Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est député de la 8e circonscription du Nord et maire de Wattrelos
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • La Cité des Berlouffes veut faire Berlouffes !
    Avec plusieurs de mes adjoints (Michèle Coquelle, aux festivités, Henri Gadaut, à la sécurité, et Guy-Noël Lemay, à la sécurité civile), la Direction générale des services municipaux, et les services techniques et de sécurité, nous avons tenu de nombreuses...
  • Réformateurs (2) : éviter la dislocation de l'Europe.
    La première table ronde de l'Université d'été du Pôle des Réformateurs réunissait l'ancien ministre Hubert Védrine et l'eurodéputé britannique du Labour, Richard Corbett, et avait pour thème "comment éviter la dislocation de l'Europe" ? Quelques semaines...
  • Université d'été du Pôle des Réformateurs (1)
    Ca sent la rentrée ! Ce jeudi, je suis à Paris, en bord de Seine, pour participer à l'Université d'été du Pôle des Réformateurs, aux côtés de mon ami Jean-Marie Le Guen, Secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, et Gérard Collomb, sénateur-maire...
  • Les bonnes nouvelles pour l'emploi, on ne s'en lasse pas !
    En plein mois d’août 2016, de bonnes nouvelles en matière d’emploi et de recul du chômage s'affichent, et cela fait du bien ! Plusieurs indicateurs soulignent clairement, à la fois, la reprise du marché de l’emploi et la tendance structurelle à la baisse...
  • Une réponse parue au J.O.
    Ce matin, le Journal Officiel m'apporte la réponse à la question que j'avais posée au Ministre de la Justice sur les considérables, et donc inadmissibles retards de paiement qu'ont à supporter des entreprises qui fournissent des prestations ou interviennent...
  • Une réponse parue au J.O.
    Ce matin, le Journal Officiel m'apporte la réponse à la question que j'avais posée au Ministre des Affaires sociales et de la santé contre les pratiques qui seraient inacceptables des complémentaires santé, s'agissant de la prise en charge des frais d'optique...
  • Adieu Serge, mon ami des « Amis » !
    Serge Muret vient de nous quitter. A ma grande surprise et pour ma plus grande peine. Car qui ne connait pas Serge à Wattrelos ? Il avait de nombreux amis, j’en étais. Son regard vif et pétillant, son front haut, sa courtoisie et sa gentillesse, derrière...
  • C’est la fête de l’été à la Mousserie !
    L’opération Nos Quartiers d’Eté, portée par le Conseil Régional, en partenariat avec la Ville, trouve chaque année un écho à Wattrelos où plusieurs quartiers accueillent les familles pour une journée de fête. Aujourd’hui, c’est à la Mousserie que ça se...
  • Mercredi 27 juillet : Travaux 2016 (5) : Logement : ça s’accélère !
    Parmi le foisonnement de chantiers en cours ou à venir à Wattrelos, ceux relatifs au logement ne sont pas les moins nombreux. Ce matin, je visite aussi l’emblématique projet de 61 logements porté par SIA Habitat, rue Jules-Guesde, sur le site de l’ancienne...
  • Travaux 2016 (4) : Aux Villas, Lidl en locomotive commerciale !
    Le quartier des Villas, on le sait dorénavant, a été validé par l'Etat pour figurer dans le second grand plan national de rénovation urbaine (dit ANRU2). A l'entrée du quartier, les 3 petites barres murées sont enfin en cours de démolition ! Avec l'Etat...
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 08:06
La Cité des Berlouffes veut faire Berlouffes !

Avec plusieurs de mes adjoints (Michèle Coquelle, aux festivités, Henri Gadaut, à la sécurité, et Guy-Noël Lemay, à la sécurité civile), la Direction générale des services municipaux, et les services techniques et de sécurité, nous avons tenu de nombreuses réunions de travail cet été afin de répondre au cahier des charges de la Préfecture et des services de police en matière de sécurisation des événements publics dans le contexte actuel.

 

Il est vrai que les pressions à l’annulation ont été fortes, et reconnaissons-le, l’annonce de l’annulation de la Braderie de Lille a été un rude coup ! Mais Lille n’est pas Wattrelos ! Et nous avons relevé nos manches ; le défi a été rude, et nous avons rendu notre « copie » à la Préfecture, qui nous en a félicité et a validé notre dispositif dans ses grandes lignes. Cela sera soumis au Préfet pour validation dans les prochaines heures.

 

Que seront les Berlouffes 2016 ?

 

1. Les horaires de la fête changent. L’installation des bradeux sera permise le dimanche 11 septembre à partir de 6 h. A 7 h 30, plus aucun véhicule ne pourra entrer dans le périmètre du vide-grenier. A 8 h, les barrages deviendront totalement hermétiques aux véhicules.

Surtout, le jet de poupées du balcon de l’église Saint-Maclou est avancé à 17 h 45 et le brûlage du mannequin Berlouffe est prévu à 18 h.

 

2. Le périmètre du vide-grenier se resserre : c’était la contrainte la plus lourde, nous devions réduire « la voilure ». Il n’y aura pas d’étals cette année dans trois rues : rues du Carin, Jean-Lebas, et la partie de la rue de Stalingrad dans le secteur du Laboureur. Les personnes qui avaient réservé un emplacement dans ces rues seront reçues en mairie (service du SAVA, 3e étage) pour obtenir un autre emplacement, munies de leur carte d’identité, la carte grise du véhicule utilisé le dimanche 11 septembre, et le ticket d’emplacement.

 

3. Des accès seront fermés, d’autres filtrés. Le nombre d’entrées dans le vide-grenier (37) a été ramené à 28. 17 d’entres elles seront hermétiquement fermées à la circulation à partir du samedi soir, 20 h (pose d’éléments de béton). Les 11 restantes seront filtrées (et, à partir de 8 h le dimanche jusqu’à 18 h, barrées par des rochers et des camions dont les chauffeurs resteront sur place toute la journée). Ce qui ne change pas : le stationnement reste interdit dans l’emprise du vide-grenier de 7 h 30 à 22 h le dimanche 11 septembre.

 

4. Il faudra un badge pour accéder le matin en voiture au vide-grenier. Ce badge pourra être obtenu en se rendant salle Salengro le 1er et le 2 septembre de 8 h à 17 h avec une carte d’identité, la carte grise du véhicule utilisé le dimanche 11 septembre, et le ticket d’emplacement. Le badge devra être posé sur le pare-brise. Puis, une fois le déchargement des affaires à vendre terminé à l’emplacement réservé, le véhicule devra être garé à l’extérieur du vide-grenier.

 

5. La sécurisation sera considérablement renforcée. Les effectifs de la protection civile passeront de 11 à 26. Les agents municipaux de sécurité publique (PM + ASVP) seront 21 à patrouiller dans le vide-grenier pour régler les litiges habituels. Ils seront renforcés par des moyens de l’Etat (policiers, militaires dans le cadre de l’opération Sentinelle), également affectés à la sécurisation, et je remercie le Préfet qui nous a entendus, et va mobiliser des effectifs conséquents pour nous épauler. L’objectif est de réussir la fête pour que chacun puisse se faire plaisir à déambuler dans les meilleures conditions possibles. Berlouffes est une fête, elle doit le rester, et Berlouffes 2016 doit être une belle fête ! Avec mon équipe, je fais tout pour cela ! Maintenant, la réussite de la fête dépend des Wattrelosiens… et du soleil !

 

Pour voir le plan du vide-grenier, cliquez ici.

 

Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 08:11
Réformateurs (2) : éviter la dislocation de l'Europe.

La première table ronde de l'Université d'été du Pôle des Réformateurs réunissait l'ancien ministre Hubert Védrine et l'eurodéputé britannique du Labour, Richard Corbett, et avait pour thème "comment éviter la dislocation de l'Europe" ? Quelques semaines après le référendum britannique sur le Brexit, ce sujet est d'actualité.

 

Hubert Védrine aura mis en avant trois arguments majeurs :

- l'Europe n'est pas prête pour un traité plus fédéraliste. En l'état actuel de l'Europe, il n'y a pas de choix démocratique vers le fédéralisme. "Si un projet de traité devait être plus fédéraliste, l'Allemagne l'empêchera". "Si dans l'état de l'Europe, on n'arrive pas à calmer les peuples furieux, il n'y aura pas de chemin fédéral".

 

- "l'Europe ne peut pas être une France en plus grand. Cela ne sera jamais le cas !" Il faut savoir quels sont les intérêts vitaux que l'on veut défendre. "L'Europe est victime de trop de promesses : les Français aiment demander une Europe sociale, mais ce n'est pas la conception des autres pays".

 

- évoquant la question du "périmètre", il rappelle qu'il y a 15, 20 ans tous les pays d'Europe voulaient élargir très largement ; sur "l'intégration", s'agissant du "noyau dur" le problème, c'est qu'aucun pays ne veut être dans "l'écorce molle" ! "Les peuples ne demandent pas plus d'intégration, il n'y a pas consensus !  Même dans la zone euro, les allemands ne sont pas demandeurs". Il y a déjà plusieurs vitesses en Europe : zone euro, Schengen, coopérations renforcées qui existent (mais qui n'ont été mises en œuvre que pour les brevets).

 

Un débat s'étant engagé, mon collègue Gilles Savary souligne que "les Français ont le sentiment que l'élargissement a déstabilisé l'Europe. Mais n'oublions pas que les crises "les plus chaudes" ne sont pas venues des pays de l'Est, mais ont eu lieu dans les anciens Etats-membres". Et Hubert Védrine d'ajouter "la force de l'Allemagne, ce n'est pas Merkel, c'est Schroder" et les réformes qu'il a faites.

 

En écho au Brexit, Richard Corbett pour sa part a évoqué la campagne mensongère, et les suites du référendum : "beaucoup de gens pensent que ce n'est pas une question réglée". "Le moment-clé c'est quand le gouvernement va décider ce qu'il veut à la place de l'Union" : la Grande-Bretagne veut-elle rester dans le marché intérieur (il faut alors accepter les réglements européens et la libre circulation des personnes !), ou sortir complétement (mais alors il y aura un tarif douanier avec nos principaux partenaires commerciaux !) ? Et là, les anglais ne sont pas d'accord entre eux, même au sein du gouvernement. M. Corbett nous a aussi éclairés sur la situation du parti travailliste et de ses leaders.

25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 01:11
Université d'été du Pôle des Réformateurs (1)

Ca sent la rentrée ! Ce jeudi, je suis à Paris, en bord de Seine, pour participer à l'Université d'été du Pôle des Réformateurs, aux côtés de mon ami Jean-Marie Le Guen, Secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, et Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon et une quarantaine de parlementaires, plusieurs anciens ministres, et nombre de sympathisants (dont plusieurs camarades du Nord). Au programme, quatre tables rondes consacrées d'abord au risque de dislocation de l'Europe, ensuite à l'émergence d'un nouveau pacte social, à la reconstruction de la démocratie, et enfin à la défense de la République.

 

A la fin de la matinée, Jean-Marie Le Guen, dans une brève prise de parole, a mis en perspective les enjeux.

 

D'abord pour la Gauche, où Le Guen distingue "une gauche dans sa diversité, qui veut assumer les responsabilités du pouvoir", et "une autre gauche avec laquelle il y a peu de synthèses possibles, et qui se complait dans l'indignation, la revendication, la protestation". "Nous avons rejeté la gauche collectiviste comme nous rejetons le conservatisme qu'il soit de droite ou de gauche".

 

Ensuite le Pôle des Réformateurs. "Réformistes, nous sommes responsables, réalistes, nous ne sommes pas dans le déni" ; "nous ne sommes pas la gauche kitsch, qui se cache la vérité".

 

Enfin, "nous ne sommes pas seulement que le noyau des soutiens à l'action du Président de la République", nous voulons exprimer des exigences :

 

- "nous croyons qu'il faut que la gauche s'empare du combat républicain : c'est "Eh oh la République qu'il faut faire", pour "anticiper le danger du 1er tour et du 2ème tour de l'élection présidentielle" ;

- "réaffirmer la priorité de la compétitivité, car elle est incontournable. Il n'y aura pas de modèle social à l'avenir s'il n'y a pas une économie de valeur" ;

- "nous voulons la maîtrise des comptes publics, non pas à cause d'exigences européennes, mais parce que la culture des déficits conduit notre peuple à perdre sa souveraineté".

 

Stigmatisant la division de la gauche de la gauche, le flou de ses projets, Jean-Marie Le Guen a martelé que "nous ne demandons pas la victoire d'une gauche sur les autres, mais qu'elle se rassemble autour du Président de la République" tant les enjeux de l'élection présidentielle sont importants.

24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 16:31

En plein mois d’août 2016, de bonnes nouvelles en matière d’emploi et de recul du chômage s'affichent, et cela fait du bien ! Plusieurs indicateurs soulignent clairement, à la fois, la reprise du marché de l’emploi et la tendance structurelle à la baisse du taux de chômage enregistré mois après mois.

 

Pour le 5ème trimestre consécutif, l’économie française continue à créer des emplois salariés dans le secteur marchand : 24 100 nouveaux postes ont été créés au second  trimestre 2016 selon les chiffres de l’INSEE publiés le 12 août dernier; sur un an, le secteur marchand a créé 143 300 emplois salariés, un niveau inédit depuis début 2012 !

 

Cette progression, supérieure à celle de la population active, se situe dans le droit fil de la baisse du chômage constatée depuis plusieurs mois : en juin 2016, à la fin du second trimestre, le taux de chômage en France est repassé sous la barre symbolique des 10%. Avec un taux de chômage qui s’établit désormais à 9,6% de la population active en métropole, en baisse de 5 dixièmes sur un an, le chômage en France est à son plus bas niveau depuis 2012.

 

Cette tendance favorable rejoint celle du nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A inscrits à Pôle emploi en baisse de 1,3% sur le dernier  trimestre enregistré, et de 4,6% sur un an. Elle profite aux emplois stables et durables : le taux d’emploi en CDI augment plus fortement que celui des CDD ou de l’intérim ; l’emploi à temps partiel diminue au profit de l’emploi à temps partiel.

 

Ces résultats positifs, qui doivent être en permanence poursuivis pour répondre à la détresse humaine de trop de nos compatriotes, sont à l'actif de la politique volontariste du gouvernement : CICE, Pacte de responsabilité et de solidarité et Plan d’urgence pour l’emploi portent leurs fruits.

 

D’autres dispositifs, voulus par François Hollande et mis en œuvre par le gouvernement de Manuel Valls, depuis le début de l’année 2016, affichent, en à peine quelques mois également, des résultats positifs incontestables.

 

Il en est ainsi de l’aide « embauche PME », aide forfaitaire de 2 000€ par an versée trimestriellement sur deux années en faveur des PME de moins de 250 salariés embauchant des demandeurs d’emploi en CDI ou en CDD de plus de 6 mois. Depuis le début de l’année 2016, l’effet dynamisant de ce dispositif ciblé sur les PME est patent : près de 600 000 aides synonymes d’embauches - dont 65% en CDI- ont été comptabilisées. Dans notre Région des Hauts de France, 38 972 bénéficiaires ont retrouvé un emploi grâce à l’aide « embauche PME » dont 17 177 pour le seul département du Nord.

 

Avec l’accélération du plan gouvernemental « 500 000 formations en faveur des chômeurs de longue durée » et l’entrée en vigueur des nouvelles dispositions de la loi relative au Travail publiée le 9 août 2016, la Gauche maintient le cap du renforcement de la compétitivité de notre économie et du développement de l’emploi durable. Avec un taux de croissance estimé début août à 0,3% par la Banque de France pour le 3ème trimestre 2016, les prévisions du gouvernement d’un taux de croissance de 1,5% pour l’année 2016 seront tenues avec à la clef une incidence favorable sur l'emploi.

 

C’est cette politique de Gauche à laquelle je crois, que je soutiens depuis juin 2012. Car freiner la perte de souveraineté financière, restaurer une compétitivité économique, réaffirmer des atouts concurrentiels, sans dégrader le modèle social français est loin d'être une tâche aisée, mais c'est exactement ce que réussit à faire, avec succès, la politique économique et sociale gouvernementale.

 

 

9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 09:16
Une réponse parue au J.O.

Ce matin, le Journal Officiel m'apporte la réponse à la question que j'avais posée au Ministre de la Justice sur les considérables, et donc inadmissibles retards de paiement qu'ont à supporter des entreprises qui fournissent des prestations ou interviennent pour le compte du ministère de la Justice.

 
Pour relire l'intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquez ici.

 

Ce matin, le Journal Officiel m'apporte la réponse à la question que j'avais posée au Ministre des Affaires sociales et de la santé sur la prise en charge du transport des travailleurs en situation de handicap vers les établissements et services d'aide par le travail (ESAT).

 

Pour relire l'intégralité de ma question et prendre connaissance la réponse, cliquez ici.

Publié par Dominique Baert
commenter cet article
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 16:18
Une réponse parue au J.O.

Ce matin, le Journal Officiel m'apporte la réponse à la question que j'avais posée au Ministre des Affaires sociales et de la santé contre les pratiques qui seraient inacceptables des complémentaires santé, s'agissant de la prise en charge des frais d'optique telles que les dénoncent les opticiens de France.

 
Pour relire l'intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquez ici.
Publié par Dominique Baert
commenter cet article
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 15:24
Adieu Serge, mon ami des « Amis » !

Serge Muret vient de nous quitter. A ma grande surprise et pour ma plus grande peine. Car qui ne connait pas Serge à Wattrelos ? Il avait de nombreux amis, j’en étais.

 

Son regard vif et pétillant, son front haut, sa courtoisie et sa gentillesse, derrière son comptoir comme dans la vie, faisait de lui l’ami de tous. D’ailleurs, son café s’appelait « les Amis », sur la place : une institution de Wattrelos !

 

J’ai connu Serge lorsque j’ai commencé à fréquenter « les Amis », non pas pour y prendre un verre, mais – j’avais 12 ans – pour, chaque dimanche matin, participer au club d’échecs à l’étage. Puis bien sûr, avec le lycée, l’adolescence puis la période étudiante, comme beaucoup de jeunes de Wattrelos, j’avais mon quartier général aux Amis : le juke-box, le flipper, les tables aux pieds de bois, la véranda, les rendez-vous entre copains de fac ou motards. Devenu élu, au sortir des réunions en mairie, il n’était pas rare de traverser la rue pour ma limonade ou ma grenadine préférée, ou ses sandwiches ou croque-monsieur réputés ! On y était bien aux Amis, et on le devait beaucoup à Serge, que tout le monde tutoyait, et à son épouse Liliane, fidèle à ses côtés au bar ou à la cuisine.

 

Serge Muret, c’est toute une époque, c’est une tranche de vie de beaucoup de Wattrelosiens, ou d’habitants des villes alentour. Que de vedettes du show-biz ou du sport, locales ou internationales, sont passées par les Amis : Jean-Noël Cogghe le raconterait bien mieux que moi.

 

Serge, c’était les Amis !

 

Mais c’était aussi un ancien combattant, un militant de l’histoire locale et un soutien au Musée des Arts : je le croisais donc régulièrement dans la vie locale. C’était un Wattrelosien amoureux de sa ville. Et je suis certain que l’annonce de son décès va attrister beaucoup de mes concitoyens, comme il me peine très sincèrement.

 

Mes pensées vont vers son épouse et ses enfants pour les assurer de toute ma compassion et des condoléances du Conseil Municipal.

 

J’avais beaucoup d’amitié et d’affection pour Serge. Adieu l’ami Serge : au bar du paradis, tu rejoindras certains de tes clients qui te diront : allez Serge, mets nous une chope ! Les Amis ont disparu, mais toi, à Wattrelos, tu en garde beaucoup !

Adieu Serge, mon ami des « Amis » !
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 15:44

L’opération Nos Quartiers d’Eté, portée par le Conseil Régional, en partenariat avec la Ville, trouve chaque année un écho à Wattrelos où plusieurs quartiers accueillent les familles pour une journée de fête.

Aujourd’hui, c’est à la Mousserie que ça se passe et je m’y rends en compagnie de mon Adjointe à la politique de la ville, Myriam De Smedt, dans l’espace vert qui jouxte la Maison pour tous de la Mousserie, rue Chopin. D’évidence, la journée se passe bien, malgré le temps pas trop ensoleillé, et tout le monde a le sourire : l’équipe d’Acti’Jeunes, qu’épaule celle du Centre social de la Mousserie assure un accueil de qualité et je ne résiste pas au plaisir des demandes de photos, de groupe et individuelles.

C’est la fête de l’été à la Mousserie !

Je fais ensuite le tour des animations : une initiation à la boxe française pour les plus jeunes, les classiques structures gonflables, au nombre de trois – succès garanti – mais aussi un stand de maquillage, de lecture de contes, des jeux de kermesse… Chacun peut trouver son bonheur, et pour retrouver un peu de tranquillité, des tables et des chaises permettent de se poser et de boire un café ou manger une glace : impossible pour moi de ne pas succomber à une belle italienne… au chocolat !

C’est la fête de l’été à la Mousserie !
C’est la fête de l’été à la Mousserie !
C’est la fête de l’été à la Mousserie !
C’est la fête de l’été à la Mousserie !
C’est la fête de l’été à la Mousserie !

Après le Laboureur et les Villas-Couteaux il y a quelques jours, la Mousserie a bien réussi ses quartiers d’été ; rendez-vous prochainement à la Martinoire (5 août), puis à Beaulieu (20 août). Bon été à toutes et à tous !

Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 17:00

Parmi le foisonnement de chantiers en cours ou à venir à Wattrelos, ceux relatifs au logement ne sont pas les moins nombreux.

 

Ce matin, je visite aussi l’emblématique projet de 61 logements porté par SIA Habitat, rue Jules-Guesde, sur le site de l’ancienne usine Dubar-Warneton. Une friche ayant suscité, par le passé, l’intérêt d’autres promoteurs qui n’étaient pas parvenus à un taux de commercialisation suffisant pour mener à bien leur projet.

Mercredi 27 juillet : Travaux 2016 (5) : Logement : ça s’accélère !

Cette fois, c’est la bonne : 55 collectifs + 6 maisons en accession seront construits entre la rue Jules-Guesde et le sentier des Hauts-Jardins (derrière la résidence Flandres), dont 48 logements sociaux en collectif répartis sur 3 bâtiments + 13 en individuel (6 maisons en accession + 7 en location). Au total sur l’ensemble de l’opération : 20 T2, 16 T3, 23 T4 et 2 T5.

 

Les travaux de voirie et réseaux divers, ainsi que les fondations des collectifs ont débuté en juillet pour une livraison, me disent les représentants de SIA Habitat, dans un an : quelle rapidité ! Difficile de s’imaginer, en voyant cet imposant site à nu, où de grands mouvements de terre délimitent déjà les accès et les espaces, qu’il ne faudra que quelques mois pour construire tout ça…

Mercredi 27 juillet : Travaux 2016 (5) : Logement : ça s’accélère !
Mercredi 27 juillet : Travaux 2016 (5) : Logement : ça s’accélère !
Mercredi 27 juillet : Travaux 2016 (5) : Logement : ça s’accélère !

Ce chantier s’adosse à d’autres projets en cours ou à venir très prochainement dans la ville :

 

> au Crétinier, rue des patriotes (24 logements) : il s’agit de logements locatifs sociaux en collectif réalisés par la société Tagerim, promoteur privé, pour le compte du bailleur social Habitat 59-62. Le programme comprend 9 T2, 11 T3 et 4 T4. Quelques logements du rez-de-chaussée seront réservés pour des personnes âgées. Les travaux ont démarré.

 

> en Centre-ville, rue Carnot (40 logements). Le Clos du Moulin, tel est le nom du programme conduit par Nexity. Des logements collectifs en accession, de 1 à 4 pièces, en deux petits bâtiments mixant bois et verre, économes en énergie. Les travaux de démolition vont commencer en septembre, et la construction des deux collectifs est prévue pour novembre, avec une livraison espérée fin 2017.

 

> en Centre-ville toujours, sur l’ancien site de la résidence Saphir de la maison de retraite, rue François-Mériaux (44 logements) : IDEEL, pour la SIA, y construira 40 logements locatifs en collectif + 4 maisons individuelles en accession. Le désamiantage et la démolition sont prévus en octobre, la construction aura lieu dans la foulée pour une livraison prévue au 1er semestre 2018.

 

> à la Vieille Place, rue Faidherbe (4 logements) : c’est un projet ancien qui devait compléter l’opération de réhabilitation de la friche Flandria (36 logements). Il se constitue de 4 logements sociaux semi-collectifs dont un PLAI (prêt locatif aidé d’intégration) pour le compte de LMH, dans le cadre des sites associés au programme de renouvellement urbain de Beaulieu. L’ordre de service a été lancé il y a quelques mois, mais une étude complémentaire concernant les fondations a été nécessaire ce qui a occasionné un retard dans le lancement des travaux.

 

> à la Vieille Place toujours, rue Louise-Michel (4 logements) : le projet est porté par Vilogia. Sur un terrain contigu à la résidence Louise-Michel, il construira 4 logements locatifs sociaux, dont 2 PLAI car il s’agit d’un site associé au programme de renouvellement urbain de Beaulieu. Les travaux devraient démarrer à l’automne.

 

> au Touquet, rue des Trois Pierres (16 + 40 à 50 logements). Il s’agit d’un programme mixte public-privé porté par LMH, sur un terrain en friche qui appartenait antérieurement au CCAS de Wattrelos. LMH doit y réaliser 16 logements collectifs sociaux (8 collectifs + 8 individuels) sur une programmation globale de 40 à 50 logements (reprise du reste du projet par un promoteur en cours). S’agissant de sa part de programmation, LMH a obtenu ses deux permis de construire au 1er trimestre 2016 et travaille actuellement sur le descriptif des travaux et des logements en vue de lancer l’appel d’offres d’ici la fin de l’année. Le démarrage des travaux est prévu au printemps 2017. Il s’agit d’un seul et unique projet. La déconstruction des deux maisons murées sera menée concomitamment aux travaux de construction (ces maisons appartiennent à la MEL).

 

Au total, ce sont un peu moins de 250 logements qui sont programmés sur 2016/2017 dans tous nos quartiers !

 

Et encore… Comment, sur un plus long terme, ne pas évoquer le schéma directeur de requalification du centre-ville, qui prévoit une programmation de 900 logements sur le site de l’ancienne usine Saint-Liévin (dont 53 maisons individuelles) auxquels s'ajoute bien sûr la centaine de logements pour la résidence seniors à Socowa ?

 

Les plans s’affinent déjà, la trame viaire est dessinée, le positionnement des gabarits est établi, le nombre de places de stationnement est évalué avec précision… Il avance, ce dossier de requalification du Centre-ville ! Les échanges avec les promoteurs ont débuté : un premier objectif est d’obtenir un engagement de projet pour l’îlot Basanos (l’ancien garage à vélo de l’usine et l’ancienne salle d’arts martiaux) au début de l’année 2017, d'autant plus qu'après des années d'âpres négociations avec GRDF, la municipalité vient d'obtenir le déplacement du poste de gaz qui fait face à la salle Georges Diongre.

Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 15:25

Le quartier des Villas, on le sait dorénavant, a été validé par l'Etat pour figurer dans le second grand plan national de rénovation urbaine (dit ANRU2). A l'entrée du quartier, les 3 petites barres murées sont enfin en cours de démolition ! Avec l'Etat et la MEL, notamment, la Ville continue de travailler au protocole de configuration, qui permettra de mettre au point ensuite la convention opérationnelle qui financera et lancera enfin les travaux sur le quartier en matière de logements (comme on l'a fait à Beaulieu entre 2004 et 2014).

 

Mais pour l'heure, la nouveauté - et l'actualité immédiate - c'est le pôle économique du quartier, avec la fin des travaux (déjà !) de la nouvelle locomotive commerciale qui va permettre à ce quartier d'avoir un vrai Centre Commercial , le supermarché Lidl !

 

En cette fin de matinée, je suis attendu par le responsable immobilier Nord de LIDL France, Etienne Coulier (ph. ci-dessous), et ses collaborateurs sur le site : ouverture le mercredi 10 août ! La mise en rayon des produits a déjà débuté ! Ce sera le plus grand LIDL au nord de Paris (1 700 m2) !

Travaux 2016 (4) : Aux Villas, Lidl en locomotive commerciale !
Travaux 2016 (4) : Aux Villas, Lidl en locomotive commerciale !

La surface de vente est impressionnante : on a peine à distinguer le bout du magasin ! Les matériaux utilisés, la luminosité, les abords, tout a été soigné pour offrir aux futurs clients (la zone de chalandise est estimée à 20 000 clients potentiels) un cadre très agréable pour faire leurs courses.

Travaux 2016 (4) : Aux Villas, Lidl en locomotive commerciale !
Travaux 2016 (4) : Aux Villas, Lidl en locomotive commerciale !

La rangée de caisses est déjà en place, ainsi que l’organisation spatiale du magasin : je rencontre son nouveau directeur, Jean-Michel, ainsi que deux employées wattrelosiennes ravies de pouvoir participer à cette aventure ! (ph. ci-dessous).

Travaux 2016 (4) : Aux Villas, Lidl en locomotive commerciale !
Travaux 2016 (4) : Aux Villas, Lidl en locomotive commerciale !

J’ai le plaisir de visiter l’ensemble du bâtiment dans lequel de nombreux ouvriers s’affairent. Pour Wattrelos, la reprise par LIDL de la friche Match est une double bonne nouvelle : d’abord parce que c’est un investisseur privé qui a tout racheté et réaménagé (pas besoin d’initiative publique sur ce dossier) ; ensuite parce que ce magasin sera une véritable dynamique pour le renouveau du quartier.

 

Autre excellente nouvelle, que j'annonce ce matin : l’autre versant du centre commercial, l’ancien bâtiment Atlas, a également été acheté !

 

L’investisseur Fonciariane a en effet acquis la totalité de la surface (5 000 m2) avec l’ambition de la réhabiliter, d’y installer une vaste salle de sport Basic Fit, mais aussi un pôle de restauration (deux cellules de 560 et 413 m2 concernées), avec le maintien de La Halle aux Chaussures, un traiteur et une salle de réception. Un permis de construire global a été déposé et est en cours d’instruction. L’investisseur veut aller vite, et il n’est pas impossible que les travaux soient terminés avant la fin 2016. Avec une révision en profondeur de la façade (complètement relookée), avec de grandes baies vitrées donnant sur le boulevard, ce bâtiment aura, au plus tard pour le tout début 2017, une toute autre image !

 

Avec l’installation sur le site Facotex d’un magasin de fruits et légumes, sur cette période 2016-début 2017, tout le centre commercial des Couteaux, toute la vie commerciale du quartier, aura été refondée en profondeur, comme la majorité municipale s'y était engagée dans son programme électoral.

Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article