Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est député de la 8e circonscription du Nord et maire de Wattrelos
  • Contact

Recherche

Articles Récents

19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 07:59
Etat d'urgence, j'ai voté la prorogation !

Le vote, la nuit dernière, du Projet de loi prorogeant de 6 mois l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire national intervient cinq jours après l’attentat ignoble de Nice qui a causé la mort de 84 femmes et hommes, dont 10 enfants, rassemblées sur la promenade des Anglais à l’occasion de notre fête nationale.

 

Au lendemain de cette terrible attaque, c’est toute la France qui est touchée, ce sont tous les Français qui sont meurtris et en colère. Notre chagrin est immense. Mes pensées vont à toutes les victimes qui sont tombées, à leurs proches et à leurs familles comme à tous les blessés qui se battent encore contre la mort.

 

Notre douleur n’a d’égale que la détermination du Président de la République, du Gouvernement et de sa majorité parlementaire afin de tout faire pour gagner la guerre contre les terroristes de Daech. Gagner la guerre contre la haine et l’obscurantisme qui fauchent des innocents, qui fragilisent notre cohésion nationale. Cette guerre, et c’est l’objet du vote intervenu cette nuit, nous la menons dans le respect des valeurs de l’Etat de Droit, de la Constitution et des devoirs de responsabilité et de vérité que nous devons aux Français.

 

Parce que la menace terroriste est d’une extrême gravité, comme ne cesse de le répéter (malheureusement avec raison !) depuis des mois notre Premier ministre, Manuel Valls, le combat contre le terrorisme islamiste demandera du temps, des moyens financiers et humains, ceux que précisément François Hollande et le gouvernement ont mobilisé depuis janvier 2015.

 

L’irresponsabilité dont ont fait preuve depuis le 14 juillet différents élus de la Droite – certains, alors même que des corps sans vie gisaient encore sur la promenade des Anglais- et les mises en cause indécentes du gouvernement et de l’action des forces de police sont inacceptables ! Les Primaires de la Droite ne peuvent servir d'excuse : dans des moments où la France sauvagement agressée exige l'unité nationale, j'ai trouvé profondément indécent, et abject, l'abaissement de certains élus à la surenchère sécuritaire, à des fins politiciennes et ou pour chercher à dissimuler leurs propres carences.

 

A la calomnie, je considère qu’en toutes circonstances, il nous faut répondre point par point avec une seule exigence, celle de la vérité. La vérité, c’est qu’entre 2007 et 2012, sous la Droite, les effectifs de la Police Nationale et de la Gendarmerie ont baissé de 12 519 postes à temps plein ! Entre 2012 et 2017, sous François Hollande, la Gauche au pouvoir aura créé 9 000 postes supplémentaires dans la Police et la Gendarmerie dont 3 000 postes à temps plein déjà en service entre 2012 et 2015.

 

Des effectifs policiers en augmentation mais également 7 000 postes créés dans la Justice et 1000 dans les Douanes sans oublier la réforme en 2014 de la DGSI et du Service Central de Renseignement Intérieur.

 

Les faits sont là, précis, ils s’ajoutent aux deux lois antiterroristes votés en 2012 et 2014, aux deux lois sur le renseignement de juillet et novembre 2015 et à la loi de juillet 2016 visant à mieux lutter contre le terrorisme et la criminalité organisée.

 

Toutes ces mesures, ces textes de loi, ces moyens budgétaires nouveaux (que j’ai votés !) ne poursuivent qu’un seul but : protéger les français, protéger notre République, vaincre l’idéologie criminelle de Daech.

 

J’ai voté la prorogation de l’état d’urgence parce que, contrairement à ce que beaucoup pensaient sans doute, dont moi, il n'est malheureusement pas encore l'heure de baisser la garde, car ce serait perçu comme un signe de faiblesse face à ces malades destructeurs qui nous agressent ; mais aussi parce qu'en Etat de droit, l'état d'urgence donne à nos institutions, à nos forces de sécurité, des moyens supplémentaires pour se défendre, pour faire face au péril qui menace la France.

 

Comme l’a dit hier soir, à la tribune de l’Assemblée Nationale, Manuel Valls : «  les terroristes nous ont déclaré la guerre. Mais cette guerre contre la haine et l’obscurantisme, je vous le promets, je le promets aux Français : nous la gagnerons ! »

Partager cet article

Repost 0

commentaires