Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est député de la 8e circonscription du Nord et maire de Wattrelos
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Vœux du PM : faisons-le ensemble !
    Ce midi, je suis à l'Hôtel Matignon pour assister aux vœux du Premier Ministre aux parlementaires. Manuel Valls nous accueille, entouré des responsables des groupes politiques de la majorité à l'Assemblée et au Sénat. Dans son intervention, il insiste...
  • Voeux aux entreprises : mouillons le maillot !
    Le troisième jeudi de janvier, chaque année, à l’Hôtel de ville a lieu la cérémonie des vœux aux entreprises, qui regroupe à la fois nos partenaires qui aident à la création, l’accueil d’entreprises et à l’accès à l’emploi, et surtout toutes les PME et...
  • Une réponse parue au J.O.
    Ce matin, le Journal Officiel m'apporte la réponse à la question que j'avais posée à la secrétaire d'État, auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, contre les inadmissibles,...
  • Tcheu plaigi avec em'momère !
    C’est un rituel de janvier : la représentation au centre socio-éducatif, par la compagnie royale Marius Staquet, de la dernière création de Christian Derycke (auteur, metteur en scène et talentueux acteur). Comme beaucoup de Wattrelosiens – dont ma maman...
  • Voeux aux associations : la musique du " vivre ensemble " !
    C’est avec gravité que j’ai ouvert la cérémonie des vœux aux associations 2015 dans la grande salle du centre socio-éducatif, citant Edgar Morin, pour « lancer un appel à l’amitié, à la liberté et à la fraternité universelle », annonçant que la chorale...
  • Corps constitués : faisons de la politique ensemble !
    C’est par une minute de silence pour les victimes et leurs familles des odieux assassinats de la semaine dernière que la traditionnelle réception des vœux aux corps constitués (représentants des collectivités et services publics partenaires de la Ville)...
  • Une question parue au J.O.
    Ce matin, le Journal Officiel publie la question écrite que j’ai posée à la ministre de la décentralisation et de la fonction publique sur la nature du cadre d'emploi qui doit prévaloir pour le recrutement d'agents territoriaux titulaires d'un CAP petite...
  • Assemblée et Gouvernement unis dans l'hommage !
    Hommage républicain aux victimes des attentats au lieu de la séance des questions au Gouvernement cet après-midi. C’est dans un silence parfait que Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, debout, seul à son bureau, a salué ces « 17 êtres...
  • Une réponse parue au J.O.
    Ce matin, le Journal Officiel publie la réponse à la question écrite que j'avais posée à la ministre du logement et de l'égalité des territoires sur le problème de l'accès au logement en cas de séparation. Pour relire l’intégralité de ma question et prendre...
  • Voeux au personnel : volonté, énergies et actions pour 2015 !
    C’est la première cérémonie des vœux, et la plus importante en fréquentation, celle au personnel municipal, ce mardi à la salle Salengro. C’est sous le ciel étoilé du marché de Noël, et en musique grâce au groupe Rétro-Fanfare , que j’accueille, avec...
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 08:34

Ce midi, je suis à l'Hôtel Matignon pour assister aux vœux du Premier Ministre aux parlementaires. Manuel Valls nous accueille, entouré des responsables des groupes politiques de la majorité à l'Assemblée et au Sénat.

 

Dans son intervention, il insiste sur « le choc subi par le pays. La France a été frappée parce qu'elle porte une vision pour le monde. Il y a eu une très belle réaction des Français ».

 

Mais, au-delà du choc, la vigilance demeure. Les Français attendent qu'on soit à la hauteur de la menace. Il y a une exigence : c'est à nous tous de porter cette responsabilité car nous, nous gouvernons ! Nous sommes comptables de cette exigence, de la volonté d'unité.

 

Ainsi, il y a une exigence : le rassemblement sur l'essentiel (la lutte contre le terrorisme, les valeurs) mais aussi sur les comportements. Il ne faut pas que cette parenthèse se referme…

 

Si les questions économiques (emploi, pouvoir d'achat…) sont importantes bien sûr, d'autres questions sont aussi fondamentales. Si le monde a regardé la France, c'est parce que la France a aussi un autre message. Les réponses à apporter sont liées entre elles : la demande légitime de sécurité des Français (une attente très forte de très grande fermeté) ; l'école, la politique de la ville, les quartiers, la citoyenneté ; l'emploi.

 

Des chantiers sont ouverts, des assises auront lieu au sein de l'école dans les prochains mois. Nous sommes tous convaincus qu'il faut changer d'échelle, faire bouger les administrations si on veut lutter contre tous ces phénomènes de radicalisation, de ségrégation…

 

Il faut sortir d'une forme d'économisme : on a oublié le reste, et le reste nous rattrape ! Nous sommes sur le fil du rasoir. Les Français attendent une réponse qui allie la fermeté mais aussi la lutte contre les inégalités : où en est le vivre ensemble ?

 

C'est un travail à conduire sur une génération : sur la laïcité, sur le ciment de l'école, la place du maître dans la classe, l'apprentissage du français… Il y a urgence : reconstruire les quartiers, refonder l'école, cela demande du temps !

 

En économie, le pacte de responsabilité entre dans les faits. Avec la loi croissance et activité, le dialogue social, les rendez-vous budgétaires et européens, les réformes se mettent en place. Beaucoup a été fait !

 

Les choses avancent ! Avec la loi NOTRe, la loi santé, celle sur la fin de vie, la transition énergétique, celle sur l'asile, le vieillissement, le numérique, la justice au quotidien, le travail engagé sur le RSA et la PPE, nous avançons, dans la constance, la cohérence et la durée.

 

Notre force pour 2015, c'est évidemment l'unité, et la fierté, d'être Français et d'être à gauche. C'est aussi la confiance, la détermination à réformer et le volontarisme. Tels sont les vœux qu'a adressé le Premier Ministre à sa majorité.

 

Avant d'interpeller les partenaires de la majorité : « L'unité de la Gauche est fondamentale. La Gauche est forte quand elle s'adresse à tout le monde, pas quand elle débat avec elle-même. Si la Gauche n'assure pas ce qu'elle fait, si elle ne prend pas conscience du moment qu'on est en train de vivre, alors on n'est pas au rendez-vous de l'Histoire ! ».

 

Nous sommes capables d'avancer ! Etre unis et rassemblés, c'est aussi permettre au Président de la République de porter la voix de la France en Europe.

 

Alors, conclut Manuel Valls, « en 2015, faisons-le ensemble ! ».

 

 

Partager cet article

22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 09:37
Voeux aux entreprises : mouillons le maillot !

Le troisième jeudi de janvier, chaque année, à l’Hôtel de ville a lieu la cérémonie des vœux aux entreprises, qui regroupe à la fois nos partenaires qui aident à la création, l’accueil d’entreprises et à l’accès à l’emploi, et surtout toutes les PME et grandes entreprises de la ville : toutes étaient présentes ce midi ; la salle était pleine. J’avais deux invités d’honneur : Franck Demaret, directeur général de Kipsta, et Vincent Ledoux, vice-président au développement économique de la Métropole européenne de Lille.

 

L’emploi fut évidemment le mot d’entrée de mon discours car il mobilise tous ceux qui participent à la manifestation. En son nom, je développe deux convictions.

Voeux aux entreprises : mouillons le maillot !Voeux aux entreprises : mouillons le maillot !Voeux aux entreprises : mouillons le maillot !

La première, c’est que pour créer durablement de la croissance, la France a besoin de compétitivité. Or, enserrée dans ses trois déficits (emploi, finances publiques, commerce extérieur), la France ne peut pas faire n’importe quoi ! C’est en résorbant son déficit de compétitivité, en améliorant ses exportations, qu’elle résoudra durablement ses deux autres déficits. D’où l’importance du CICE et du pacte de responsabilité. Et avec une croissance qui se redresse, à 1 %, pour 2015 pointent quelques éclaircies.

 

Ma seconde conviction, c’est que Wattrelos a besoin du dynamisme de ses entreprises anciennes et nouvelles.

 

C’est vrai, côté statistiques d’emploi, en 2014, la situation s’est moins dégradée à Wattrelos (+ 0,8 %) qu’à Tourcoing (+3,3 %), Lille (+ 4,1 %) ou Croix (+ 7,2 %). Et pour les jeunes de moins de 25 ans, la baisse des demandeurs d’emploi est plus forte ici (-7,1 %) qu’à Tourcoing (-1,3 %) ou à Lille (-2 %). Malheureusement, 2014 aura surtout été l’année Redoute avec l’annonce du plan de 1 200 suppressions d’emplois à venir !

 

Dans ce contexte, nous conservons le cap : tout faire pour accueillir de nouvelles entreprises, et sur fond d’annonces décisives pour des gros dossiers de la ville (Villas en ANRU 2, chantier Tourcoing-Beaulieu, nouveau site logistique Redoute sur DSV), nous ne pouvons qu’apprécier l’installation ce printemps des nouvelles enseignes sur le Sartel (McDo, Seigneurerie Gauthier, boulangerie Marie Blachère, boucherie Henri Boucher, drive Intermarché), de MBC au Winhoute, de la quincaillerie Carré au Laboureur, de Nord Toitures et Flandres désamiantage à la Martinoire.

 

En matière économique – comme dans la vie d’ailleurs, telle est ma philosophie – « le pessimisme est d’humeur, l’optimisme est de volonté », comme l’écrit Alain.

 

Cette volonté exprimée par Franck Demaret (ci-dessous, à gauche) pour présenter le Kipstadium sur l’Union, vitrine mondiale de Kipsta, qui ouvrira le 11 mars prochain. Il décrit la philosophie du projet, son contenu et son rayonnement local, dans les quartiers et les écoles, autour des valeurs collectives du sport.

Voeux aux entreprises : mouillons le maillot !Voeux aux entreprises : mouillons le maillot !

Vincent Ledoux (ci-dessus, à droite), avec enthousiasme, assure lui que son objectif de vice-président au développement économique de la métropole, c’est « d’aider à gagner », d’aider à « bâtir le Wattrelos de demain ». Estimant que « les ailes, on ne les a que s’il y a des racines », il invite les chefs d’entreprises à « avoir des ailes mondiales et des racines locales ».

 

Se félicitant qu’en matière économique, Wattrelos soit « en mode combat », il affirme avec force : « Nous accompagnerons toute l’équipe municipale dans le respect de la vision économique des maires », confirmant ainsi que le déploiement à marche forcée de l’Eurozone n’est plus une priorité communautaire !

 

Rappelant que « les élus doivent faire confiance aux entrepreneurs que vous êtes », il souligne qu’ici « à Wattrelos, on n’est pas dans le temps de la nostalgie, on est dans le temps de l’anticipation ». Et de conclure que pour créer des emplois, il faut se bouger. Et d’inviter, puisque voisin du patron de Kipsta, tous les présents, élus et chefs d’entreprises, « à mouiller le maillot » pour développer nos entreprises et l’emploi !

 

Pour lire mon discours, cliquer ici.

Partager cet article

Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 08:22
Une réponse parue au J.O.

Ce matin, le Journal Officiel m'apporte la réponse à la question que j'avais posée à la secrétaire d'État, auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, contre les inadmissibles, et encore bien trop fréquents, refus d'accès à un lieu public des personnes déficientes visuelles car accompagnées de leur chien-guide.

 

Pour relire l’intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquez ici.

Partager cet article

18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 11:43

C’est un rituel de janvier : la représentation au centre socio-éducatif, par la compagnie royale Marius Staquet, de la dernière création de Christian Derycke (auteur, metteur en scène et talentueux acteur). Comme beaucoup de Wattrelosiens – dont ma maman – pas question de rater ça.

 

La pièce du théâtre wallon mouscronnois s’intitule Em’momère ch’est li ! Dès les premières minutes, elle prend ses marques et elle tient le rythme, de mensonges en mensonges, et donc de rebondissements en rebondissements, tout cela dans le beau parlach de chez nous !

 

De quoi s’agit-il ? Max est un jeune peintre, qui a pour défaut de jouer au casino... et qui n'a aucun succès, dans la pratique de son art comme au jeu. Il partage sa vie avec Laure. Un matin, il reçoit un coup de fil de sa mère (qu’il n’a plus vu depuis le divorce de ses parents il y a douze ans !) qui, alors qu’elle vit en Colombie, lui annonce qu’elle débarque chez lui le jour-même !

 

Panique à bord car Max a toujours fait croire à sa mère, très pieuse, qu’il était rentré au séminaire et qu’il était curé ! Comment réussir, avec la complicité de ses voisins du dessus, à faire croire ça à sa mère (momère) ?

Tcheu plaigi avec em'momère !Tcheu plaigi avec em'momère !

Ce n’est déjà pas simple et cela devient même très compliqué lorsqu’en plus, un truand le somme de payer avant le soir-même une lourde dette de jeu (photos ci-dessus), et que le père de Max, André (ci-dessous, avec le gilet de photographe), décide de venir vivre quelques jours chez son fils. Au risque de retomber sur son ancienne femme Monique, celle qu’il appelait min p’tit lapin des îles...

 

 

Tcheu plaigi avec em'momère !Tcheu plaigi avec em'momère !

Mais la situation est encore trop simple : en direct de Colombie, ce sont Ramon et sa femme, Consuela, qui viennent sonner à la porte. Et voilà que les hommes s’étreignent, que le truand enlève la femme du voisin de l’appartement du dessus (pensant que c’est la mère de Max), tandis que Ramon veut persuader André de payer la dette de jeu car il pense que Consuela est menacée, alors qu’elle est en train de préparer des escalopes de poulet à la colombienne avec du tabasco à la cuisine… Oui, mais que fait Bruno dans le monte-charge du père Max, lequel n’est pas plus curé qu’aucun des protagonistes ?

 

Vous avez suivi ? Non ? Ce n’est pas grave. Allez voir la pièce si elle passe près de chez vous : vous rirez, soyez certains !

 

Une chose est sûre : comme le dit André à son fils Max : « Ta mère est un type formidable »…

Tcheu plaigi avec em'momère !Tcheu plaigi avec em'momère !

Partager cet article

Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 12:00

C’est avec gravité que j’ai ouvert la cérémonie des vœux aux associations 2015 dans la grande salle du centre socio-éducatif, citant Edgar Morin, pour « lancer un appel à l’amitié, à la liberté et à la fraternité universelle », annonçant que la chorale Grain d’Phonie allait interpréter La ballade nord-irlandaise de Renaud.

 

Ce fut le premier fait marquant de cette manifestation que la très belle présentation, ensuite, de Grain d’Phonie. Interprétations de chansons françaises et chorégraphies méticuleuses ont plus que séduit le public qui aura partagé, puis ovationné, les cinq titres d'un répertoire où l’on parle d’amour et de liberté. Ainsi, avec Zaz« je veux d’l’amour, d’la joie, de la bonne humeur… Oubliez tous vos clichés, bienvenue dans ma réalité », Roméo et Juliette et Les rois du monde (« Nous, on fait l’amour, on vit la vie, jour après jour, nuit après nuit »), le groupe Il était une fois  (J’ai encore rêvé d’elle), ou Daniel Balavoine qui lance un SOS (« quand tant de drames nous oppressent / et les larmes nouées de stress / étouffent un peu plus les cris d’amour / de ceux qui sont dans la détresse ») et « se raccroche à la vie ».

 

 

Voeux aux associations : la musique du " vivre ensemble " !Voeux aux associations : la musique du " vivre ensemble " !Voeux aux associations : la musique du " vivre ensemble " !Voeux aux associations : la musique du " vivre ensemble " !

Le second fait marquant, c’est que j’ai voulu encourager l’engagement des jeunes dans les responsabilités associatives. Ainsi, c’est au tour de la toute jeune trentenaire Laureen Lemoine, présidente de l’Union musicale wattrelosienne d’être la porte-parole des associations. Et Laureen «  n’est pas la moindre de nos fiertés wattrelosiennes », car elle est aussi membre de plusieurs autres assos.

 

 

Voeux aux associations : la musique du " vivre ensemble " !Voeux aux associations : la musique du " vivre ensemble " !

Avec elle, bien sûr, je n’ai pas manqué d’évoquer l’histoire de l’Union musicale, et l’importance de la musique à Wattrelos, à travers le conservatoire, la Boîte à musiques, et toutes les activités et associations musicales.

 

Mais, bien sûr, le troisième fait marquant, ce sont les associations elles-mêmes, et leurs bénévoles car pour notre municipalité, « les associations, c’est du sérieux. Elles constituent le bouclier d’humanité qui préserve de l’individualisme et de l’égoïsme que l’économie et le nationalisme tendent à développer en ce XXIe siècle ».

 

Et pour elles qui mettent « chaque jour en harmonie la partition humaine, culturelle, sportive ou sociale de notre ville », nous apportons moyens et appuis, à l’image de la Maison des associations Bernard-Vanmarcke, à Beaulieu. De même, malgré les tensions budgétaires, les subventions ne baisseront que de 5 % en 2015 et la fête des associations aura bien lieu les 7 et 8 février, même si, pour des raisons de calendrier et de précaution sécuritaire, nous avons fait le choix de ne pas organiser le défilé du carnaval début avril (mais dans les écoles, tous les carnavals auront bien lieu !).

 

Enfin, quatrième fait marquant, plaisir d’entre les plaisirs : celui, en fin de réception, de décorer de la médaille d’or de la jeunesse, des sports et de la vie associative, Jean-Pierre Antoskiewicz, du Wattrelos football club.

 

 

 

Voeux aux associations : la musique du " vivre ensemble " !

Pour lire mon discours, cliquez ici.

Partager cet article

Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 09:38
Corps constitués : faisons de la politique ensemble !

C’est par une minute de silence pour les victimes et leurs familles des odieux assassinats de la semaine dernière que la traditionnelle réception des vœux aux corps constitués (représentants des collectivités et services publics partenaires de la Ville) aura commencé ce soir.

 

Prenant la parole ensuite, j’ai évidemment, d’entrée, avec gravité et responsabilité, placé la soirée dans le mouvement d’émotion qui a secoué le pays, et en même temps dans « la mesure des évènements » que tous ceux présents ce soir, engagés dans la vie de la cité, ne peuvent que prendre. Si elle doit se protéger, la République ne peut éviter de s’interroger sur ses égarés ni de se réinterroger sur la laïcité dont l’affaiblissement fissurerait le pilier républicain.

Corps constitués : faisons de la politique ensemble !Corps constitués : faisons de la politique ensemble !

Mais à nos partenaires, je parle aussi évidemment de Wattrelos.

 

Je souligne ainsi qu’en dépit du contexte économique, budgétaire et social difficile (croissance faible, dette publique, restructuration de La Redoute), Wattrelos ne manque pas de raisons d’espérer pour 2015, ne serait-ce que grâce aux décisions structurantes très importantes qu’elle a engrangé en 2014 (Villas en ANRU 2, liaison Tourcoing-Beaulieu, Centre-Ville).

 

Bien sûr, à tous ces grands projets dont l’engagement a été décidé, il faudra travailler rapidement à préciser le contenu. Il y a aussi des décisions à conforter, notamment du côté du Conseil général ou de la Métropole européenne de Lille (calendrier des travaux Tourcoing-Beaulieu, opérateur du Centre-Ville, foncier de La Redoute, très haut débit).

 

Mais l’actualité dramatique récente le souligne, en ce début 2015, l’interpellation forte que j’adresse à nos partenaires vise à les enjoindre à renforcer leur proximité avec notre population, pour que cette proximité soit « une réalité du quotidien ».

 
Corps constitués : faisons de la politique ensemble !Corps constitués : faisons de la politique ensemble !

Au regard des attentes que m’expriment si souvent les Wattrelosiens, cette requête, je la formule à l’égard de la police (qui effectue un travail remarquable et dont on souhaite qu’elle dispose de « moyens renforcés » pour être « plus présente près de chez soi ») ; Vilogia (dont on attend toujours l’agence à Wattrelos) ; l’assurance-maladie (qui veut réduire ses permanences). Mon « cri d’alarme » s'adresse à nos amis pompiers pour qu’ils veuillent bien comprendre, quand ils interviennent, qu’il y a aussi des urgences à l’hôpital de Wattrelos (et pas seulement à Roubaix ou Tourcoing) !

 

Surtout, l’école se doit d’être « encore plus intégrante qu’elle l’est ».

 

Le travail effectué avec l’Education nationale est important. Et le classement en éducation prioritaire de l’école Jean-Macé et du collège Zola nous est « un appui précieux ».

 

Mais il y a des failles « qu’il nous faut prendre garde à ne pas voir s’élargir » que je tiens à pointer : la déscolarisation trop importante autour des vacances ; l’absentéisme du samedi matin (« chaque absent est un absent de trop ») ; l’inacceptable augmentation des enseignements à domicile car « le lieu normal d’éducation, c’est l’école de la République, qu’elle soit publique ou privée ».

Et je dénonce avec force la pression, réenclenchée, de l’Inspection Académique pour fermer la section Segpa du collège Neruda car « la République ne peut avoir pour ambition que l’intégration et la réussite scolaire de tous ses enfants, y compris et surtout les plus en difficulté ». C’est d’ailleurs à ces jeunes élèves que j’ai proposé de préparer les toasts et de faire le service ce soir en mairie : une belle fierté pour eux !

 

Tous mes vœux donc à nos si utiles partenaires. « Tous au travail pour Wattrelos en 2015, pour l’intérêt et les service des Wattrelosiens. Faisons de la politique ensemble » à la manière de Vaclav Havel : « La vraie politique est simplement le service du prochain »

 

Pour lire l’hommage aux victimes, cliquez ici.

Pour lire mon intervention, cliquez ici.

Partager cet article

Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 09:50
Une question parue au J.O.

Ce matin, le Journal Officiel publie la question écrite que j’ai posée à la ministre de la décentralisation et de la fonction publique sur la nature du cadre d'emploi qui doit prévaloir pour le recrutement d'agents territoriaux titulaires d'un CAP petite enfance (ou autre qualification) en structure d'accueil.

 

Pour lire ma question, cliquez ici.

 

Partager cet article

Publié par Dominique Baert
commenter cet article
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 09:09
Assemblée et Gouvernement unis dans l'hommage !

Hommage républicain aux victimes des attentats au lieu de la séance des questions au Gouvernement cet après-midi. C’est dans un silence parfait que Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, debout, seul à son bureau, a salué ces « 17 êtres humains que l’ignorance et l’obscurantisme n’ont pas laissé vivre », la mémoire des victimes, tuées par ceux que le fanatisme a transformé en « automates de la mort ». Leur objectif est de « faire tomber sur la France une chape d’effroi. Ils ont voulu abolir cette France des Lumières dont nous sommes les héritiers et les représentants ». Il met en avant la réaction du peuple français le 11 janvier : « Cœur gros et tête haute, notre peuple a montré que la République était debout ». Et rend hommage à la police qui « a payé un lourd tribut », ainsi qu'aux policiers qui ont placé « notre sécurité au-dessus de leur propre vie ».

 

« Par la force de ces vagues déferlantes, l’esprit public s’est ranimé. Unité de la nation et autorité républicaine doivent être notre équilibre ». Dans l’esprit de Claude Bartolone, c’est notre pacte républicain qu’il faut consolider. « Il ne s’agit pas de cohabiter mais de vivre ensemble ! Pour s’inscrire dans une aventure collective. Depuis le 11 janvier, La Marseillaise aux lèvres, nous savons ce que nous voulons : vivre libres, vivre égaux, vivre en fraternité ».

 

Après les responsables des groupes politiques, c’est Manuel Valls, Premier Ministre qui s’est exprimé pour le Gouvernement. Il a souligné que « c’est toute la Communauté nationale qu’on a touché ; c’est bien l’esprit de la France, sa lumière, son esprit universel qu’on a voulu abattre » ! Mais, « la France est debout, elle est là. Rendant l’hommage de la nation à toutes les victimes, dans l’épreuve, notre peuple s’est rassemblé ; il a marché partout, dans la dignité, dans la fraternité. Dimanche, Paris était la capitale universelle de la liberté et de la tolérance ».

 

C’est toute l’Assemblée qui est debout lorsque Manuel Valls tient à « saluer le très grand professionnalisme de la police et de la gendarmerie » et fait applaudir Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur.

 

Grave, il pense à la suite : « A aucun moment, nous ne devons baisser la garde car la menace globale est toujours présente, et des risques très sérieux demeurent. Sommes-nous en guerre ? Oui, la France est en guerre contre le terrorisme, le jihadisme et l’islamisme radical, et il faut une fermeté implacable, dans le respect d’un Etat de droit ».

 

« A ces menaces terroristes, la République apportera des réponses ». Le Parlement a déjà voté deux lois anti-terroristes, les décrets sont presque prêts, s’est déjà saisi des filières jihadistes, à l’Assemblée comme au Sénat. Mais il faut « tirer des leçons » : le Premier Ministre annonce des renforcements « très significatifs » des moyens pour les services de renseignement, de lutte contre le terrorisme et un projet de loi pour donner un cadre légal au Renseignement. Car puisque « des phénomènes de radicalisation sont présents sur l’ensemble du territoire, il faut donc agir partout ! ».

 

« Les épreuves tragiques nous marquent, marquent le pays et nos consciences ». Le Premier Ministre donne deux priorités d’action qu’il défend à la tribune avec force et vigueur : la lutte contre l’antisémitisme et la protection de nos compatriotes musulmans. Et, la voix vibrante d’émotion, il martèle : « Je ne veux pas qu’il y ait des juifs qui aient peur et des musulmans qui aient honte ! ».

 

Réaffirmant la place de la laïcité à l’école, Manuel Valls invite à « rester fidèle à l’esprit du 11 janvier 2015 : fermeté, unité. Nous allons entretenir comme un feu ardent cet état d’esprit », conclue-t-il devant une Assemblée qui l’applaudit unie et debout !

 

J’ai la gorge nouée d’émotion. Un grand, très grand moment de la République…

Partager cet article

13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 06:19
Une réponse parue au J.O.

Ce matin, le Journal Officiel publie la réponse à la question écrite que j'avais posée à la ministre du logement et de l'égalité des territoires sur le problème de l'accès au logement en cas de séparation.

 

Pour relire l’intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquez ici.

Partager cet article

6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 09:43
Voeux au personnel : volonté, énergies et actions pour 2015 !
Voeux au personnel : volonté, énergies et actions pour 2015 !

C’est la première cérémonie des vœux, et la plus importante en fréquentation, celle au personnel municipal, ce mardi à la salle Salengro. C’est sous le ciel étoilé du marché de Noël, et en musique grâce au groupe Rétro-Fanfare, que j’accueille, avec l’Administration municipale, plus de 1 200 agents municipaux et retraités.

 

Avec un vœu-clé pour 2015 : être heureux et rendre heureux !

 

Dans mon discours, je fais bien sûr le point sur la situation de la ville et ses projets.

Voeux au personnel : volonté, énergies et actions pour 2015 !Voeux au personnel : volonté, énergies et actions pour 2015 !

L’occasion d’abord de reparler de 2014, une année « intense et difficile » : intense, elle le fut pour tous, d’abord avec les élections municipales mais aussi parce que nous avons su être au rendez-vous des grandes réformes de l’Etat (rythmes scolaires, 2e plan de rénovation urbaine), mais aussi porter des grands projets auprès de nos partenaires (lancement du centre-ville, reprise de la route Tourcoing-Beaulieu, collège Neruda, Maison de retraite Saphir, services des urgences de l’hôpital, zone d’activités du Sartel) : on n’a pas chômé en 2014 !

 

Mais l’année connut aussi deux grandes difficultés : la terrible restructuration de La Redoute et la nécessité de faire face à des dépenses qui nous ont été imposées, obligatoires, lesquelles  nous ont mangé une grosse part d’épargne.

 

Dans ce contexte, pour Wattrelos, 2015 sera à la fois contrainte et prometteuse.

 

Contrainte parce que nous ne pourrons que freiner les dépenses, et donc faire des économies (puisque nous ne voulons pas augmenter les impôts) : le défi de gestion est important. Mais 2015 est aussi prometteuse car il faut maintenant donner du contenu aux dossiers du centre-ville, du Sartel, de La Lainière, des Villas ou du contrat-ville : c’est une belle année au service de Wattrelos qui attend élus et agents municipaux !

 

Pour ces agents, 2015 sera volontaire, juste et solidaire. L’avenir de Wattrelos et celui des agents sont liés : si on veut réussir individuellement, il faut qu’il y ait réussite collective, et donc que la ville réussisse ! De surcroît, la Municipalité n’a pas à rougir de son soutien au personnel municipal. Mais dans la situation présente, il faut se serrer les coudes et se concentrer sur l’essentiel : le service aux Wattrelosiens. Tout n’est plus possible, certes, mais si on est solidaire, nous réussirons à être économes tout en préservant les services rendus aux Wattrelosiens

Voeux au personnel : volonté, énergies et actions pour 2015 !

2015, ce sont donc trois mots : volonté, énergies et actions. Une volonté via le programme de l’équipe municipale s’appuyant sur les énergies des agents municipaux pour réaliser des actions au service des Wattrelosiens…

 

Travaillons ensemble, avec cœur et dans la bonne humeur, pour faire de 2015 une année utile pour Wattrelos !

 

Pour lire mon discours, cliquez ici.

Partager cet article

Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article