Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 08:08

Réveillé dès potron-minet pour mettre la dernière main à mon discours, vérifier une dernière fois telle ou telle anecdote, je vis toujours intensément cette réception des jubilaires à l’Hôtel de ville, le lundi de Pâques. Dites : avec le Conseil municipal, je reçois 1 965 années d’amour cumulées que se sont donné le couple qui fête ses noces de saphir (65 ans), les 11 couples aux noces de diamant (60 ans) et les 27 couples aux noces d’or (50 ans) !

Jubilaires : le secret, c'est d'aimer et d'être aimé !Jubilaires : le secret, c'est d'aimer et d'être aimé !

Partis en cortège automobile de la place de la République jusqu’à la mairie, ils sont accueillis par l’Union musicale, on leur ouvre la portière de la voiture, je remets à la jeune mariée un bouquet sur le perron en compagnie de mon adjointe au nouvel âge, Dany Cuchère, puis c'est la photo souvenir avec le couple jubilaire qui monte ensuite les marches de l'Hôtel de ville après avoir été salué par tous mes adjoints ceints de leur écharpe, puis s’installe dans la salle des mariages.

 

 

Jubilaires : le secret, c'est d'aimer et d'être aimé !Jubilaires : le secret, c'est d'aimer et d'être aimé !
Jubilaires : le secret, c'est d'aimer et d'être aimé !Jubilaires : le secret, c'est d'aimer et d'être aimé !
Jubilaires : le secret, c'est d'aimer et d'être aimé !

Après que deux chansons (Les vieux mariés, et L’hymne à l’amour) ont, avec émotion, été interprétées pour tous les couples, je souligne d'emblée dans mon intervention qu’ « il n’est de richesse que d’amour, et que vivre sans aimer ou sans être aimé, n’a que bien peu de sens ».

Jubilaires : le secret, c'est d'aimer et d'être aimé !

Quand ces couples se sont connus, ils avaient peu mais ils ont « construit beaucoup : un amour ». Je suis fier de les accueillir ce matin, et leur dit notre respect et notre affection. Ensemble, comme je le fais chaque année, nous revisitons chacune des années de mariage, à la fois via l’actualité mondiale, française et wattrelosienne, et surtout les chansons et musiques de l’année, celles qu’ils ont chantées et sur lesquelles ils ont dansé…

 

En 1950, année de mariage de Line Renaud et de son Loulou, Yvette et Robert, ont sans doute fredonné la « maladie d’amour, maladie de la jeunesse » d’Henri Salvador, chanson qui rappelle que « quand l'amour devient fort, c’est plus beau que la vie », ou L’hymne à l’amour d’Edith Piaf qui pleure Marcel Cerdan.

 

En 1955, la tension Est-Ouest est vive avec la signature du Pacte de Varsovie mais le rock commence à se déchaîner, ce qui n’empêche pas nos couples de chanter avec Charles Aznavour « sur ma vie, je t’ai juré un jour de t’aimer jusqu’au dernier jour de mes jours », ou de penser, avec Luis Mariano, que « faire un jour, un mariage d’amour… oh la la, c’est magnifique ! ».

 

Enfin en 1965, si ZorroBelphégor, les Saintes-Chéries, ou Le mot le plus long font leur apparition à la télévision, Le gendarme à New-York et Mary Poppins au cinéma, AlineCapri c’est finiLe ciel, le soleil et la mer, ces slows de 1965 auront été « de bien beaux nids pour faire éclore l’amour » de nos jubilaires du jour. Et si Jean Ferrat s’interroge (« Que serais-je sans toi qu’un cœur au bois dormant ? »), Guy Mardel veux « semer le doute, pour récolter l’amour », Enrico Macias proclame « mon cœur d’attache, c’est toi ; ma vie et ma passion, c’est toujours toi ». A chaque couple, en leur remémorant synthétiquement son acte de mariage (que j’agrémente cette année de références aux films qui passaient ce jour-là, à Roubaix et à Wattrelos, au cinéma), j'offre une copie, une médaille-souvenir de deux mains qui se nouent et une bouteille à consommer avec modération.

 

Juste avant de conclure avec deux citations : la première est de Raoul Follereau, « La seule vérité, c’est de s’aimer » ; la seconde de La Tasse : « Perdu est tout le temps que l’on passe sans aimer ». Très bon anniversaire de mariage, chers jubilaires, soyez encore heureux longtemps ensemble !

Jubilaires : le secret, c'est d'aimer et d'être aimé !

Merci de ce beau lundi que vous m’avez donné, que vous avez donné à toutes et tous.

 

Pour lire mon discours, cliquer ici.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article

commentaires

messa 08/04/2015 17:25

Que dire ! Si ce n est qu une bonne initiative que de mettre nos anciens au banc d honneur. Ne les effaçons pas de nos vies comme on efface un mot sur un tableau.


Si celui dont vous voulez faire votre ami, peut devenir un vieil ami.

La sérénité des anciens est un enseignement pour les jeunes. Vous êtes supers !!