Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est député de la 8e circonscription du Nord et maire de Wattrelos
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • A Arras, E. Macron : réduire les fractures, pour une France de l'unité !
    Dès le début du meeting d'Arras, Jean-Paul Delevoye, citant le Général de Gaulle, situe l'enjeu de l'élection présidentielle : "Les nations ne meurent pas, mais elles peuvent se suicider" ! Et il appuie : "Vous êtes à un moment de l'histoire où le monde...
  • Wattrelos, une tentation des extrêmes plus forte qu'en France ?
    A dire vrai, si ce vote des extrêmes est plus prononcé à Wattrelos qu'en moyenne nationale, il est cependant moins fort que dans le sud du Département du Nord ou dans le Pas-de-Calais. Parmi les candidats à l'élection présidentielle, les programmes de...
  • Une « girouette », et puis quoi encore ?
    Décidément, dans cette campagne présidentielle hors normes, les haines recuites et personnelles semblent prendre le dessus sur la raison et la qualité du débat démocratique. Et certains, à gauche, semblent mettre plus de prix (et de temps et d’énergie...
  • 15 jubilaires pour 805 années de mariage : "All you need is love"
    Après, samedi, les visites à domicile des couples de jubilaires qui ne peuvent se déplacer à l’Hôtel de ville, comme chaque année le lundi de Pâques a lieu la réception en mairie des ménages jubilaires. Ils sont 15 cette année, pour 10 couples qui ont...
  • Réception, intronisation : vive le Carnaval 2017 !
    C’est une tradition toujours sympathique que la réception dans les salons de l’Hôtel de Ville qui « lance » officiellement les festivités de notre week-end carnavalesque. Les représentants d’Eschweiler sont présents, sous la houlette de Norbert Weiland...
  • Ami de la Bourle, Daniel Germonprez à l'étaque au paradis des bourleux !
    Il était le président de la Fédération des sociétés de bourle depuis de nombreuses années : Daniel Germonprez est décédé hier soir des suites d’une longue maladie. J’étais passé le voir à l’hôpital de Wattrelos hier pour lui témoigner mon amitié et lui...
  • Wattrelos et Köthen à l'Assemblée Nationale
    Lundi 27 mars, à mon invitation, sous un magnifique soleil de printemps, 17 élèves de 4ème, 3ème, 2nde et 1ère de la Cité scolaire Emile Zola de Wattrelos et 17 élèves allemands du Ludwigsgymnasium de Köthen, notre ville jumelée d’Allemagne orientale,...
  • Présidentielle (2) : Socialiste, dès le 1er tour je vote et j'appelle à voter pour Emmanuel MACRON
    Dans ma vie politique, j’ai toujours dit ce que je pense. Je dis ce que je crois juste : - juste pour mes concitoyens : ici, les Wattrelosiens, comme les Français, ont beaucoup à perdre d’une victoire de Le Pen, mais aussi d’une victoire de Fillon ! -...
  • Présidentielle (1) : Battre Le Pen, il ne faut penser qu'à ça !
    Dans un mois aura lieu le 1er tour de l’élection présidentielle. Après le renoncement de François Hollande, Président sortant, cette élection 2017 ne ressemble à aucune autre. Après deux ans de pressions terroristes, des « affaires » judiciaires de certains...
  • Patrick Kanner à Saint-Rémi pour parler de sport
    L’Académie des Sports, du lycée Saint-Rémi de Roubaix, accueillait ce mardi matin Patrick Kanner, Ministre de la Ville, des Sports, de la Jeunesse et de la Vie Associative. J’ai accompagné le Ministre, et nous fûmes rejoints par le maire de Roubaix. Dans...
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 17:00
Alléger la charge de la dette de l'Etat, c'est lutter contre la finance !

Chacun se souvient de la phrase de François Hollande, candidat, dans son discours au Bourget en 2012, « mon ennemi c’est la finance ! », une phrase si souvent mal réutilisée et qui sert si souvent à critiquer le bilan du Président !

 

De quoi s’agissait-il ? L’idée était, pour un président de gauche, de desserrer le carcan de la finance sur la France, d’émanciper davantage l’économie et nos services publics des pesanteurs bancaires et financières, de rétablir la souveraineté financière de la France en évitant qu’elle ne devienne une prochaine Grèce !

 

Car c’était bien ce qui se dessinait pour la France de Sarkozy : + 600 Mds € de dette publique supplémentaire, + 25 points de Pib de la dette publique en 5 ans ! Et une dette publique lancée au galop, en croissance exponentielle, poussée par un puissant « effet boule de neige » (écart entre les taux d’intérêt et le taux de croissance économique) qui, mécaniquement alourdissait le poids de la dette ! Sauf qu’une dette qui s’accroit, cela veut dire deux choses : d’une part, qu’il faut pouvoir la financer, et donc trouver les banquiers ou les marchés financiers qui veulent bien vous prêter en achetant vos titres de dette ; d’autre part, que vous paierez davantage de charges d’intérêt, et donc que vous consacrerez de plus en plus d’argent à rémunérer vos banquiers et moins, en conséquence, à financer des services publics et à satisfaire les besoins des français !

 

L’urgence absolue en 2012, c’était cela : casser la spirale de la dette ! Et il fallait donc pour y parvenir réduire ce qui alimente cette dette, à savoir le déficit public ! D’où la nécessité de ralentir la croissance des dépenses (dérivée seconde) puis de les faire diminuer (dérivée première).

 

Lutter contre la finance, c’est bien sûr la loi bancaire (séparer les activités spéculatives des activités bancaires), la répression des abus de marché, la lutte contre les paradis fiscaux, l’optimisation fiscale et la corruption, tous ces textes votés depuis l’arrivée de François Hollande. Mais c’est aussi ça : réduire la charge de la dette !

 

Et de ce point de vue, l’action gouvernementale est un succès ! Les chiffres parlent d’eux-mêmes ! Depuis que François Hollande est aux responsabilités, la dette publique coûte chaque année un peu moins cher au budget de l’Etat !

 

Ainsi, sous Sarkozy, entre 2009 et 2012, les intérêts payés chaque année sont passés de 37,6 Mds € en 2009 à 46,3 Mds € en 2012 (+ 23 % !) ; mais ce qui est plus significatif, c’est de comparer ces intérêts payés et l’Impôt sur le Revenu perçu par l’Etat ! Ainsi, en 2009, l’Etat devait consacrer 75 % de l’IR à payer les intérêts de sa dette, mais 90 % en 2011 !

 

A l’inverse, comme le souligne le graphique, la charge d’intérêts aura su être abaissée à 42,1 Mds € en 2015 (- 9 %). Et l’Etat ne consacre plus que 55 % de l’IR à payer les intérêts de sa dette,… à payer ses frais bancaires !

 

C’est cela lutter contre la finance : réaffirmer la souveraineté bancaire de la France. Moins d’argent pour la finance, davantage pour les Français ! Toute la stratégie financière de François Hollande est là : oui, le discours du Bourget qui proclamait la lutte contre la finance a été respecté !

 

Pourtant l’héritage des années Sarkozy est lourd, encore aujourd’hui. Ainsi, en 2016, l’Etat devra encore lever 187 Mds € sur les marchés pour rembourser… les dettes émises en 2008-2009 (dont la maturité moyenne des titres était d’un peu plus de 7 ans !). Ça aussi, il faudrait que les Français le sachent davantage… François Hollande, par sa politique, a desserré le garrot de la finance qui étranglait la France !

Partager cet article

Repost 0

commentaires