Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 15:48

Je l’aurais volontiers votée mais comme le Premier ministre, pour la troisième fois, a engagé la responsabilité du Gouvernement sur le projet de loi, arrivé en 3e lecture (donc définitive), je n’ai pas eu à le faire. L’absence de dépôt d’une motion de censure (aucun groupe d’opposition n’en a déposée une !) rend ainsi définitif l’adoption de cette loi qui vise à faire avancer notre pays, à le réformer, à lever divers blocages qui entravent la marche nécessaire et ainsi susceptible de stimuler la croissance et les créations d’emplois.

 

Comme en février dernier, je soutiens la cohérence et l’autorité affichée par Manuel Valls sur ce dossier. J’approuve la méthode et le texte. Après près d’une année de travail parlementaire, 500 heures de débat, 2 000 amendements adoptés, les droits du Parlement ont d’évidence été largement respectés ; ce texte est le fruit d’un travail conjoint du Gouvernement et des parlementaires qui l’ont enrichi et renforcé.

 

Le temps est venu maintenant de passer à la mise en œuvre effective sur le terrain : les premiers décrets sont prévus dès cet été. Ce texte complète le mouvement de réformes lancé avec le pacte de responsabilité et de solidarité, le crédit d’impôt en faveur de la compétitivité et de l’emploi (CICE), les mesures en faveur des TPE-PME et de l’investissement.

 

Aller vite, c’est dès la rentrée, par exemple, proposer davantage de mobilité aux Français à travers l’ouverture de nouvelles lignes d’autocar pour les distances de plus de 100 km à l’image de ce qui existe en Allemagne ; c’est aussi la réforme du permis de conduire à travers la diminution des délais de présentation aux examens.

 

Soutenir l’emploi, c’est proposer davantage de travail avec la création de zones touristiques internationales et une nouvelle réglementation de l’ouverture des magasins le dimanche dans la limite de 9 par an en 2015 et 12 par an à partir de 2016. Davantage de travail synonyme de pouvoir d’achat supplémentaire avec la généralisation des compensations salariales pour le travail dominical. C’est également soutenir les accords de maintien dans l’emploi pour les entreprises qui rencontrent des difficultés économiques temporaires.

 

L’équité sociale, c’est également l’objectif de cette loi dite Macron, avec des mesures importantes concernant la transparence des tarifs de certaines professions réglementées, l’encadrement des retraites chapeaux des dirigeants des grandes entreprises et le renforcement de la législation contre la fraude sur les travailleurs détachés.

 

Cette loi complète le socle de cette politique cohérente et déterminée en faveur du soutien à l’emploi et à la croissance, mais également du redressement des finances publiques de la France que conduit notre majorité.

 

A cet égard, les leçons de morale de la Droite en la matière sont pathétiques, si l’on rappelle les résultats calamiteux des deux quinquennats entre 2002 et 2012 en matière d’explosion de la dette – 600 milliards d’augmentation de la dette sous le seul quinquennat Sarkozy – et d’envolée des déficits budgétaires !

 

Alors que la dépense publique augmentait en moyenne de 3,6 % par an sous les gouvernements de Droite, elle n’a augmenté que de 0,9 % en 2014 ! Le déficit structurel de la France, qui était de 4,4 % en 2012, s’établit aujourd’hui à 2,1 %, son plus bas niveau depuis la fin des années 1990, sans qu’à aucun moment les priorités de la Gauche – l’éducation, la jeunesse, la sécurité, l’emploi, la solidarité – n’aient été remises en cause.

 

En un demi-quinquennat, la Gauche au pouvoir a effacé la gestion calamiteuse des finances publiques des deux quinquennats précédents, favorisé la reprise économique qui « est maintenant acquise » comme l’a dit le Président de la République dans son intervention du 14 juillet. C’est de la vigueur et de la continuité de celle-ci que dépend le combat majeur : la création d’emplois et la baisse du chômage…

 

Partager cet article

Repost0

commentaires