Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 15:48

Je l’aurais volontiers votée mais comme le Premier ministre, pour la troisième fois, a engagé la responsabilité du Gouvernement sur le projet de loi, arrivé en 3e lecture (donc définitive), je n’ai pas eu à le faire. L’absence de dépôt d’une motion de censure (aucun groupe d’opposition n’en a déposée une !) rend ainsi définitif l’adoption de cette loi qui vise à faire avancer notre pays, à le réformer, à lever divers blocages qui entravent la marche nécessaire et ainsi susceptible de stimuler la croissance et les créations d’emplois.

 

Comme en février dernier, je soutiens la cohérence et l’autorité affichée par Manuel Valls sur ce dossier. J’approuve la méthode et le texte. Après près d’une année de travail parlementaire, 500 heures de débat, 2 000 amendements adoptés, les droits du Parlement ont d’évidence été largement respectés ; ce texte est le fruit d’un travail conjoint du Gouvernement et des parlementaires qui l’ont enrichi et renforcé.

 

Le temps est venu maintenant de passer à la mise en œuvre effective sur le terrain : les premiers décrets sont prévus dès cet été. Ce texte complète le mouvement de réformes lancé avec le pacte de responsabilité et de solidarité, le crédit d’impôt en faveur de la compétitivité et de l’emploi (CICE), les mesures en faveur des TPE-PME et de l’investissement.

 

Aller vite, c’est dès la rentrée, par exemple, proposer davantage de mobilité aux Français à travers l’ouverture de nouvelles lignes d’autocar pour les distances de plus de 100 km à l’image de ce qui existe en Allemagne ; c’est aussi la réforme du permis de conduire à travers la diminution des délais de présentation aux examens.

 

Soutenir l’emploi, c’est proposer davantage de travail avec la création de zones touristiques internationales et une nouvelle réglementation de l’ouverture des magasins le dimanche dans la limite de 9 par an en 2015 et 12 par an à partir de 2016. Davantage de travail synonyme de pouvoir d’achat supplémentaire avec la généralisation des compensations salariales pour le travail dominical. C’est également soutenir les accords de maintien dans l’emploi pour les entreprises qui rencontrent des difficultés économiques temporaires.

 

L’équité sociale, c’est également l’objectif de cette loi dite Macron, avec des mesures importantes concernant la transparence des tarifs de certaines professions réglementées, l’encadrement des retraites chapeaux des dirigeants des grandes entreprises et le renforcement de la législation contre la fraude sur les travailleurs détachés.

 

Cette loi complète le socle de cette politique cohérente et déterminée en faveur du soutien à l’emploi et à la croissance, mais également du redressement des finances publiques de la France que conduit notre majorité.

 

A cet égard, les leçons de morale de la Droite en la matière sont pathétiques, si l’on rappelle les résultats calamiteux des deux quinquennats entre 2002 et 2012 en matière d’explosion de la dette – 600 milliards d’augmentation de la dette sous le seul quinquennat Sarkozy – et d’envolée des déficits budgétaires !

 

Alors que la dépense publique augmentait en moyenne de 3,6 % par an sous les gouvernements de Droite, elle n’a augmenté que de 0,9 % en 2014 ! Le déficit structurel de la France, qui était de 4,4 % en 2012, s’établit aujourd’hui à 2,1 %, son plus bas niveau depuis la fin des années 1990, sans qu’à aucun moment les priorités de la Gauche – l’éducation, la jeunesse, la sécurité, l’emploi, la solidarité – n’aient été remises en cause.

 

En un demi-quinquennat, la Gauche au pouvoir a effacé la gestion calamiteuse des finances publiques des deux quinquennats précédents, favorisé la reprise économique qui « est maintenant acquise » comme l’a dit le Président de la République dans son intervention du 14 juillet. C’est de la vigueur et de la continuité de celle-ci que dépend le combat majeur : la création d’emplois et la baisse du chômage…

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires