Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Ecole sur 4 jours : Wattrelos y est favorable, dès septembre 2017 !
    Le nouveau Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer l’a affirmé : un décret sera publié très prochainement afin de permettre aux communes de se prononcer sur l’organisation de la semaine d’école sur leur territoire. A Wattrelos, la réponse...
  • Elections : C. Osson en tête, à Wattrelos et à Roubaix !
    Longue journée que ce dimanche électoral. Longue parce que, ça y est, ce 1er tour amorce concrètement le processus de ma succession comme Député de la 8e circonscription : dans dix jours, après cette vie intense le jour, la nuit, ces week-ends inexistants,...
  • Un député c'est un acteur local !
    Je suis toujours surpris de voir que certains considèrent que la fonction d’un député n’est que de faire des lois : c’est loin d’être uniquement le cas ! Le député a aussi un rôle local, c’est un acteur de territoire important. C’est même à mes yeux sa...
  • Législative : amis et camarades, soyons tous responsables !
    Je n’ignore pas, bien sûr, les aigreurs et les amertumes qui suivent les décisions qui tranchent un processus de désignation d’un candidat aux élections. Faire un choix, c’est nécessairement faire des mécontents, dont certains peuvent avoir, légitimement...
  • Je choisis Wattrelos !
    En 2012, on s’en souvient peut-être, c’est le 10 mai que j’avais annoncé ma candidature aux élections législatives. La loi sur le cumul des mandats interdit à partir de 2017 le cumul d’un mandat parlementaire, député ou sénateur, et d’un exécutif municipal,...
  • Victoire 39-45 : soyons donc européens, en frères !
    Au lendemain du 2ème tour d’une élection présidentielle où l’extrême-droite aura été présente, la commémoration de la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945 ne peut que se tenir avec gravité, en sus de la solennité et du respect de la cérémonie. Au cimetière...
  • Présidentielle (3) : faire réussir le Président pour faire réussir la France !
    J’entends déjà ce dimanche soir des états d’âme, des atermoiements. Pour certains à gauche, des menaces même : Emmanuel Macron est à peine élu que certains lancent la charge pour le combattre ! Savent-ils ce qu’est la démocratie ? L’élection – surtout...
  • Présidentielle (2) : ouf, Le Pen battue, mais le vote FN est trop lourd !
    Oui, ce dimanche soir, c’est à la salle Salengro, et dès les premiers sondages connus, une satisfaction en même temps qu’un soulagement : Marine Le Pen est battue. Elle ne dépasse pas les 40 % redoutés au niveau national : elle se tient à un peu plus...
  • Présidentielle (1) : Emmanuel Macron, élu, une énergie convaincante et enthousiasmante !
    C’est fait ! Ce dimanche soir à la salle Salengro, cela faisait plusieurs heures qu’avec les informations via les réseaux sociaux des votes aux Etats-Unis, dans les Dom-Tom, ou des résultats des sondages « sortie des urnes », la peur d’un scrutin serré...
  • Les factures délirantes de Le Pen seront pour les Français !
    Beaucoup, je l’espère, qui auront regardé le débat du 2ème tour, auront compris que Marine Le Pen ment aux Français, que son programme n’est qu’approximatif, non finançable et dangereux par ses insuffisances. Qui n’a pas compris que sur une promesse telle...
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 13:41

Depuis le début du mandat de François Hollande, les efforts menés année après année sur les dépenses publiques ont conduit à une nette diminution de la dépense de l'Etat (ce qui était la condition pour freiner la croissance exponentielle de la dette de l'Etat léguée par la Présidence Sarkozy). Ainsi, les dépenses totales de l'Etat sont passées de 395,2 M€ en Loi de Finances initiale 2013 à 385,9 Mds€ en LFI 2016, soit une diminution de -9,4 Mds€.

 

Tout en respectant l'objectif d'une diminution du déficit public à -2,7 % du PIB, la dépense de l'Etat augmentera de +2,7 Mds€ en 2017. Le Gouvernement propose de mobiliser des moyens supplémentaires pour 3 secteurs prioritaires :

 

- l'Education, avec +2,9 Mds€ et +11.662 postes, est la grande gagnante des priorités, conformément aux engagements électoraux de François Hollande. S'agissant de l'enseignement scolaire les bourses de lycée seront revalorisées dès la rentrée scolaire 2016, et y sera revalorisée l'indemnité de suivi et d'accompagnement des élèves des enseignants du premier degré. La Jeunesse, en sus, sera soutenue avec la montée en puissance du service civique (en 2017, 400 M€ permettront à 180 000 jeunes de bénéficier du dispositif, soit une hausse de 100 M€ par rapport à 2016).

 

- la Sécurité, avec +1,16 Mds€ (+863 M€ pour l'Intérieur, et +295 M€ pour la Justice), et  +3.846 postes (2100 pour l'Intérieur, pour la police et la gendarmerie, et 1746 pour la Justice).

 

Depuis  début 2015, le Gouvernement a considérablement renforcé les moyens de lutte contre le terrorisme, dès la gestion 2015 et en LFI 2016. Le PLF  pour 2017 intégrera ainsi les crédits nécessaires aux créations nettes de postes. S'y intègrent les créations au titre du plan de lutte antiterrorisme et du pacte de sécurité.

 

Les créations d'emplois à la Justice se  poursuivront en 2017, notamment pour consolider les moyens de lutte contre le terrorisme et renforcer les juridictions et les établissements pénitentiaires.

 

- l'Emploi, avec +1,83 Mds€ (après déjà +2Mds en 2016), où, dans la continuité du plan d'urgence en faveur de l'emploi, les crédits supplémentaires permettront : de prolonger sur 2017 la prime à l'embauche dans les Pme (créée en 2016) ; de renforcer l'effort pour la formation ; de mettre en place 280.000 emplois aidés (dont 35.000 emplois d'avenir pour les jeunes) ; de financer l'entrée de 150.000 nouveaux jeunes dans la garantie jeunes.

 

Pour 2017, ces dépenses prioritaires seront partiellement compensées : par des économies réalisées sur les ministères non prioritaires ; grâce à la baisse de 1,1 Md€ du prélèvement sur recettes pour l'Union européenne ; grâce à la diminution de la charge de la dette (intérêts) de 2 Mds €.

 

Car, ne l'oublions pas, le Gouvernement parvient à financer ces grandes priorités que sont l'Education, la Sécurité, l'Emploi, la Jeunesse et la Défense tout en réduisant (enfin !) le déficit des administrations publiques, passé de -4,8 % du PIB en 2012 à -3,6 % en 2015, et sera à - 2,7 % en 2017.

Partager cet article

Repost 0

commentaires