Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 15:22

Cet après-midi, l’Assemblée commence l’examen dans l’hémicycle de la première partie de la loi de finances pour 2016. Il me revient, au nom du groupe socialiste, de répondre à la motion de rejet du budget présentée par la Droite, et défendue par Hervé Mariton.

 

« La Droite appelle au rejet de ce projet de budget pour 2016. De sa part, c’est sans doute un acte manqué de son inconscient et un comble.

 

C’est un acte manqué. Car qui ne voit que ce budget 2016 enraye, enfin, les conséquences de la désastreuse gestion financière du quinquennat Sarkozy ?

 

De 35 Mds € en 2007 à 150 Mds € en 2010, le déficit public y a dérapé !

 

De 64 % du PIB en 2007 à 87,4 % en 2012, le poids de la dette publique n’a cessé de s’y alourdir dramatiquement ! 25 points supplémentaires, M. Mariton !

 

Si, encore en 2016, l’Etat devra lever 185 Mds € pour sa trésorerie sur les marchés, ce n’est évidemment pas de la faute des 72 Mds € du déficit 2016, ce n’est pas seulement pour financer la gestion de la majorité, mais pour rembourser les 184 Mds € qui ont été empruntés en 2011 ! C’est donc pour payer les dettes laissées par l’opposition !

 

C’était folie, c’était tirer des chèques sur l’avenir que d’accroître autant les déficits de 2007 à 2012. D’autant qu’à cette période, les taux d’intérêt étaient très supérieurs au taux de croissance ce qui provoquait un effet boule de neige bien connu, et en l’occurrence, un terrible effet massue qui a causé une dérive de la dette jamais connue par la France jusque-là !

 

Alors oui, ce PLF 2016 signe les efforts du Gouvernement de gauche pour rétablir la situation dégradée trouvée en 2012. Depuis 2012, il a fallu réduire le déficit progressivement pour freiner la dynamique de la dette héritée de la gestion de la Droite. D’abord ralentie dans sa progression, la dette se stabilise maintenant, enfin, à 96,5 % !

 

Notre majorité peut être félicitée : elle a fait le boulot, elle a stoppé la dérive financière de la France !

 

Mais que la Droite veuille rejeter ce budget 2016 est aussi un comble !

 

En fait, ce projet de budget, au fond d’elle-même, l’opposition nous l’envie car il corrige toutes ses erreurs !

 

Avec le CICE et le pacte de responsabilité, il renforce la compétitivité des entreprises et améliore le commerce extérieur. Sous la Droite, il se dégradait !

 

Ce budget recrute des enseignants, des policiers, des personnels de justice. Sous la Droite, on supprimait des emplois par milliers et dizaines de milliers.

 

Ce budget baisse les impôts des ménages. Sous la Droite, qui supprimait l’indexation du barème et la demi-part des veuves, les impôts augmentaient pour les plus faibles et les classes moyennes.

 

A l’inverse de ce qu’a voulu, sans succès, démontrer Hervé Mariton dans sa motion de rejet préalable, ce budget est celui du redressement réussi des finances publiques, du soutien à la croissance et du financement des priorités dont la France a besoin.

 

Le groupe socialiste rejettera donc la motion de l’opposition ».

Partager cet article

Repost0

commentaires