sans Valls ? Car enfin, comment les Français peuvent-ils comprendre l’action et les réformes du Gouvernement si ce sont des socialistes eux-mêmes qui passent leur temps à critiquer les dites réformes ? Ils sont peu nombreux, ils sont minoritaires, ils ne représentent que quelques (petites) dizaines de députés… mais ce sont eux qui sont toujours dans la salle des 4 Colonnes devant les caméras et les micros, et derrière qui les médias courent !

 

Et pourtant (contexte de foot incite à l’image !) qui sont les champions, qui sont les députés réellement méritants ? Ceux qui, avec leur capitaine, vont de l’avant pour mettre des buts, pour moderniser et faire réussir la France, ou ceux qui s’ingénient à mettre des buts contre leur camp ?

 

Myriam El Khomri et Manuel Valls ont bien du mérite à réformer la France dans un tel contexte ! Car je l’ai déjà dit, je l’ai écrit, la Loi Travail proposée par Myriam est un bon texte, un vrai texte de gauche et de progrès social, et qui est une réforme importante pour la démocratie sociale dans ce pays, en bâtissant de nouveaux rapports sociaux dans l’entreprise et en responsabilisant les partenaires syndicaux qui, au demeurant, y gagnent des moyens supplémentaires.

 

Et malgré le travail d’écoute du Rapporteur, Christophe Sirugue, et de concertation du Premier Ministre et de la Ministre (lesquels intégreront justement 50 amendements gouvernementaux au texte pour en tenir compte !), en ce début de semaine, avant que le débat parlementaire ne s’ouvre, déjà 1100 amendements ont été déposés (alors qu’on est en 2ème lecture !), dont 500 sur le seul article 2, et surtout en provenance de nos « frondeurs » ! Ce n’est pas raisonnable, ce n’est pas constructif, ce n’est pas démocratique, ce n’est pas comme ça que fonctionne un groupe surtout lorsqu’il est majoritaire ! Quand on est dans la majorité, on a une responsabilité particulière ! Et on a un chef, celui que la Constitution et les usages parlementaires institutionnalisent comme le « chef de la majorité », c’est le Premier Ministre !

 

Députés de la majorité, nous sommes là pour l’aider, pour l’appuyer, pas pour le faire choir (laissons-cela à l’opposition !). Ces frondeurs, et ceux qui cherchent des « tripatouillages » sont irresponsables !

 

Un texte de loi ce n’est pas un salmigondis de dispositions additionnées de-ci de-là : il faut une cohérence globale à un texte, surtout à une réforme aussi importante ! Cette cohérence, c’est celle du texte, équilibré, du Gouvernement en 1ère lecture, et validée par la CFDT : il n’y a aucune raison d’y toucher, ni de la remettre en cause.

 

La pantomime a assez duré !

 

Gouverner, ce n’est pas gérer des problèmes d’ego de quelques polytechniciens en mal de reconnaissance (et devenus députés par la grâce divine), c’est faire ce qui est nécessaire pour la France ! Il est temps de sortir de l’immobilisme. L’économie n’aime ni l’immobilisme, ni les grèves à répétition, surtout lorsque c’est la dynamique de la croissance, et donc de l’emploi, qui se joue en cette mi-2016 !

 

Aussi, Manuel Valls n’avait pas d’autre choix que de recourir au 49/3. Il n’a pas le choix par le comportement irresponsable de quelques-députés, par la faute desquels le Gouvernement n’a plus de majorité absolue ! Le 49/3 en est la conséquence logique, sauf à s’interdire de gouverner ! Or, la France a besoin d’avancer.

 

Alors, bravo à Manuel Valls pour sa cohérence, son courage et sa détermination ! Les « fauteurs de troubles » ce sont tous ces députés frondeurs socialistes qui lui font défaut. La faute ce n’est pas lui c’est eux qui la commettent !  Le problème ce n’est pas lui, ce sont eux ! Eux qui ont le culot d’oser réclamer la démission de Manuel Valls, alors que lui il fait sont boulot. Mais qu’ils démissionnent eux, qu’ils quittent le groupe dont ils ne respectent pas la majorité et dont ils bafouent les règles ! Camarades députés frondeurs, démissionnez ou laissez le Gouvernement gouverner ! La France et la Gauche n’ont que faire de vos chicayas politiciennes… et moi, j’en ai franchement marre !

 

Pour lire la réponse écrite du Premier Ministre aux "frondeurs", cliquer ici.

Partager cet article

Repost 0

commentaires