Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 07:59
Etat d'urgence, j'ai voté la prorogation !

Le vote, la nuit dernière, du Projet de loi prorogeant de 6 mois l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire national intervient cinq jours après l’attentat ignoble de Nice qui a causé la mort de 84 femmes et hommes, dont 10 enfants, rassemblées sur la promenade des Anglais à l’occasion de notre fête nationale.

 

Au lendemain de cette terrible attaque, c’est toute la France qui est touchée, ce sont tous les Français qui sont meurtris et en colère. Notre chagrin est immense. Mes pensées vont à toutes les victimes qui sont tombées, à leurs proches et à leurs familles comme à tous les blessés qui se battent encore contre la mort.

 

Notre douleur n’a d’égale que la détermination du Président de la République, du Gouvernement et de sa majorité parlementaire afin de tout faire pour gagner la guerre contre les terroristes de Daech. Gagner la guerre contre la haine et l’obscurantisme qui fauchent des innocents, qui fragilisent notre cohésion nationale. Cette guerre, et c’est l’objet du vote intervenu cette nuit, nous la menons dans le respect des valeurs de l’Etat de Droit, de la Constitution et des devoirs de responsabilité et de vérité que nous devons aux Français.

 

Parce que la menace terroriste est d’une extrême gravité, comme ne cesse de le répéter (malheureusement avec raison !) depuis des mois notre Premier ministre, Manuel Valls, le combat contre le terrorisme islamiste demandera du temps, des moyens financiers et humains, ceux que précisément François Hollande et le gouvernement ont mobilisé depuis janvier 2015.

 

L’irresponsabilité dont ont fait preuve depuis le 14 juillet différents élus de la Droite – certains, alors même que des corps sans vie gisaient encore sur la promenade des Anglais- et les mises en cause indécentes du gouvernement et de l’action des forces de police sont inacceptables ! Les Primaires de la Droite ne peuvent servir d'excuse : dans des moments où la France sauvagement agressée exige l'unité nationale, j'ai trouvé profondément indécent, et abject, l'abaissement de certains élus à la surenchère sécuritaire, à des fins politiciennes et ou pour chercher à dissimuler leurs propres carences.

 

A la calomnie, je considère qu’en toutes circonstances, il nous faut répondre point par point avec une seule exigence, celle de la vérité. La vérité, c’est qu’entre 2007 et 2012, sous la Droite, les effectifs de la Police Nationale et de la Gendarmerie ont baissé de 12 519 postes à temps plein ! Entre 2012 et 2017, sous François Hollande, la Gauche au pouvoir aura créé 9 000 postes supplémentaires dans la Police et la Gendarmerie dont 3 000 postes à temps plein déjà en service entre 2012 et 2015.

 

Des effectifs policiers en augmentation mais également 7 000 postes créés dans la Justice et 1000 dans les Douanes sans oublier la réforme en 2014 de la DGSI et du Service Central de Renseignement Intérieur.

 

Les faits sont là, précis, ils s’ajoutent aux deux lois antiterroristes votés en 2012 et 2014, aux deux lois sur le renseignement de juillet et novembre 2015 et à la loi de juillet 2016 visant à mieux lutter contre le terrorisme et la criminalité organisée.

 

Toutes ces mesures, ces textes de loi, ces moyens budgétaires nouveaux (que j’ai votés !) ne poursuivent qu’un seul but : protéger les français, protéger notre République, vaincre l’idéologie criminelle de Daech.

 

J’ai voté la prorogation de l’état d’urgence parce que, contrairement à ce que beaucoup pensaient sans doute, dont moi, il n'est malheureusement pas encore l'heure de baisser la garde, car ce serait perçu comme un signe de faiblesse face à ces malades destructeurs qui nous agressent ; mais aussi parce qu'en Etat de droit, l'état d'urgence donne à nos institutions, à nos forces de sécurité, des moyens supplémentaires pour se défendre, pour faire face au péril qui menace la France.

 

Comme l’a dit hier soir, à la tribune de l’Assemblée Nationale, Manuel Valls : «  les terroristes nous ont déclaré la guerre. Mais cette guerre contre la haine et l’obscurantisme, je vous le promets, je le promets aux Français : nous la gagnerons ! »

Partager cet article

Repost 0

commentaires