Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 08:19
Fête du 14 Juillet (2) : Aimons-nous vivants... maintenant !

François Valéry était l'artiste "phare" de cette édition du 14 juillet, et, je ne le cache pas, je connais toutes ses chansons. D'évidence, vu les 1500 à 2000 personnes devant le podium, je ne suis pas seul ! En venant l'écouter, on sait que l'on va parler cœur, amour, mais aussi soleil, rythme, musiques. La promesse fut tenue, et avec succés !

 

 

Fête du 14 Juillet (2) : Aimons-nous vivants... maintenant !

D'entrée, le ton est donné, avec "My Way" ("comme d'habitude") où le crooner éveille la sensibilité : qui n'a pas aimé sur cette chanson, ou connu les tiraillements entre l'amour et l'habitude ? Le public s'enflamme ensuite avec "Elle danse Marie", et s'emballe avec "J'aime l'amour avec toi"… Juste avant un titre que je fais volontiers mien " "Putain d'envie de vivre" ("de me battre et de survivre, de tenir") qu'on a "dans le cœur et tout au fond de moi".

 

Evidemment, l'envie du public de chanter en cœur avec François Valéry s'affirme avec "Qu'est-ce qu'on a dansé sur cette chanson" ("Quand tous les souvenirs deviennent mélancolie/Quand le vent du soir parle encore du chagrin/ Et on se souvient" ; "Pourtant on était seuls au monde"…)

 

Pour ma part, flash sur les années 70/80 avec le medley dont tous les titres me sont familiers : "Une chanson d'été" ("sur laquelle je t'ai demandé est-ce que tu m'aimes ? Cette chanson d'été nous pouvons la recommencer cette nuit même") ; puis "La loi d'amour" (qui "frappe en plein cœur", "je t'aime encore mais tu t'en vas") ; ensuite le superbe "Je t'aime, tu as gagné je t'aime" ("j'ai pas compris comment j'avais perdu").

 

Pour "Dream in Blue", des jeunes filles du public au 1er rang assuraient le duo avec l'artiste, en lieu et place de Sophie Marceau. Retour à l'émotion avec "Chanson d'adieu" ("4 heures du matin, je n'arrive pas à m'endormir, je n'arrive pas à oublier", "je pense à toi", "je m'assieds au piano, je caresse les touches, j'ai envie de t'écrire en musique"…). Ensuite, on part "Chez Lola", avant un titre du tout nouvel album : "le Centre du monde c'est elle" ("Ca se voit dans tes yeux/ Que ta vie ne tourne plus à l'endroit").

 

 

Fête du 14 Juillet (2) : Aimons-nous vivants... maintenant !

Nouvel embrasement du public, avec la musique rythmée d'"Emmanuelle" ("Comme un soleil, toujours plus belle/devant mes yeux, la vraie merveille/sensuelle et blonde/aux grands yeux verts, aux jambes longues"). François Valéry descend ensuite de scène pour aller saluer et embrasser son public.

 

Avant d'évoquer, dans ses dernières prestations, les "DJ qui font danser le monde", la reprise de "C'est la même chanson", et cette chanson qu'il m'a dit me dédier, et qui aujourd'hui a pour moi un goût tout particulier : "Aimons-nous vivants… maintenant !" ("Quand on est au bout de soi-même/quand il n'y a plus aucune raison de le cacher/comme une envie de rêver tout haut", "n'attendons pas que la mort nous trouve du talent/Aimons-nous vivants !").

 

Près de deux heures de spectacle d'un artiste disponible pour ses fans, répondant toujours avec le sourire aux photos, autographes et embrassades. Un bien bon souvenir que le passage à Wattrelos de François Valéry !

Fête du 14 Juillet (2) : Aimons-nous vivants... maintenant !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article

commentaires